Pychess - Le Bottin des Jeux Linux

Pychess

Specifications

Title: Pychess Type: Linux Game
Genre: Puzzle Temporary:
Category: Puzzle ➤ Board Game ➤ Chess ➤ GUI Commercial:
Tags: Puzzle; Board Game; Chess GUI; UCI Protocol; CECP Protocol Demo:
Version: Stable : 0.12.3 (aka Anderssen) / Dev : A34fc99 Stage of dev.:
Released: 2016-03-15 Package Name: pychess
License: GPL v3 Repository: Debian
View: Third person Package: ✓
Graphic: 2D Binary: ✓
Mechanics: Turn-Based Source: ✓
Played: Single & Multi PDA:
Quality (record): 5 stars Quality (game): 5 stars
Contrib.: Goupil & Louis ID: 12415
Created: 2010-08-20 Updated: 2018-04-22

Summary

[fr]: Une interface de jeu d'échecs en 2D, mettant l'accent sur l'ergonomie d'utilisation, pour être accessible aussi bien aux nouveaux venus qui souhaitent simplement jouer à un jeu rapidement, qu'à ceux qui souhaitent améliorer leur niveau aux échecs grâce à leur ordinateur. [en]: An advanced chess client for linux following the Gnome Human Interface Guidelines. The client should be usable to those new to chess, who just want to play a short game and get back to their work, as well as those who wants to use the computer to further enhance their play.

Trailer & Reviews

Trailer / Gameplay [en] / [en] / [fr] :

Links

Website & videos
[Homepage] [Dev site 1 2] [Features/About] [Screenshots] [Videos t t t t g g g g g g g g] [WIKI] [FAQ 1 2] [Changelog 1 2 3]

Commercial : (empty)

Resources
• (empty)
Technical informations
[Open Hub] [PCGamingWiki] [MobyGames] [Sites.google (Pychess)] [GNOME Human Interface Guidelines]

Social
Devs (Thomas Dybdahl Ahle [fr] [en]) : [Site 1 2] [twitter] [YouTube] [Google+] [LinkedIn] [Interview 1 2]
Devs (Tamás Bajusz [fr] [en]) : [Site] [Forums] [twitter] [YouTube] [Google+] [Interview 1 2]
Game : [Blog] [Forums] [twitter] [YouTube] [Google Groupes]

On other sites
[Wikipedia (PyChess) [fr] [en]]
[The Linux Game Tome] [Debian] [Freecode]

Reviews


News / Source of this Entry (SotE) / News (SotN)

Description [fr]

Une interface de jeu d'échecs en 2D, mettant l'accent sur l'ergonomie d'utilisation, par Thomas Dybdahl Ahle (aka thomasahle, aka lobais), Tamás Bajusz (aka gbtami) & contributeurs.
En Python.

Pychess est une interface de jeu d'échecs en 2D mono (IAs) et multijoueur (en hotseat ou en ligne, avec support du serveur FICS).
L'objectif de PyChess est d'être accessible aussi bien aux nouveaux venus qui souhaitent simplement jouer à un jeu rapidement, qu'à ceux qui souhaitent améliorer leur niveau aux échecs grâce à leur ordinateur.
Dans la mesure du possible, PyChess suit le GNOME Human Interface Guidelines (lien ci-dessus) et tente de présenter le moins d'options possible à l'utilisateur de telle sorte qu'il peut configurer PyChess à se comporter de la manière qu'il le souhaite, sans être distrait par des options inutiles.

Ressources et documentations disponibles : voir les fiches "Ressources - Echecs" et "Ressources - Echecs Orientaux".

Description [en]

PyChess is a gtk chess client, originally developed for GNOME, but running well under all other linux desktops. (Which we know of, at least).
PyChess is 100% python code, from the top of the UI to the bottom of the chess engine, and all code is licensed under the GNU Public License.

The goal of PyChess is to provide an advanced chess client for linux following the GNOME Human Interface Guidelines. The client should be usable to those new to chess, who just want to play a short game and get back to their work, as well as those who wants to use the computer to further enhance their play.

Use Any Chess Engine

With PyChess it is easy to play a game against the computer or use the computer to help you find the best move during a game with the Hint Mode feature.

PyChess comes with its own built-in chess engine and will automatically detect and work with most popular chess engines as long as they're installed on your computer. This includes engines such as GnuChess, Crafty, Sjeng and Fruit, and even Windows engines like Rybka.

In the case PyChess doesn't automatically detect an engine you've installed, you can manually add and configure it engines menu. See the wiki for additional engines.


Play Online

When you get sick of playing computer players you can login to FICS and play against people all over the world. You can also observe other games being played, create up to three custom seek profiles, browse other players on-line and view their profiles, login and resume an unfinished game after being disconnected, play any supported chess variant, and chat with your opponent and anyone else online.

PyChess also has a built-in Timeseal client, so you won't lose clock time during a game due to lag. While PyChess doesn't have full "pre-move" support yet, you can select or start dragging a piece before your opponent has made their move.


Clean, Elegant, Easy To Use Interface

The goal of PyChess is to be usable both to those new to chess who just want to play a quick game, as well as those who want to use the computer to further enhance their chess skills. Wherever possible, PyChess follows the GNOME Human Interface Guidelines and tries to present the fewest possible options to the user such that they can configure PyChess to behave the way they want it to, while at the same time not being distracted with unnecessary options.

Features

☑ 8 niveaux d'IA,
☑ support des protocoles UCI et CECP (wiki sur la fiche "Echecs - Ressources", un protocole de communication assez récent),
☑ support du jeu sur internet via FICS, l'interface intégrant une horloge Timeseat (prenant en compte le lag),
☑ détection automatique des moteurs présents dans les répertoires conventionnels (/usr/games/),
☑ support de plusieurs variantes d'échecs (Fischer Random/Chess 960, Losers, Random & Asymmetric Random, Shuffle, Corner, Upside Down, Pawns Pushed/Passed, Pawn/Knight/Rook/Queen Odds),
☑ une interface au graphisme vectoriel (modification de ses dimensions par glisser-déposer),
☑ support des livres d'ouverture et Hint Mode arrows (montre le meilleur coup en fonction du moteur d'analyse retenu),
☑ support des formats PGN, EPD et FEN pour la lecture/écriture de parties,
☑ support de l'Undo/Pause/Resume,
☑ conforme au standard GNOME Human Interface Guidelines, ...



☑ UCI and CECP chess engine support and playable at 8 different difficulty levels, and a built-in python chess engine
☑ On-line play on FICS with built-in FICS Timeseal support
☑ Resizable chess board, "pre-drag" support, move and capture sounds and animations
☑ Reads and writes PGN, EPD and FEN chess file formats; using the open dialog you can preview and open any position of any game contained in a PGN file and choose the player to play either side
☑ Undo, pause and resume games
☑ Chess variants: Atomic, Crazyhouse, Fischer Random/Chess 960, Losers, Suicide, Random and Asymmetric Random, Shuffle, Corner, Upside Down, Pawns Pushed/Passed, Pawn/Knight/Rook/Queen Odds, ASEAN, Makruk, Ouk Chatrang, Sittuyin, King of the hill, 3 check
☑ Built-in opening book and Hint Mode arrows (the Hint arrow shows the best move according to whatever chess engine the user has chosen as the analysis engine in the Preferences)
☑ Complies with the GNOME Human Interface Guidelines

Installation [fr]

INSTALLATION :
Le jeu est dans les dépôts.

Si vous souhaitez néanmoins l'installer à partir du source, lancez dans le répertoire du jeu la commande : $ PYTHONPATH=lib/ ./pychess

Nota du Bottin :
• Sous KDE les couleurs affichées sont celles définies dans le "Centre de configuration", section "Apparences et thèmes" (Texte standard pour les pièces).
• Si l'interface ne se lance pas, effacez le répertoire ~.pychess/ et le fichier ~.pychessconf

Pour jouer contre votre PC installez l'un des moteurs (testés & validés par le Bottin) : Crafty, Fruit, Glaurung, GNU Chess, HoiChess, Phalanx, Sjeng, Toga II.
Tests complémentaires réalisés par les auteurs du jeu : Faile, Boochess, Shredder,

Reviews & comments [fr]

Test (0.10.1 bêta 1) :
L'installation est une merveille de simplicité : on sélectionne le paquet sous Synaptic, il s'installe, au démarrage il a détecté de lui-même les moteurs précédemment installés (soit par les dépôts, soit en manuel dans /usr/games/ sous Debian). Il ne reste qu'à choisir sa couleur et lancer une partie contre une IA ou un adversaire humain.
L'interface est complète, ergonomique et très jolie, elle est de type vectorielle (de taille modifiable à souhait) et le plein écran est accessible facilement.
Au lancement les coups sont suggérés et chaque mouvement est ponctué par un effet sonore agréable (bruit de pièce se posant sur une surface de type marbre). Il est possible de revenir en arrière (Undo) pour revoir les positions jouées mais pas de rejouer un coup.
Différents supports sont aussi accessibles (commentaires, historique, annotations, graphique des scores, chat, ...).
Il est bien-sûr possible de jouer en ligne. Nous allons pas détailler toutes ces possibilités (voir le paragraphe "Features").
Bref une interface jolie, fonctionnelle, simple et ergonomique : mission accomplie !
Une référence pour ceux qui recherchent une interface aux nombreuses fonctionnalités, simple et ergonomique.
Bravo !


Test (0.12.3) :
Ouaouh. Génial. Ultra simple, beau et convivial.
Au démarrage, l'interface commence par scanner (en 3 secondes) mes répertoires à la recherche des IAs disponibles (il m'en a trouvé 12 !).
Chez moi il me propose crafty. J'ai le choix entre une partie en ligne ou une partie contre crafty (je ne me fais aucune illusion sur l'issue). J'ai d'abord choisi crafty.
J'adore les effets sonores de mouvement de pièces et les petits Jingles.
Moins bien : certaines suggestions de mouvement m'ont laissé perplexe (essaierait-il de m'induire en erreur pour gagner ? Trop fort crafty. Pervers avec çà :).
Après m'être fait stupidement prendre ma reine par la sienne - que j'ai bouffé à mon tour (maigre consolation), j'ai fini par perdre ... sur un dépassement de temps de jeu pendant que je faisais ma copie d'écran. Et oui, moi qui suis lent du ciboulot, un handicap de plus :).
Je vous fais grâce de la tripotée d'options disponibles (notamment des dizaines de thèmes de pièces).
J'ai testé le fonctionnement avec fairymax : çà marche nickel également, et les suggestions m'ont semblé nettement plus adaptées.
J'ai testé une partie en ligne en tant qu'invité (je ne joue pas, je regarde une partie en live déportée sur mon écran) : nickel, là aussi c'est enfantin. Chapeau bas !
Objectif réussi : un jeu simple, convivial et complet ! Un grand bravo et merci à toute l'équipe !!!
Un affichage 3D en plus ? (oups, désolé, je me tais, c'est déjà parfait).