Solarus n°X - Tunics - Le Bottin des Jeux Linux

Solarus n°X - Tunics

Specifications

Title: Solarus n°X - Tunics Type: Linux Game
Genre: Adventure & Action Status:
Category: Adventure & Action ➤ Hack & slash ➤ Roguelike ➤ Misc Commercial:
Tags: Action RPG; RPG; Adventure; Zelda; Solarus engine; Fantasy; Family Friendly; Pixel Art; Cute; Retro; Perma Death; Difficult; Keyboard Demo:
Released: Latest : 0.3 (for Solarus 1.5.X | 1.6.X ) / Dev : Fa50a8d Package Name:
Date: 2016-11-06 Extern Repo:
License: Code : GPL v3 / Artwork : Proprietary (Fair use) Deb Repo:
View: Third person Package:
Graphic: 2.5D Binary: ✓
Mechanics: Real Time Source: ✓
Played: Single PDA:
Quality (record): 5 stars Quality (game): 5 stars
Contrib.: Goupil & Louis ID: 15592
Created: 2019-05-18 Updated: 2019-05-31

Summary

[fr]: Un RPG (partiellement) libre et multi-plateforme dans l'univers de The Legend of Zelda, avec des sous-terrains assemblés de manière procédurale, des bestioles belliqueuses, des boss, des mécanismes à déclencher et de diaboliques machineries. Le joueur peut sauvegarder la partie en cours, mais la mort y est permanente, et sera une opportunité pour redémarrer une nouvelle aventure ... Très bien. [en]: A (partially) free/libre and cross-platform RPG in the world of The Legend of Zelda, with procedurally assembled dungeons, bellicose critters, bosses, triggering mechanisms and evil machineries. The player can save the game, but death is permanent, and will be an opportunity to restart a new adventure ... Very good.

Videos

Quelques exemples / Some examples (Showcase) :

Links

Website & videos
[Homepage] [Dev site] [Features/About] [Screenshots] [Videos t ts gd gu id r lp g g[fr] g[de] g[ru] g[pl] g[cz] g[sp] g[pt] g[it] g[tr] g] [WIKI] [FAQ] [RSS] [Changelog 1 2 3]

Commercial : (empty)
Resources
• (empty)
Technical informations
[Open Hub] [PCGamingWiki] [MobyGames]

Social
Devs (Jan Sandström (sandstrand, Legofarmen) [fr] [en]) : [Site 1 2 3] [mastodon] [twitter] [Facebook] [PeerTube] [YouTube] [vimeo] [Interview 1 2]
Devs (Solarus Team 1 2 3 [fr] [en]) : [Site 1 2] [mastodon] [twitter] [PeerTube] [YouTube] [Interview 1 2]
Devs (Shigeru Miyamoto (Nintendo) [fr] [en]) : [Site 1 2] [MobyGames] [IMDb] [twitter] [YouTube] [Interview 1 [fr] 2 [fr] 3[fr] 4 5]
Devs (Takashi Tezuka (Nintendo) [fr] [en]) : [Site 1 2] [MobyGames] [IMDb] [twitter] [YouTube] [Interview 1 2 3 4]
Game : [Blog] [Forums] [mastodon] [twitter] [PeerTube] [YouTube]

On other sites


Reviews
[metacritic]

News / Source of this Entry (SotE) / News (SotN)
[Changes with v. (date)]

Description [fr]

Un RPG dans l'univers de The Legend of Zelda, par Jan Sandström (sandstrand, Legofarmen).
Il utilise le moteur Solarus.

Tunics! est un RPG (partiellement) libre et multi-plateforme dans l'univers de The Legend of Zelda, avec des sous-terrains assemblés de manière procédurale, des bestioles belliqueuses, des boss, des mécanismes à déclencher et de diaboliques machineries. Le joueur peut sauvegarder la partie en cours, mais la mort y est permanente, et sera une opportunité pour redémarrer une nouvelle aventure ... Très bien.


Présentation

Tunics! est un Rogue-like dans l'univers de The Legend of Zelda. Cela implique donc qu'il n'y a que des donjons, et que ceux-ci sont générés aléatoirement. De surcroît, lorsque vous mourrez, vous devez redémarrer depuis le début, et vous perdez toutes les améliorations acquises (armes, vies, etc). Ce jeu doit être considéré comme une preuve de concept très aboutie.

Description [en]

Tunics! is a Rogue-like Legend of Zelda quest. It means it's only dungeons, and they are randomly generated. Moreover, once you're dead, you'll have to restart from the beginning, losing all your improvements (weapons, health, etc). It should be considered a well-polished proof-of-concept.

Installation [fr]

INSTALLATION :

(✘ v. 0.3 + solarus v. 1.6.0) ➥ Installation à partir des données binaires du jeu (au format ".solarus") :

Un binaire au format ".solarus" est disponible (sur la page du site cliquez sur le bouton "Download").
Pour utiliser ce binaire il vous faut disposer des binaires solarus-run et solarus-launcher (à compiler, voir la fiche du moteur solarus, simple et fonctionne bien).
Rien d'autre à faire, passez à la section "LANCEMENT DU JEU" ci-dessous.


(✔ v. 0.3 + solarus v. 1.6.0) ➥ Installation à partir du source du jeu :

▸ Installation des dépendances (dépendances du moteur solarus, je ne suis pas sûr qu'elles soient nécessaires pour ses jeux) :
• Installez les bibliothèques SDL (voir la fiche "006 - Glossaire & licences courantes" du Bottin).
• Installez au préalable les paquets suivants : # apt install luajit libvorbis-dev libogg-dev libmodplug-dev liblua5.1-0-dev libluajit-5.1-dev liballegro-physfs5-dev
• Optionnel : # apt install libqt5gui5

▸ Téléchargement du source (sur GitHub) :
• Si vous souhaitez une version publiée / stable :
- En HTTP : sur la page de développement du site (lien "Dev site" ci-dessus) vous cliquez sur "xxx release"
- Ou en console : $ git clone -b "Nom_de_la_release" --recursive https://github.com/Legofarmen/tunics
Nom_de_la_release : à remplacer par le nom d'une release valide indiquée sur la page de développement (sur GitHub, dans la section Release, le nom valide est l'étiquette située à gauche du titre).
• Si vous souhaitez obtenir la version la plus récente (de développement, non stable, potentiellement non fonctionnelle) : $ git clone --recursive https://github.com/Legofarmen/tunics

▸ Compilation du jeu :
• Dans son répertoire racine lancez successivement :
$ cmake .
(n'oubliez pas le ".")
$ make
(ou, pour accélérer la compilation, "$ make -j8" si vous disposez d'un processeur 8 threads, à adapter pour vous)
Vous obtenez le binaire "data.solarus" dans le répertoire racine du source.
Avant de le copier dans le répertoire racine du moteur solarus, renommez-le éventuellement (si un autre fichier ".solarus" du même nom est déjà présent) - en conservant son extension.


LANCEMENT DU JEU :

▸ Pour un lancement direct (si vous avez copié votre binaire de données ".solarus" dans son répertoire racine), en console dans son répertoire racine lancez : $ ./solarus-run nom_fichier.solarus (nom_fichier à adapter)
▸ Pour utiliser le lanceur, en console dans le répertoire racine de Solarus (que vous aviez compilé) :
• lancez : $ ./gui/solarus-launcher
• ajoutez votre jeu sous l'interface en cliquant sur le bouton "Add quest", puis sélectionnez votre fichier ".solarus"
• pour lancer un jeu : double-clic sur le jeu souhaité ou clic sur le bouton "Play"


TOUCHES :

• Directions : touches directionnelles (flèches)
• Utiliser objet 1 : "A"
• Utiliser objet 2 : "D"
• Attaque : "S"
• Inventaire : touche "W"
• Carte : touche "TAB"
• Confirmer / Interagir : ESPACE / ENTRER
• Quitter / Menu : Esc
• Changer de filtre d'affichage (cyclique : normal, scale2x, hq2x, hq3x, hq4x) : F5
• Plein écran / fenêtré : F11

Test [fr]

Test (✔ v. 0.3 + solarus v. 1.6.0) par goupildb (config. : Debian Sid 64-bit):

(test de fonctionnement : environ 10 minutes)

☯ Facilité d'installation

(✘ v. 0.3 binaire + solarus v. 1.6.0) J'ai d'abord testé le binaire du site : il ne fonctionne pas.
$ ./solarus-run tunics-0.3.solarus
[Solarus] [0] Info: Solarus 1.6.1
[Solarus] [0] Info: Opening quest 'tunics-0.3.solarus'
[Solarus] [0] Error: No quest was found in the directory 'tunics-0.3.solarus'
terminate called after throwing an instance of 'std::system_error'
what(): Argument invalide
Abandon

↪ Il est probable que ce binaire soit mal packagé.

(✔ v. 0.3 source compilé + solarus v. 1.6.0)
J'ai ensuite testé la compilation du source du jeu : fonctionne bien.


☯ Réalisation
• Graphisme & interface : le comportement de l'interface est un peu différent des autres jeux utilisant le moteur Solarus (pas de redéfinition des touches, celles-ci sont imposées, les filtres graphiques sont accessibles et modifiables en appuyant plusieurs fois sur la touche "F5" et le plein écran / fenêtré s'obtient avec la touche "F11") néanmoins la qualité de réalisation est là aussi au rendez-vous. Le graphisme très joli (très largement amélioré avec les filtres graphiques).
Le scénario est bien plus succinct que les jeux de la série "The Legend of Zelda", néanmoins on a le droit à une petite scène d'intro à la Zelda.
Autre bon point : il est possible de sauver la partie en quittant le jeu, mais il n'y a pas le choix du slot de sauvegarde (une seule sauvegarde).
• Son : une bande son adaptée mais un peu trop répétitive.
• Fiabilité / Robustesse : pas de souci de ce côté là, tout fonctionne bien (du moins pour la version compilée par vos soins).
• Support des périphériques : Il se commande entièrement avec les touches.

☯ Gameplay
Le gameplay est celui d'un RPG, avec une gestion procédurale de l'agencement des sous-terrains (chaque jeu joué est unique) et la mort y est permanente (si l'on meurt on doit tout recommencer).
On perd des vies (par 1/2) mais l'on en récupère aussi après avoir tué certains monstres. Attention : Link ne sait pas nager et tombe dans le vide (une vie perdue).
J'ai trouvé les clés, tué des monstres, récupéré l'arc, mais à chaque fois je me retrouve bloqué avec un passage fermé et je ne sais pas comment l'ouvrir.
J'ai failli tricher en allant voir une vidéo :), mais non, j'ai trouvé, l'indice pour y arriver est de bien regarder la carte ... Je ne vous spoile pas davantage.
Autre indice (je ne résiste pas :)) : je suis mort dans la salle d'après, sans avoir pu prendre une dernière copie d'écran :))
Du coup je rajoute le tag "Difficult" :)
Au démarrage suivant (peut-être ai-je fait une fausse manip), les salles étaient différentes (gestion procédurale). Pourtant la sauvegarde marche bien, je l'ai déjà testé.

Côté ☺ :
• Une belle réalisation (graphisme, son, interface) bénéficiant aussi des avancées du moteur Solarus (qualité de réalisation et filtres graphiques)
• Un très bon gameplay, avec des mécanismes alambiqués (il faudra vous creuser un peu la tête) et des boss
• Possibilité de sauvegarde / chargement de la partie en cours (mais pas de slots de sauvegarde : une seule sauvegarde).

Côté ☹ :
• Une bande son adaptée mais un peu trop répétitive à mon goût.


☯ Conclusion :
Un excellent RPG avec une très belle réalisation. Au menu : des mécanismes à déjouer, des monstres à tuer, des sous-terrains aléatoires, des boss. Les amateurs du genre devraient apprécier.
Un grand bravo et merci à ses auteurs !