Quake 1 - Le Bottin des Jeux Linux

Quake 1

Specifications

Title: Quake 1 Type: Linux Game
Genre: Adventure & Action Temporary:
Category: Adventure & Action ➤ Shooter ➤ Fantasy & Sci-fi ➤ Quake 1 Commercial: ✓
Tags: Action; FPS; Shooter; Survival Horror; Sci-fi; Gore; Gothic; Cult Classic; Aliens; Level Editor; Moddable; Quake Demo:
Released: Not Tracking Stage of dev.:
Date: Package Name: quake
License: Code : GPL v2 / Artwork : Commercial Repository: Debian
View: First person Package: ✓
Graphic: 3D Binary: ✓
Mechanics: Real Time Source: ✓
Played: Single & Multi PDA:
Quality (record): 5 stars Quality (game):
Contrib.: Goupil & Louis ID: 14489
Created: 2014-12-12 Updated: 2018-12-01

Summary

[fr]: Un FPS publié en 1996, se déroulant dans un futur proche, dans lequel le joueur est un soldat dénommé Ranger, ultime survivant d'un commando envoyé dans une base militaire où des chercheurs ont développés un prototype de téléportation. Celui-ci a été corrompu par un démon au nom de code Quake qui l'a connecté à son propre système de téléportation et projette de l'utiliser pour envahir la Terre avec ses hordes de monstres. Au travers de 4 épisodes, Ranger va tenter de progresser depuis sa base jusqu'à celle de l'alien pour tenter d'éliminer cette menace... [en]: A FPS released in 1996, where the story begin in the near future, in which the player is a soldier named Ranger, the ultimate survivor of a commando sent to a military base where researchers have developed a prototype teleportation. It has been corrupted by a demon, code-named "Quake", that has connected it to its own teleportation system and plans to use it to invade Earth with its hordes of monsters. Through 4 episodes, Ranger will try to progress from its base to that of the alien to try to eliminate this threat ...

Trailer & Reviews

Trailer / Gameplay [en] :


Quelques exemples / Some examples (Showcase) : Quake 1: 1996 vs 2015 (with Dark Places engine), Arcane Dimensions Mod, Dimension of the Past (DOPA),


L'histoire de ce jeu / The history of this game :

Links

Website & videos
[Homepage] [Dev site] [Features/About] [Screenshots] [Videos t t ts gd id hg r r r lp g g g g[fr] g[de] g[ru] g[pl] g[cz] g[sp] g[pt] g[it] g[tr] g g] [WIKI] [FAQ] [Changelog 1 2]

Commercial : [Humble Store (Windows, for contents extraction)] [Gamersgate (Windows, for contents extraction)] [Steam (Windows, for contents extraction)] [GOG (Windows, for contents extraction)]

Resources
• Quake Mods / Maps : [Quaddicted]
• Quake Mods / Maps (some examples) : [Quaddicted (Arcane Dimensions)] [video] [Quaddicted (Dimension of the Past)] [video] [video] [Quaddicted (Rubicon Rumble Pack)] [Quaddicted (In The Shadows)] [Quaddicted (Warp Spasm)] [Quaddicted (Testament of the Destroyer)] [Quaddicted (Func Map Jam 2 - IKblue/ IKwhite Theme)]
Technical informations
[Open Hub] [PCGamingWiki] [MobyGames] [QuakeWIKI.org]

Social
Devs (id Software [fr] [en]) : [Site 1 2] [twitter] [Facebook] [YouTube] [Interviews (J. Carmack, 2011) (J. Romero, 2006)]
Game : [Blog] [Forums] [twitter] [YouTube]

On other sites
[Wikipedia (Quake) [fr] [en] [de]]
[Debian] [Kotaku]

Reviews


News / Source of this Entry (SotE) / News (SotN)

Description [fr]

Un jeu vidéo de tir subjectif dans lequel le joueur incarne un marines, ultime recours contre une menace alien, par le studio Id Software.

Quake 1 est un FPS publié en 1996, se déroulant dans un futur proche, dans lequel le joueur est un soldat dénommé Ranger, ultime survivant d'un commando envoyé dans une base militaire où des chercheurs ont développés un prototype de téléportation. Celui-ci a été corrompu par un démon au nom de code Quake qui l'a connecté à son propre système de téléportation et projette de l'utiliser pour envahir la Terre avec ses hordes de monstres. Au travers de 4 épisodes, Ranger va tenter de progresser depuis sa base jusqu'à celle de l'alien pour tenter d'éliminer cette menace...


Wikipedia :

Quake est un jeu vidéo de tir à la première personne (FPS) développé par id Software et publié en version shareware le 22 juin 1996 puis en version commerciale par GT Interactive le 22 juillet 1996.

Quake s’inscrit dans la lignée des précédents titres d’id Software — Wolfenstein 3D, Doom et Doom II — dont il se distingue grâce à un moteur 3D permettant d’afficher la totalité des éléments du jeu en trois dimensions. Le jeu se déroule dans un futur proche dans lequel des chercheurs ont réussi à développer un prototype permettant la téléportation. Celui-ci est cependant corrompu par un démon appelé Quake qui projette de l'utiliser pour envahir la Terre. Le joueur incarne le seul survivant d’une équipe envoyée par le gouvernement à travers le portail pour éliminer cette menace. Il doit traverser quatre dimensions, chacune étant peuplée de nombreuses créatures hostiles qu’il peut combattre à l'aide des armes et des bonus trouvés au fur et à mesure de son avancée dans le jeu.

Quake connaît dès sa sortie un important succès critique et commercial, la presse le décrit alors comme la nouvelle référence du genre. Si ses prédécesseurs Wolfenstein 3D et Doom sont considérés comme des jeux révolutionnaires ayant défini le genre, l’influence de Quake, qui représente le sommet de la technologie d’id Software, est encore plus importante. Celui-ci définit de nouveaux standards en matière de gameplay, de technologie, de modèle économique, de personnalisation et de communauté, permettant d'attirer encore plus de joueurs que ses prédécesseurs. En plus d'un moteur 3D, le jeu introduit un certain nombre d’innovations techniques ayant permis des améliorations significatives aussi bien au niveau des graphismes que du jeu en réseau. La performance de son code réseau et la simplicité d'utilisation de son mode multijoueur contribuent à l’émergence des LAN et fédèrent une communauté qui, grâce aux outils de développement mis à disposition par id Software, participe à l'amélioration du jeu en développant de nombreuses modifications comme Rocket Arena, Capture the Flag ou Team Fortress. À la suite de la mise sous licence de son moteur de jeu, l'id Tech 2, Quake permet également la création d'une génération de jeu, comprenant Hexen II ou Half-Life, utilisant le moteur d'id Software.

Après sa sortie, le jeu fait l'objet de nombreuses corrections améliorant son code réseau tout en permettant de bénéficier de l'accélération 3D des cartes graphiques. Il est également porté sur de nombreuses plates-formes dont les ordinateurs Macintosh et Amiga, ainsi que les consoles Saturn et Nintendo 64. Le titre fait l'objet de deux extensions officielles, Scourge of Armagon et Dissolution of Eternity, ainsi que de nombreuses extensions commerciales non officielles. Surfant sur le succès de Quake et de ses prédécesseurs, id Software améliore peu à peu son moteur de jeu, l’id Tech 2, tout en développant une première suite, baptisée Quake II, qui est publiée en 1997. Le studio développe ensuite un nouveau moteur de jeu, l’id Tech 3, dont sont démontrées les performances avec Quake III Arena qui sort fin 1999. Contrairement à ses prédécesseurs, celui-ci se focalise sur le multijoueur, son mode solo se résumant à des affrontements contre des bots.

Trame

Quake prend place dans un monde où le gouvernement, après plusieurs années de recherche et d’expérimentation, a réussi à développer un prototype rendant possible la téléportation. Celui-ci est cependant corrompu par un ennemi, connu sous le nom de code Quake, qui utilise le prototype pour envoyer ses créatures cauchemardesques dans la dimension des humains, préparant ainsi une possible invasion de la Terre. Le gouvernement décide alors d’envoyer une équipe de combattants à travers le portail afin d’éliminer cette menace. Le joueur incarne un soldat anonyme, seul survivant de l’opération envoyée à travers le portail de téléportation pour éliminer le démon à l’origine des attaques contre la Terre. À partir d’une base encore sécurisée, celui-ci peut accéder, via des portails magiques, à quatre dimensions contrôlées par l’ennemi : la Dimension des Damnés, le Royaume de la Magie Noire, les Enfers et l’Ancien Monde. Chaque dimension permet au joueur d’acquérir une des quatre runes magiques de Shub-Niggurath, le lieutenant de Quake chargé d’envahir la Terre, réunir les quatre permettant d’accéder à la dimension où se cache le démon.

Système de jeu

Quake est un jeu de tir subjectif reprenant les concepts introduits par id Software dans Wolfenstein 3D et réutilisé dans Doom puis Doom II. Comme dans ceux-ci, le joueur évolue dans des environnements en trois dimensions qu’il observe en vue subjective et qu'il doit traverser sans que son personnage ne meure. Chaque niveau du jeu est en effet peuplé de créatures hostiles que le joueur est amené à combattre – à l’aide d’armes qu’il récupère au fur et à mesure de sa progression – pour pouvoir avancer et en atteindre la sortie. Bien que le concept du jeu reste très similaire à celui de Doom, son système de jeu se distingue de celui de ses prédécesseurs par le fait que l’ensemble des environnements et des éléments du jeu soient réellement en trois dimensions permettant au joueur de les observer sous n’importe quel angle. Le joueur peut ainsi viser vers le haut ou le bas alors que dans Doom, l’action se déroule uniquement dans le plan horizontal. Le remplacement des sprites représentant les monstres par des modèles en trois dimensions modifie également le système de jeu en permettant par exemple au joueur d’attaquer un monstre par l'arrière.

Ennemis

Au fur et à mesure qu’il progresse dans le jeu, le joueur est amené à combattre des ennemis de plus en plus puissants mais ayant chacun des points forts et des points faibles. Chaque type de créature combat en effet de manière différente et est plus ou moins sensible aux effets des armes dont le joueur dispose2. Les premiers ennemis que le joueur rencontre, les grogons, sont par exemple de simples soldats armés de fusils – ils peuvent donc attaquer de loin – et souvent accompagnés d’un rottweiler ne pouvant attaquer le joueur qu’au corps-à-corps. Certains ennemis disposent de plusieurs types attaques. Les ogres peuvent par exemple utiliser un lance-grenade pour attaquer à distance mais peuvent également combattre au corps-à-corps à l’aide de leur tronçonneuse. D'autres créatures sont quasiment insensibles à certains types d’armes. Les zombis – qui utilisent leur propre chair pour attaquer le joueur – ne peuvent ainsi être définitivement tués qu’à l’aide des projectiles explosifs tirés par le lance-grenade ou le lance-roquette. Certains ennemis disposent de capacités spécifiques. Les démons sont par exemple très rapides et sont capables de bondir pour arriver au corps-à-corps et attaquer avec leurs énormes griffes. D'autres créatures comme les spectres ou les piranhas peuvent également voler ou nager.

Équipement

Pour combattre les nombreux ennemis présents dans le jeu, le personnage ne dispose au départ que de deux armes : la hache, qui ne permet d’attaquer qu’au corps à corps, et le fusil qui permet d’attaquer à distance mais qui nécessite des munitions. Au fur et à mesure qu’il progresse, le joueur est amené à découvrir de nouvelles armes de plus en plus puissantes. Le fusil à double canon utilise par exemple les mêmes munitions que le fusil de base mais projette deux cartouches par coup, ce qui double sa puissance de feu. Les fusils à clous sont moins puissants mais ont une cadence de tir beaucoup plus élevée. Le lance-grenade – dont les projectiles rebondissent sur les murs – et le lance-roquette sont au contraire plus lents et plus puissants mais leurs projectiles n’atteignent pas immédiatement leur cible, permettant parfois aux monstres de les esquiver. Enfin, le thunderbolt projette de l’électricité à une cadence très élevée. À part la hache, chaque arme nécessite un certain type de munitions que le joueur peut récupérer en explorant les niveaux.

En plus des armes, de nombreux bonus sont disponibles dans le jeu. Les plus fréquents – les trousses de soins et les blindages – permettent respectivement de se soigner et d’absorber une partie des dégâts subis par le personnage. Certains bonus, beaucoup plus rares et souvent dissimulés dans un passage secret, donnent au joueur des bonus spéciaux permettant par exemple d’augmenter temporairement les dégâts ou de devenir invisible ou invulnérable.

Interface

L’interface du jeu est similaire à celle de Doom. La majeure partie de l’écran est occupée par ce que voit le joueur, c’est-à-dire l’environnement et les ennemis en face de lui. En bas au centre de cette zone, le joueur peut voir quelle arme se trouve dans sa main. Le bas de l’écran est occupé par les barres d’inventaire et de statut. La première liste les armes et la quantité de munitions dont le joueur dispose, mais aussi les bonus qui lui sont appliqués. La seconde précise la quantité de points de vie et de blindage que le joueur possède ainsi que la quantité de munitions dont il dispose encore pour l’arme qu’il tient dans la main. Au centre de la barre de statut se trouve également un portrait du personnage dont l’état s’aggrave au fur et à mesure qu’il perd des points de vie.

Modes de jeu

Quake dispose de deux modes de jeu différents. Dans le mode solo, le joueur débute dans un niveau d’introduction permettant de choisir un des trois modes de difficulté du jeu : facile, moyen et difficile10. Après avoir sélectionné le niveau de difficulté, le joueur peut accéder à un des quatre épisodes du jeu, chacun étant constitué de cinq à huit niveaux10. Bien qu’étant de difficulté croissante, les quatre épisodes peuvent être joués dans n’importe quel ordre et sont indépendants, le joueur garde ainsi son équipement d’un niveau à l’autre mais doit repartir de zéro lorsqu'il débute un nouvel épisode. Le jeu mélange les décors médiévaux et gothiques d’Hexen avec des environnements futuristes dans la lignée de ceux de Doom. Le joueur est ainsi amené à visiter des bases militaires, des cryptes, des marais, des châteaux ou encore des cavernes. Si l’objectif de la majorité des niveaux reste d’en atteindre la sortie sans succomber sous l’assaut des monstres, certains niveaux proposent des éléments de gameplay différents, comme le dernier niveau de la première dimension dans lequel le joueur affronte un gigantesque monstre de lave.

De son côté, le mode multijoueur permet de jouer en coopération ou les uns contre les autres en réseau local, par modem, ou sur Internet via le protocole TCP/IP. Le mode coopération permet de rejouer à plusieurs les niveaux du mode solo. Les objets ramassés par les joueurs réapparaissent alors après un certain temps et, quand un joueur meurt, il réapparaît immédiatement au début du niveau mais en ayant perdu tout son équipement. Le mode match à mort permet à plusieurs joueurs de s’affronter, chacun pour soi ou en équipe, dans des niveaux du mode solo vidés de tous leurs monstres et dans lesquels sont disséminés des armes, des munitions et des bonus, ou dans des niveaux dédiés spécialement à cet effet.

Description [en]

The first game in the popular Quake series, where players must find their way out of various maze-like, medieval environments while battling a variety of monsters using a wide array of guns

Quake

Quake is a first person shooter that was released by id Software in 1996 and the first game in the popular Quake series of video games. In the game, players must find their way out of various maze-like, medieval environments while battling a variety of monsters using a wide array of guns.The successor to ids Doom series, Quake built upon the technology and gameplay of its predecessor in many ways. Unlike the Doom engine before it, the Quake engine offered full real-time 3D rendering and early support for 3D accelerationthrough OpenGL. After Doom helped popularize multiplayer deathmatches, Quake added various multiplayer options. Online multiplayer became increasingly common, with the QuakeWorld update and software such as QuakeSpy making the process of finding and playing against other competitors on the Internet far easier and more reliable. Various multiplayer mods were developed including Team Fortress and Capture the flag.


Wikipedia:

Quake is a first-person shooter video game, developed by id Software and published by GT Interactive in 1996. It is the first game in the Quake series. In the game, players must find their way through various maze-like, medieval environments while battling a variety of monsters using a wide array of weapons.

The successor to id Software's Doom series, Quake built upon the technology and gameplay of its predecessor. Unlike the Doom engine before it, the Quake engine offered full real-time 3D rendering and had early support for 3D acceleration through OpenGL. After Doom helped popularize multiplayer deathmatches, Quake added various multiplayer options. Online multiplayer became increasingly common, with the QuakeWorld update and software such as QuakeSpy making the process of finding and playing against others on the Internet easier and more reliable. It features music composed by Trent Reznor and Nine Inch Nails.

Gameplay

In Quake's single-player mode, players explore and navigate to the exit of each Gothic and dark level, facing monsters and finding secret areas along the way. Usually there are switches to activate or keys to collect in order to open doors before the exit can be reached. Reaching the exit takes the player to the next level. Before accessing an episode, there is a set of three pathways with easy, medium, and hard skill levels. The fourth skill level, "Nightmare", was "so bad that it was hidden, so people won't wander in by accident"; the player must drop through water before the episode four entrance and go into a secret passage to access it.

Quake's single-player campaign is organized into four individual episodes with seven to eight levels in each (including one secret level per episode, one of which is a "low gravity" level that challenges the player's abilities in a different way). As items are collected, they are carried to the next level, each usually more challenging than the last. If the player's character dies, he must restart at the beginning of the level. The game may be saved at any time. Upon completing an episode, the player is returned to the hub "START" level, where another episode can be chosen. Each episode starts the player from scratch, without any previously collected items. Episode one (which formed the shareware or downloadable demo version of Quake) has the most traditional ideology of a boss in the last level. The ultimate objective at the end of each episode is to recover a magic rune. After all of the runes are collected, the floor of the hub level opens up to reveal an entrance to the "END" level which contains the final boss of the game.

Multiplayer

In multiplayer mode, players on several computers connect to a server (which may be a dedicated machine or on one of the player's computers), where they can either play the single-player campaign together in co-op mode, or play against each other in multiplayer. When players die in multiplayer mode, they can immediately respawn but lose any items that were collected. Similarly, items that have been picked up previously respawn after some time, and may be picked up again. The most popular multiplayer modes are all forms of deathmatch. Deathmatch modes typically consist of either free-for-all (no organization or teams involved), one-on-one duels, or organized teamplay with two or more players per team (or clan). Teamplay is also frequently played with one or another mod. Monsters are not normally present in teamplay, as they serve no purpose other than to get in the way and reveal the positions of the players.

The gameplay in Quake was considered unique for its time because of the different ways the player can maneuver through the game. For example: bunny hopping or strafe jumping can be used to move faster than normal, while rocket jumping enables the player to reach otherwise-inaccessible areas at the cost of some self-damage. The player can start and stop moving suddenly, jump unnaturally high, and change direction while moving through the air. Many of these non-realistic behaviors contribute to Quake '​s appeal. Multiplayer Quake was one of the first games singled out as a form of electronic sport. A notable participant was Dennis Fong who won John Carmack's Ferrari 328 at the Microsoft-sponsored Red Annihilation tournament in 1997.

Plot

In the single-player game, the player takes the role of a protagonist known as Ranger who was sent into a portal in order to stop an enemy code-named "Quake". The government had been experimenting with teleportation technology and developed a working prototype called a "Slipgate"; the mysterious Quake compromised the Slipgate by connecting it with its own teleportation system, using it to send death squads to the "Human" dimension in order to test the martial capabilities of Humanity.

The sole surviving protagonist in "Operation Counterstrike" is Ranger, who must advance, starting each of four episodes from an overrun human military base, before fighting his way into other dimensions, reaching them via the Slipgate or their otherworld equivalent. After passing through the Slipgate, Ranger's main objective is to collect four magic runes from four dimensions of Quake; these are the key to stopping the enemy later discovered as Shub-Niggurath and ending the invasion of Earth.

The game consists of 28 separate "levels" or "maps", grouped into four episodes. Each episode represents individual dimensions that the player can access through magical portals (as opposed to the technological Slipgate) that are discovered over the course of the game. The various realms consist of a number of gothic, medieval, and lava-filled caves and dungeons, with a recurring theme of hellish and satanic imagery reminiscent of Doom (such as pentagrams and images of demons on the walls). The latter is inspired by several dark fantasy influences, most notably that of H. P. Lovecraft. Dimensional Shamblers appear as enemies, the "Spawn" enemies are called "Formless Spawn of Tsathoggua" in the manual, the end boss of the first episode is named Chthon, and the final boss is named Shub-Niggurath (though actually resembling a Dark Young). Some levels have Lovecraftian names, such as the Vaults of Zin and The Nameless City. Originally, the game was supposed to include more Lovecraftian bosses, but this concept was scrapped due to time constraints.

Installation [fr]

INSTALLATION :
• Préambule :
Le paquet quake des dépôts Debian est indiqué pour info, il est d'une utilité limitée, ne fournissant qu'un script de lancement et une entrée dans le menu pour jouer à Quake (moteur non fourni).

• Les données indispensables :
Ce jeu n'est pas distribué en version Linux native, il est nécessaire d'acheter la version Windows afin d'en récupérer les données graphiques et sonores, et de les utiliser avec l'un des moteurs disponibles.

Ce jeu n'étant pas en abandonware, il sera nécessaire d'acheter le jeu (néanmoins à bas prix, en raison de son âge), ou de récupérer une version démo limitée, voir de trouver des données alternatives (cf les fiches "Ressources - Quake" et "Quake Epsilon", dans le Bottin).

• Installation :
Plusieurs moteurs sont disponibles (voir les fiches correspondantes dans le Bottin), installez l'un de ceux ci-après et suivez les consignes d'installation du moteur :
⚬ le moteur original d'Id Software (source à compiler, voir le lien "Dev site" ci-dessus, peu recommandé car il n'est pas optimisé et risque probablement d'être difficile à compiler pour un néophyte),
⚬ les moteurs DarkPlaces, QuakeSpasm, Fitzquake SDL, QuakeForge, QuakeSpasm, Quore, Tenebrae, TyrQuake.