OpenTyrian - Le Bottin des Jeux Linux

OpenTyrian

Specifications

Title: OpenTyrian Type: Linux Game
Genre: Arcade Status:
Category: Arcade ➤ Shooter ➤ Air ➤ Raptor, Tyrian Commercial:
Tags: Action; Arcade; Raptor; Tyrian; Top-Down Shooter; Shooter; Bullet Hell; Sci-fi; Pixel Art; Classic; Cute; Story Mode; Local Multi; Keyboard; Controller Demo:
Released: Latest : 2.1.20130907 / Dev : 6edd368 Package Name: opentyrian, game-data-packager
Date: 2018-09-25 Extern Repo:
License: Code : GPL v2 / Artwork : Free Repo: Debian
Perspective: Third person Package: ✓
Visual: 2D Side-scrolling Binary: ✓
Pacing: Real Time Source: ✓
Played: Single & Multi PDA: ✓
Quality (record): 5 stars Quality (game): 5 stars
Contrib.: Goupil & Louis ID: 12192
Created: 2010-08-20 Updated: 2018-12-19

Summary

[fr]: Un portage libre et multi-plateforme du jeu Tyrian, un jeu d'arcade / shooter spatial solo / multi (hotseat 2 joueurs et LAN) à défilement vertical, dans lequel le joueur est Trent Hawkins, un pilote de combat émérite qui s'emploie à combattre Microsol pour sauver la galaxie. Le jeu offre notamment de belles bandes son, plusieurs modes graphiques (dont scaler hq4x, plein écran, ...), plusieurs modes (histoire, arcade 1 / 2 joueurs, multi-joueur en LAN), des améliorations du vaisseau (nouveau vaisseau, armement, protection, générateur, Sidekick) et le support du joystick. Magnifique ! [en]: A libre and multi-platform port of Tyrian game, a vertical-scrolling SP / MP (2-player in hotseat and LAN) space shooter game in which the player is Trent Hawkins, an emeritus combat pilot who is employed to fight Microsol to save the galaxy. In particular, the game feature a beautiful soundtrack, several graphics modes (including scaler hq4x, full screen, ...), several modes (story mode, arcade 1/2 players, multi-player on LAN), ship improvements (new ship , armament, protection, generator, Sidekick) and joystick support. Magnificent!

Videos

Gameplay [en] :

Links

Website & videos
[Homepage] [Dev site] [Features/About] [Screenshots] [Videos t ts gd id r r(o) lp g g g g g g[fr] g[de] g[ru] g[pl] g[cz] g[sp] g[pt] g[it] g[tr] g] [WIKI] [FAQ] [RSS] [Changelog 1 2]

Commercial : (empty)

Resources
• (empty)
Technical informations
[Open Hub] [PCGamingWiki] [MobyGames]

Social
Devs (OpenTyrian Team [fr] [en]) : [Site 1 2] [mastodon] [twitter] [PeerTube] [YouTube] [Interview 1 2]
Devs (Jason Emery [fr] [en]) : [Site 1 2] [MobyGames] [mastodon] [twitter] [PeerTube] [YouTube] [Interview 1 2]
Artwork (art) (Daniel Cook [fr] [en]) : [Site 1 2] [mastodon] [twitter] [OpenGameArt] [DeviantArt] [PeerTube] [YouTube] [Interview 1 2]
Artwork (audio) (Alexander Brandon [fr] [en]) : [Site 1 2] [MobyGames] [bandcamp] [mastodon] [twitter] [Facebook] [OpenGameArt] [SoundCloud] [PeerTube] [YouTube] [Interview 1 2]
Game : [Blog] [Forums] [mastodon] [twitter] [PeerTube] [YouTube]

On other sites
[Wikipedia (Tyrian) [fr] [en] [de]]
[The Linux Game Tome] [Debian]

Reviews
[metacritic]

News / Source of this Entry (SotE) / News (SotN)

Description [fr]

Un shoot them up à défilement vertical, portage en C + SDL2 par l'OpenTyrian Team, jeu original sous DOS (version 2.1 en Pascal + assembleur) par le studio Eclipse Software (Jason Emery, artwork : Daniel Cook, audio : Alexander Brandon, project manager : Robert Allen).

OpenTyrian est un portage libre et multi-plateforme du jeu Tyrian, un jeu d'arcade / shooter spatial solo / multi (hotseat 2 joueurs et LAN) à défilement vertical, dans lequel le joueur est Trent Hawkins, un pilote de combat émérite qui s'emploie à combattre Microsol pour sauver la galaxie. Le jeu offre notamment de belles bandes son, plusieurs modes graphiques (dont scaler hq4x, plein écran, ...), plusieurs modes (histoire, arcade 1 / 2 joueurs, multi-joueur en LAN), des améliorations du vaisseau (nouveau vaisseau, armement, protection, générateur, Sidekick) et le support du joystick. Magnifique !


OpenTyrian est un portage du shoot-em-up DOS Tyrian. Jason Emery a généreusement remis aux développeurs d'OpenTyrian une copie du code source de Tyrian v.2.1, qui a depuis été porté de Turbo Pascal en C. Le port utilise SDL, ce qui le rend facilement multi-plateforme.

Tyrian est un jeu de tir à défilement vertical de style arcade. L'histoire se déroule dans 20031 où vous jouez le rôle de Trent Hawkins, un pilote de chasse chevronné, employé pour combattre Microsol et sauver la galaxie.



Debian (traduction du Bottin) :

Port Open Source du shoot-em-up DOS Tyrian

Tyrian est un jeu de tir à défilement vertical de style arcade. L'histoire se déroule dans 20031 où vous jouez le rôle de Trent Hawkins, un pilote de chasse chevronné employé pour combattre Microsol et sauver la galaxie.

Ce paquet a besoin des données du jeu Tyrian original, disponible gratuitement. Il peut être installé en utilisant game-data-packager.


Wikipedia:

Tyrian est un jeu vidéo développé par Eclipse Productions (plus tard renommé World Tree Games) et publié en 1995 par Epic Megagames. Tyrian a été programmé par Jason Emery, illustré par Daniel Cook, et sa bande son composée par Alexander Brandon (qui a aussi réalisé celle de Jazz Jackrabbit 2) et Andreas Molnar.

Le jeu a été officiellement placé en gratuiciel en 2004. Le code source a été rendu disponible en 2007, pour les besoins d'un projet libre en vue de faire fonctionner le jeu sur les plates-formes actuelles ; suivi de près par un accord informel permettant la redistribution et les travaux dérivés à partir du contenu.

Système de jeu

Tyrian est un shoot them up vertical d'un style arcade. Le joueur pilote un vaisseau spatial équipé de différentes armes, d'un bouclier se rechargeant lentement en subissant des dommages, le tout puisant l'énergie d'un générateur qui, selon sa puissance, régule la cadence de tir et le rechargement du bouclier. L'argent obtenu est en réalité le score du joueur, qui grimpe en détruisant divers ennemis et en récupérant des bonus variés. Cet argent peut servir à acheter ou améliorer différentes armes, des boucliers, des générateurs, ou même à remplacer le vaisseau afin d'obtenir une armure plus résistante, via un menu appelé "Upgrade Ship" (Améliorer vaisseau) entre chaque niveau. Le jeu est rapide, plein d'action, et présente une grande variété d'ennemis et de bosses, pouvant aller du simple vaisseau classique à des cellules sanguines flottantes.

Même si le style du jeu est orienté sur l'arcade, Tyrian utilise le même système de crédit et de boucliers du jeu Raptor: Call of the Shadows. De ce fait, le jeu est moins fastidieux que d'autres jeux arcade dans le même genre, grâce au bouclier régénérant et à l'armure, permettant au joueur de survivre à des tirs répétés, en plus du fait que des power-ups peuvent être récupérés pendant un niveau (en plus d'être achetés dans le menu Upgrade Ship). Tyrian fut l'inspiration de beaucoup d'autres shoot'em ups "sérieux" voulant être le plus réaliste possible, possédant des graphismes plus "cartoonesques" ainsi que des power-ups variés tels que pièces, gemmes, fruits...

Difficulté

Plusieurs niveaux de difficulté existent dans le jeu. Dans les modes Easy (Facile) et Normal, les ennemis sont faciles à abattre, les points coulent donc à flot, et est recommandé à ceux qui découvrent le jeu, où à ceux qui cherchent certains niveaux secrets. En mode Hard (difficile), la cadence de tir des ennemis grimpe, certains niveaux cachés n'apparaissent qu'à partir de ce mode, et est meilleure pour les joueurs à l'expérience intermédiaire. Il existe également des modes de difficulté cachés: Impossible est une version plus dure encore du mode Hard, la résistance des ennemis grimpe encore, et la cadence de tir peut être par moments assez difficile à gérer. Recommandé pour les joueurs ayant plus d'expérience. Suicide est une version très difficile, où la résistance des ennemis approche du double, leur cadence de tir effroyablement élevée (ainsi que la vitesse de propagation des tirs) rendent certains niveaux particulièrement difficiles (par exemple, le niveau Botany B, avec ses tourelles automatiques sur rails, peut transformer le niveau en mer de tirs laser s'il est joué en Suicide). Enfin, Lord of the Game (Roi du Jeu) est la version la plus difficile, la résistance des ennemis est incroyablement élevée, la cadence de tir est entre très rapide et quasi-continue, la vitesse de propagation est si élevée qu'il est très difficile de s'en sortir sans dégâts, certains niveaux sont presque impossibles à terminer dans ce niveau.

Un dernier mode caché, du nom de Super Tyrian, place le joueur en mode Lord of the Game (ou Suicide, il dépend du cheat code utilisé), dans un vaisseau un peu particulier, équipé avec le Atomic Railgun (l'arme la moins puissante en elle-même), qui est une arme assez intéressante puisqu'elle permet, en déplaçant le vaisseau de façon adéquate, de recharger boucliers, armure, se procurer une invicibilité temporaire, ainsi que diverses armes (toutes pour la plupart classées dans les Sidekicks).

Mode 1 Player: Full Story

Le mode de jeu principal, à un joueur. Dans ce mode, vous avez également (dans le menu Data) des "Datacubes", qui sont des données relatives aux planètes ou lieux à visiter, ainsi que des données relatives à l'histoire du jeu. Le joueur commence avec un vaisseau USP Talon (qui est un vaisseau de base à l'armure légèrement résistante), et un "Front Gun" (ou Arme Avant) de base: le Pulse-Cannon (canon à pulsation, de base lui aussi). Le joueur commence également avec de l'argent qu'il peut utiliser pour remplacer et acheter de nouvelles armes et fonctions. Il existe quantités de ces équipements, répartis en "Front Guns", "Rear Guns" (Armes Arrière), "Shields" (boucliers), "Generators" (générateurs), et "Sidekicks" (Armes supplémentaires), pouvant être différents à gauche et à droite (certains ne peuvent être assignés qu'à droite). Si les Front Guns couvrent plutôt l'avant du vaisseau, les Rear Guns offrent un balayage plus étendu, jusqu'aux côtés et même derrière le vaisseau. À part les Sidekicks, toutes les armes sont upgradables, du niveau 1 de base au niveau 11 souvent puissant, mais les prix augmentent exponentiellement.

Les sidekicks sont généralement des petits vaisseaux-armes fixés sur les côtés du vaisseau, mais peuvent être aussi des armes se chargeant pour procurer plus de puissance de feu, peuvent également voler en suivant le vaisseau, tout en balayant de tirs les ennemis devant, ou même être des attachements frontaux, comme des casques, pouvant être lancés et rattrapés (ou revenir d'eux-mêmes) pour revenir se fixer sur le nez du vaisseau (ces derniers sont généralement des sidekicks assignés à droite uniquement. Un bug exploitable via le Ship Editor (shipedit.exe) permet d'assigner ces sidekicks à gauche, mais il est impossible de les lancer). Comme ils ne s'améliorent pas, leurs prix sont fixes, mais généralement élevés.

N'importe quelle arme peut être améliorée, même si elle n'est pas en vente, et n'importe quel objet peut être vendu sans perdre sa valeur en argent initiale. L'intérêt majeur des magasins n'est pas l'échange mais plutôt la création d'un vaisseau puissant sur un budget (sans pénalités en essayant diverses combinaisons d'armes). Le joueur ne peut pas réobtenir une arme qu'il aurait vendu dans un niveau précédent si le niveau auquel il se trouve ne le vend pas non plus, et dans beaucoup de situations, un seul niveau secret peut contenir d'excellentes armes introuvables ailleurs, rendant la vente de bons objets peu attrayante. Grâce à ces faits, un joueur peut garder autant qu'il veut le meilleur vaisseau et les meilleurs équipements possibles, les Front et Rear guns étant une exception puisqu'ils dépendent, de par le fait que ce sont les armes principales, du style personnel du joueur, ou des besoins du niveau (Les niveaux Asteroid, qui contiennent quantité d'astéroïdes de tailles variées, pourraient être plus difficilement passés si les armes choisies ne les détruisaient pas rapidement).

Mode 1 player: Arcade

En mode Arcade, les niveaux sont prédéterminés au lieu d'être sélectionnables par le joueur, et les armes sont récupérées en détruisant les ennemis plutôt qu'en les achetant. Seul le Front Gun est améliorable via les orbes violettes (rapportant au passage 100 points), dont le nombre augmente exponentiellement selon le niveau d'amélioration. (si l'on exclut que dans certains niveaux, des objets appelés « Rear Gun Power-Up » peuvent améliorer ceux-ci), et ni le vaisseau (muni d'une armure de résistance moyenne), ni le bouclier et ni le générateur ne sont améliorables ou remplaçables. Contrairement au Full Story mode, la variété des armes est plus limitée.

Interchangeabilité du mode arcade

Il est possible de changer de mode entre les modes Full Story et Arcade via un moyen appelé le Ship Editor (qui n'est pas un cheat code). Comme certaines armes exotiques peuvent être trouvées assez tôt en mode Arcade (contrairement au Full Story où une certaine avancée peut être requise), en utilisant ce moyen, il est possible d'amener de tels équipements en Full Story grâce au Ship Editor. En mode Arcade, tout niveau terminé avec un taux de destruction d'au moins 80 % est noté par le jeu, en répertoriant l'équipement alors sur le vaisseau à la fin du niveau. Si un niveau est terminé avec le Laser et le Rear Heavy Missile Launcher, ces armes sont disponibles dans le menu d'édition du Ship Editor. Une fois ces armes sélectionnées, le joueur peut reprendre une partie en Full Story, et en utilisant une commande spéciale, peut remplacer le vaisseau qu'il avait par la configuration choisie dans l'Editor. Cette technique est utilisée par certains joueurs afin de découvrir plus rapidement certains niveaux cachés, en utilisant des armes suffisamment puissantes.

Mode 2 Player: Arcade

En mode 2 joueurs, les deux joueurs contrôlent chacun un vaisseau différent. Le joueur 1 se verra attribué le Dragonhead (un vaisseau gris foncé), tandis que le joueur 2 aura le Dragonwing (un vaisseau marron). Les deux vaisseaux peuvent s'associer, n'en formant qu'un, du nom de Steel Dragon. Le joueur 1 contrôle le vaisseau combiné et les armes avant, tandis que le 2 s'occupe des armes arrière, des sidekicks, et d'une tourelle spéciale. Tyrian propose également à deux joueurs de s'allier via un modem.

Les deux vaisseaux ont des capacités différentes. Le Dragonhead a plus d'armes a sa disposition, qui sont dans la variété des Front Guns et des "Special" weapons. Le Dragonwing, inversement, contrôle les Rear Guns comme des front guns, ainsi que les sidekicks, et utilise un système unique de chargement d'armes. Si le joueur ne tire pas, l'énergie est accumulée, et on le voit grâce à des particules bleues apparaissant devant le vaisseau, puis elles deviennent trois sphères accolées. Sur le menu de droite, on voit que l'énergie se charge grâce aux panneaux verts. Il existe 5 niveaux de charge par arme, et la collecte des orbes violettes permettra au Dragonwing de charger plus vite, le point maximum est d'atteindre la charge max en environ deux secondes.

Mode 1 Player: Timed Battle (Tyrian 2000)

Dans ce mode, le joueur choisit parmi trois niveaux (Savara, Deliani, et Space Station). Les niveaux en Timed Battle sont sous compte à rebours. Comme les niveaux sont en défilement, le temps sera finalement déterminant sur la vitesse à tuer le boss de fin de niveau. Une fois le niveau complété, un score est déterminé sur le temps restant, le nombre de vies collectées et le taux de destruction causé.

Le Super Arcade

Le jeu propose également un mode Super Arcade. Ce mode est assez particulier puisqu'il s'agit de terminer le jeu avec un vaisseau à thème, ainsi qu'avec des armes autour du thème du vaisseau (le vaisseau Ninja Star aura par exemple des armes telles que le Poison Bomb, ou le Shuriken Field). Ce mode est accessible en entrant un password sur l'écran titre, le premier étant donné en terminant le jeu en mode Full Story ou Arcade, les suivants en terminant les Super Arcade avec des vaisseaux différents.

Le minijeu Destruct

"Destruct" est un minijeu caché dans Tyrian, une réminiscence de Scorched Earth, avec des modes de jeux humain-contre-humain et humain-contre-ordinateur. Il est possible d'activer ce mini-jeu en tapant un mot sur l'écran titre, mot qui n'est autre que le nom de ce mini-jeu lui-même: "destruct".

L'histoire

Nous sommes en l'an 20031. Trent Hawkins (le joueur) est un pilote expérimenté de terraformation, employé pour trouver des zones habitables sur des planètes fraîchement terraformées. Sa dernière assignation est la planète Tyrian, située près du territoire des Hazudra, une race de créatures ressemblant à des lézards.

Un jour, Buce Quesillac, un Hazudra, et le meilleur ami de Trent, a été tué dans le dos par un hoverdrone qui disparaît rapidement dans le ciel. Alors que Buce est face contre terre, il raconte à Trent que c'est l'œuvre de Microsol, l'énorme corporation qui contrôle la terraformation de Tyrian. Buce a été tué car il connaissait l'existence du Gravitium, un minerai unique et introuvable ailleurs que sur Tyrian, capable de contrôler la force de la gravité.

Microsol veut utiliser le Gravitium comme source d'énergie pour leur vaisseaux de guerre, ce qui les rendrait quasiment inarrêtables. Ils veulent également abattre quiconque en connaît l'existence, et Trent est malheureusement le prochain sur la liste. Buce implore celui-ci d'arriver jusqu'à Savara, une planète libre, avant de mourir. Trent réussit à s'obtenir un petit vaisseau de combat, et part en direction de Savara.

Le premier épisode, appelé Escape, couvre la fuite de Trent de la planète Tyrian. Au fur et à mesure que le jeu avance, des messages d'alliés comme d'ennemis sont reçus, chacun faisant avancer encore l'histoire. Trent va, à la fin du premier Épisode, prendre contact avec le rival direct de Microsol: une autre corporation du nom de Gencore, dirigé par Transon Lohk qui demandera à Trent de faire diverses missions. À la fin du 3e Épisode, le joueur doit percer à travers la flotte de Microsol afin de détruire le vaisseau principal, le Dreadnaught.

Le quatrième épisode (ajouté avec la version 2.0) raconte l'activation d'un ancien ordinateur extraterrestre sur la planète Ixmucane, une fois encore par Microsol. Ce peuple extraterrestre, nommé Zica (trois armes du jeu sont fabriquées avec la technologie de ce peuple), avait programmé cet ordinateur pour transformer la planète en un soleil, mais n'avait jamais été utilisé par ses créateurs. Le joueur doit partir au cœur de cette planète afin de détruire le système, pour empêcher la mort de scientifiques travaillant sous la surface de la planète, et pour empêcher Microsol d'une prise de pouvoir plus étendue. Si le système n'est pas détruit à temps, les scientifiques mourront.

La fin du 4e épisode indique que Trent commence à être fatigué des ordres de Transon, et afin d'éviter de continuer à aller sur d'énormes batailles à détruire vaisseaux et flottes de guerre, il prend la fuite et se dirige vers la planète Terre, à 100 années-lumière de distance, et se met en sommeil cryogénique.

Dans le 5e épisode, ajouté dans Tyrian 2000, les Hazudra auraient collé une bombe de proximité dans le vaisseau de Trent afin de le diriger vers une direction différente de la Terre. Ils utilisent alors Trent pour chasser les Zinglonites (de Zinglon, une personnalité comparée à un dieu d'après beaucoup de Datacubes dans le jeu), qui envahissent l'espace avec des vaisseaux ressemblant à des fruits. Ce nouvel épisode proposait de tout nouveaux vaisseaux, boucliers et armes à Tyrian, diversifiant encore plus la variété d'équipements du jeu.

Développement

Tyrian a été développé par un nombre total de 11 personnes, dont trois personnes principales : Alexander Brandon (compositeur et écrivain), Jason Emery (level designer et programmeur), et Daniel Cook (artiste et concepteur de l'interface). Pour ces trois personnes, Tyrian était leur premier jeu vidéo commercial.

Les origines de Tyrian remontent à un prototype de 1991, ou Jason Emery montrait à son ami Alexander Brandon les travaux préliminaires d'un défilement de fond. Les deux continuèrent le développement, et ont décidé finalement que ce travail pouvait être montré à une entreprise éditrice de jeux vidéo. Brandon écrivit la proposition aux deux plus grandes entreprises de shareware du moment, qui étaient Epic Megagames et Apogee Software. Cependant, le jeu ne contenait ni son ni musique, et les graphismes étaient peu professionnels. Aucune des deux ne fut particulièrement excités, mais semblèrent intéressées.

Les deux développeur pensaient qu'ils ne trouveraient jamais d'éditeur. Cependant, après une longue attente, un certain Robert Allen, à la tête de Safari Software, considéra Tyrian parfaitement représentatif de la production de son entreprise (des projets de moindre envergure). Robert Allen en a parlé à Cliff Bleszinski, il trouvait que Tyrian ressemblait beaucoup à Zanac, et pensait qu'il faudrait en tenir compte.

Robert engagea divers artistes et codeurs pour le son, le premier étant Bruce Hsu, créateur des graphismes de l'interface, ainsi que des personnages. L'artiste Daniel Cook fut engagé après qu'Alexander Brandon fut intéressé par ses artworks, qui étaient (ce que Cook ne savait pas) "envoyés" par un ami. Après avoir envoyé une courte liste de niveaux, Cook créa un artwork de base sur un Amiga 1200, à partir d'un épisode de David Letterman qui l'inspira un contenu étrange. Il fut loué par les autres développeurs qui l'incitèrent dans cette voie. Les graphismes furent réalisés en quatre mois.

Le travail graphique commençait et la popularité de Tyrian grimpait chez Epic Megagames. Arturo Sinclair de Stormfront Studios rejoignit l'équipe pour créer des rendered artworks pour les planètes et les visages des personnages. Les développeurs voulaient une interface "simple et amusante", et en ont changé au moins trois fois avant de se décider sur un design final. À ce stade, Tyrian était presque terminé; avec le système de son LOUDNESS, les effets spéciaux presque terminés et le marketing dirigé par Mark Rein. À ce stade, Tim Sweeney informa l'équipe que Tyrian serait publié comme un produit complet d'Epic MegaGames. Et finalement, le jeu sortit en 1995.

La musique de Tyrian fut réalisée par Alexander Brandon et est au format LDS (LouDnesS). Tyrian 2000 inclut également 25 pistes qualité CD, qui se sont pas restées dans la version en gratuiciel.

Différentes versions

Le Tyrian originel comportait 3 épisodes, le premier étant gratuit et les deux autres obtenus en faisant enregistrer sa copie du jeu. La version 2.0 sortit peu de temps après, avec un quatrième épisode.

Tyrian 2000

En 1999, Tyrian ressort sous le nom de Tyrian 2000, compatible Windows, avec quelques bugs corrigés, et surtout le cinquième épisode.

Game Boy

Des remakes étaient prévus pour la Game Boy Color, et la Game Boy Advance mais ils furent abandonnés à la suite d'un litige des éditeurs. Ces remakes, dont les ROM sont disponibles sur l'Internet, ne contiennent aucun son.

OpenTyrian

En février 2007, le code source de Tyrian, écrit en Pascal, fut envoyé à un petit groupe de développeurs pour le réécrire en C et placé sous licence publique générale GNU, ce qui constitua la base du projet OpenTyrian. Rien ne prévoit la publication du code source originel. Après cette annonce, Daniel Cook annonça en avril 2007 la mise à disposition gratuite du contenu du jeu original de Tyrian (en excluant ceux des remakes pour Game Boy Color et ceux de Tyrian 2000).

Réception critique

Tyrian a été apprécié à peu près partout. Le magazine PC Gamer lui décerna 87 % (à peine 1 % sous le score à obtenir pour être "Editor's Choice"). Le magazine Next Generation lui décerna 4 étoiles sur 5, tandis que Computer Gaming World a nommé Tyrian comme "Jeu d'action de l'année. Jason Emery et Alexander Brandon trouvèrent que le succès rencontré par Tyrian était bien au-dessus de leurs attentes.

Divers

• La corporation Microsol est une référence comique à Microsoft.
• Beaucoup d'ennemis dans le jeu ont une apparence comique, tels que les vaisseaux-fruits des Zinglonites dans l'épisode 5.
• En terminant l'épisode 5, un "le saviez-vous" parle de Tyr et du Pourpre de Tyr ((en)Tyrian purple), qui fut l'inspiration pour le nom du jeu.
• Durant le mode Full Story, beaucoup de datacubes sont appelés "Guidebooks". Ceux-ci sont en fait des documents décrivant les planètes et les autres zones habitées. Ils décrivent avec un humour parfois sarcastique la vie quotidienne des habitants, ainsi que leur niveau de culture ou leur loisirs.
• Dans les crédits du jeu, pendant que la liste des concepteurs défilent, le joueur peut lire le nombre de niveaux par épisode, l'épisode 5 exclu puisque ces crédits furent inclus avant la sortie de Tyrian 2000, et donc avant l'existence de l'Épisode 5.
• Les musiques Zanac3 et Zanac5 sont tirées du jeu NES Zanac qui est un autre shoot'em up vertical, sorti en octobre 1987 aux États-Unis.

Description [en]

OpenTyrian is a port of the DOS shoot-em-up Tyrian. Jason Emery generously gave the OpenTyrian developers a copy of the Tyrian 2.1 source code, which has since been ported from Turbo Pascal to C. The port uses SDL, making it easily multi-platform.

Tyrian is an arcade-style vertical scrolling shooter. The story is set in 20,031 where you play as Trent Hawkins, a skilled fighter-pilot employed to fight Microsol and save the galaxy.


Debian:

Open-source port of the DOS shoot-em-up Tyrian

Tyrian is an arcade-style vertical scrolling shooter. The story is set in 20,031 where you play as Trent Hawkins, a skilled fighter-pilot employed to fight Microsol and save the galaxy.

This package needs game data from the original Tyrian game, which is available as a freeware. It can be installed using game-data-packager.


Wikipedia:

Tyrian is a scrolling shooter computer game developed by Eclipse Software and published in 1995 by Epic MegaGames.

The game was officially released as freeware in 2004, and the graphics were made available under an open content license in April 2007.

Tyrian was programmed by Jason Emery, illustrated by Daniel Cook, and its music composed by Alexander Brandon and Andras Molnar.

Plot

The game is set in the year 20,031. You play the role of a skilled terraforming pilot named Trent Hawkins, who is employed to scout out habitable locations on newly terraformed planets. His latest assignment is the planet Tyrian, which is located near the territory of the Hazudra, who are a lizard-like race.

One day, Buce Quesillac, a Hazudra and Trent's best friend, is shot in the back by a hoverdrone which quickly disappears into the sky. Buce lives just long enough to tell Trent that the attack was the work of MicroSol, the giant corporation that controls the terraformation of Tyrian. They want Buce dead because of his knowledge of Gravitium, which is a special mineral, unique to Tyrian, able to control the force of gravity.

Microsol want to use Gravitium to power their warships, which could result in them becoming nearly unstoppable. They will stop at nothing to eliminate anyone who knows of its existence. Trent is the next person on their hit list, and Buce implores him to try to reach Savara, a free world. With that, Buce dies. Trent manages to secure a small fighter, and departs for Savara.

Gameplay

Tyrian is an arcade-style vertical scrolling shooter. It was developed chiefly as a homage to the works of Compile, particularly their Zanac series.

The player controls a space ship fitted with different weapons (front and back, linked to the same button, and up to two external pods with their own buttons) and other equipment. The game presents a variety of enemies (some flying, some fixed, some on rails) and bosses, with many occurrences of fixed and/or indestructible obstacles. Before the player's starship is destroyed it must take enough damage to exhaust several points of shields (which regenerate over time) and armor.

Tyrian's full game mode features a credit and equipment-buying system, and the shield/armor hit points which are similar to game mechanics in Raptor: Call of the Shadows, another PC game from the same period. The arcade mode has characteristics from coin-op arcade shooters, such as in-game powerups and extra lives.

Difficulty

There are three levels of difficulty to choose from: Easy, Medium, and Hard, as well as the hidden options of Impossible, Suicide, and Lord of the Game. Hard difficulty and above employ enemies with more health as well as fire more bullets per second. Certain hidden levels are only available at hard difficulty, which provide ample opportunities for unique powerups and upgrades. In certain levels, the Hard setting also prevents the player from seeing enemies outside a conical line-of-sight. Upon completion of the game, the player receives a password for one of the several hidden ships, as well as the options for replaying the game at a higher difficulty setting.

Full story mode

The main mode is the single player full story mode. This mode includes storyline-related messages in the shop at the start of the level and when certain enemies are destroyed. At certain points in the game, the player has a choice of levels.

The player begins with one standard weapon, which may be upgraded or replaced. Later weapons include multi-directional cannons, lightning guns, beam lasers, heavy missiles, and homing bombs. The player's craft accommodates a front and a rear gun; where front weapons are mostly limited to forward arcs, "rear" weapons often come with wider coverage including side and rear shots. Some rear weapons have two selectable fire modes, focusing either mostly forward or mostly sideways/rearward. Both types of weapons have eleven levels, making them upgradeable 10 times, although higher levels cost exponentially more, as well as require a stronger generator to support them..

The player can purchase up to two "sidekicks" which fly alongside the ship. Some simply act as another weapon, others have stronger attacks but are limited by a limited ammunition pool. Other upgrades include increased shields, more powerful generators to allow for stronger weapons and shields, more armour, and higher maneuverability.

Shops let the player build a strong ship on a budget with no penalty for failing and trying a different build. Any weapon can be upgraded in stores, even if not available for sale, and any item can be sold. However, the player cannot obtain sold items again without reaching another level which offers them. In many cases a single secret level in the whole game may contain a unique weapon or equipment.

Arcade mode

In arcade mode, the player picks up the front guns, rear guns, and sidekicks along the way, instead of purchasing them. Front weapons are upgraded by picking up purple bubbles from destroyed enemies. The number of purple orbs required increases exponentially to advance to higher power levels. Front and rear guns can also be upgraded to the next level by picking up powerup pods, which are found by destroying a specific enemy. The ship, shields, and generators are not upgradeable, although the player is given a medium attribute ship.

It is possible to switch between the single player and (1 person) arcade modes using a secret routine (not cheat codes). Since it is possible to find exotic weapons early in arcade mode; using this switch allows such weapons to be brought over to single player. Likewise, generator and shield upgrades from single player will result in a better ship for arcade mode.

Two player

In the two player (arcade mode only), the players control two different ships, known as the "Dragonhead" and "Dragonwing". Both players can combine their ships into one, forming the "Steel Dragon", with the first player controlling the combined ship, and the second player controlling a turret. Tyrian enables the two players to be connected via modem.

The Dragonhead has front gun powerups (with more variety than the Dragonwing's rear gun pickups), has better maneuverability, and a smaller profile making it easier to dodge enemy fire. It also controls the "special" powerup weapons such as the Soul of Zinglon or Repulsor.

The Dragonwing is larger and slower but more heavily armored. It picks up the rear up powerups (although unlike the equivalent single player rear gun, the Dragonwing fires it mostly forward instead of the side or rear), and also controls the sidekick weapons. The Dragonwing has a unique "charge-up" ability for its main gun, where if the player decides not to fire for a short period of time, the power of their blast accumulates. There are five charge levels for each weapon, and collecting the spherical purple powerups gives the Dragonwing the ability to charge-up faster.

Timed battle

In this mode, available in Tyrian 2000 only, the player chooses from three levels to play in (Deliani, Space station and Savara). The game automatically starts and the player is given a set time to complete the level, while collecting power-ups, fighting off enemies and killing the boss. When the level is complete, the score is calculated depending on time, life, destruction and killed enemies.

Super arcade

The game also features 7 (9 in Tyrian 2000) hidden "super arcade" modes with specialized ships, requiring the user to type in certain codewords which are shown after beating the game. (The first code is given by beating the regular game, and each consecutive code is given after beating the mode which comes before it.)

Super Tyrian

This mode, which is enabled by typing "engage" at the title screen, disables all cheat codes and command parameters and sets the difficulty to Lord of Game (or Suicide if the Scroll Lock key is held down). The player possesses a Stalker 21.126 ship, along with a small shield and only one weapon, the Atomic Rail Gun. No other weapons are available; however the ship is able to generate many different weapons when the player performs particular sequences of movements and weapon-firing. The "headlight effect" is always turned on in Super Tyrian, which can obscure objects that are not within a 90-degree field of view in front of the player's ship.

Mini-games

Destruct is a minigame concealed inside Tyrian, reminiscent of Scorched Earth, with human-vs-human and human-vs-computer modes of play. It can be played by typing destruct at the main menu screen.

In the Zinglon's Ale mini-game, players must try to gather as much ale as possible, while dodging wave after wave of bouncing enemies, and clearing the screen of enemies fully before advancing to the next level. If not cleared, the game continues infinitely while growing ever harder.

Zinglon's Squadrons is a mini-game similar to Galaxian or Galaga. Large formations of ships fly down to attack. Individual ships in the groups break off to fly down in various ways. Players must destroy the whole fleet to advance to the next fleet; basically, they must shoot everything possible. Players must shoot all the small enemies to advance to the next level.

In the mini-game Zinglon's Revenge a giant ship projects a horizontal field of energy. Small enemies fall down from above and bounce around the edges of the screen and against the energy field. Touching the field or one of the small enemies means almost certain instant death. Players must shoot all the small enemies to advance to the next level.

Development

Tyrian was developed by a credited total of 11 people, with "three main drivers" — Alexander Brandon (composer and writer), Jason Emery (programmer and level designer), and Daniel Cook (artist and interface designer). For the aforementioned developers, Tyrian was their first commercial video game.

The origins of Tyrian began as an experiment in 1991, with a young Jason Emery showing his friend Alexander Brandon the preliminary workings of a scrolling background. The two continued developing, and eventually decided the work could be shown to a game company. Brandon wrote a proposal document and sent it to the two leading shareware game publishers of the time, Epic MegaGames and Apogee. However, the game lacked any sound or music, and the graphics were "definitely not professional". As such, "neither got overly excited", but both showed interest.

The two developers thought they would never find a publisher. However, after a long wait, Robert Allen—head of Safari Software—considered Tyrian to fit perfectly with their company, which handled smaller scale projects. Robert Allen had word from Cliff Bleszinski that Tyrian was very similar to Zanac, thinking that it should be followed up.

Robert Allen gave leads to sound coders and artists, the first being Bruce Hsu who created interface graphics and character faces. Artist Daniel Cook was hired after composer Alexander Brandon showed interest in his artwork, which was—unbeknown to Cook—"sent around" by a friend. After he was sent a short list of levels, Cook created sample artwork on an Amiga 1200. It was met with praise by the other developers, who asked him to "make some more!". The artwork was completed in a 4-month period.

After work began on graphics, the popularity of Tyrian rose at Epic MegaGames. Arturo Sinclair from Storm Front Studios joined to create rendered artwork for planets and character faces. The developers wanted a "simple and fun" interface, and changed it at least three times before deciding on a final design. At this point, Tyrian was almost complete; with the "Loudness" sound system, near-completed sound effects, and a marketing plan head by Mark Rein. At this time, Tim Sweeney approached the team and informed them Tyrian was to be published as a full-fledged Epic MegaGames product. It was later released in 1995.

The data cubes found in the game's Full Mode contain various references to its parent publishers, including One Must Fall 2097, Jazz Jackrabbit, Pretzel Pete (Tyrian 2000). The Pretzel Pete Truck and its weapon is a reference to the Pretzel Pete video game.

Versions and re-releases

Tyrian

Version 1.0 of the game was originally released as shareware, consisting of episode 1 of the game. Version 1.1 was the first published as registered version, consists of first 3 episodes and included various bugfixes. The registered version also included the ship editor, which was later available as separate download. Version 2.0 added the additional Episode 4 (An End to Fate) and several new game modes, like the two-player mode. Version 2.01/2.1 fixed some keyboard bug and included the Christmas mode, triggered by starting the game in December

Tyrian 2000 (3.0)

In 1999, Tyrian was re-released as Tyrian 2000, which includes an additional fifth episode and bug fixes.

Additional ships include Phoenix II, Storm, Red Dragon, Pretzel Pete Truck (from the Pretzel Pete video game published by XSIV Games). Datacube TRANSMISSION SOURCE: Epic MegaGames game and was renamed to TRANSMISSION SOURCE: XSIV Games with Pretzel Pete game ad (however, other references to Epic MegaGames titles remain).

Although it claims Windows compatibility, this is achieved using a .PIF file, not by building a native Windows application.

Game Boy releases

World Tree Games originally developed versions for the Game Boy Color and Game Boy Advance were in development. After the then-current publisher Symmetry Entertainment closed down, the European publisher Stealth Productions, Inc. (Stealth Media Group, Inc.) obtained the publication rights, but the game was cancelled.

Both Game Boy versions were eventually released in compiled format in 2007 as freeware by World Tree Games.

In the Game Boy Color version, the Full Game incorporates a shorter stories (from Episodes 1-4) than the original DOS game, but planet Ixmucane core always gets destroyed at the end, and the levels were redesigned. The rear weapon from the DOS game is not available. The player can carry 2 Sidekick weapons at once, but only 1 is usable at a time. New game modes and items can be unlocked by purchasing Extras using credits obtained by completing a stage.

The Game Boy Advance version incorporates graphics from the DOS game, but the level layout and game play are based on the Game Boy Color game. Two Sidekick weapons can be fired at the same time. Super Arcade and audio are not included. New to this game is Challenge mode, where additional levels are unlocked by completing existing Challenge levels.

OpenTyrian

In February 2007 the Pascal (and x86 assembly) source code for Tyrian was licensed for a small group of developers to re-write it in C, in a project named OpenTyrian, licensed under the GNU General Public License. There are no plans of releasing the original source code. Jason Emery released in 2007 Tyrian and its assets as freeware, along with some Game Boy and Game Boy Advance versions. Following that announcement, in April 2007 Daniel Cook announced the free availability of his Tyrian artwork (not including the later work for the Game Boy Color edition and for Tyrian 2000) under generic liberal terms of the open content Creative Commons Attribution 3.0 License. Since then the community development happened on a bitbucket repository with many ports for many mobile and desktop computing platforms.
Audio

The music of Tyrian was created by Alexander Brandon with additional music by Andras Molnar, and is in the LDS (Loudness Sound System) format. The Tyrian 2000 CD includes 25 of the tracks in red book audio format. The red book tracks are omitted from the freeware version due to the download size. The tracks "ZANAC3" and "ZANAC5" are reproductions of two songs from the MSX/NES game Zanac.

Alexander Brandon released the music of Tyrian for free in August 2010.

Reception

The game mostly received positive reviews. Tyrian scored 87% in PC Gamer (one percent below their Editor's Choice award). A reviewer for Next Generation complimented the use of a shop system for acquiring powerups, the ability to save games at any time, and the inclusion of a storyline to provide a reason behind "killing everything you see." He scored the game four out of five stars. Computer Gaming World nominated Tyrian as "Action Game of the Year". The original developers Jason Emery and Alexander Brandon considered Tyrian's reception "far more" than their expectations.

Installation [fr]

INSTALLATION :

➥ Installation à partir du binaire du jeu :

Le (moteur du) jeu est en dépôt, il suffit d'installer le paquet.

➥ Installation des données du jeu :

Le (moteur de ce) jeu est en dépôt Debian, néanmoins la licence de ses données est incompatible avec la distribution Debian, et ne peuvent être incluses dans les dépôts.
Debian fournit un utilitaire ([game-data-packager], [Debian WIKI], [manpages.Ubuntu [fr]] [en]]) permettant de les télécharger séparément, et de produire un paquet qui pourra ensuite être installé / désinstallé facilement.

Pour cela :
• Installez votre jeu (ou du moins son moteur) ainsi que l'utilitaire game-data-packager depuis votre gestionnaire de paquets.
• En console, lancez game-data-packager pour noter le nom de votre jeu (en 1ère colonne) dans la liste des jeux supportés :
$ /usr/games/game-data-packager

• Puis téléchargez les données de votre jeu (un paquet debian va être créé automatiquement dans le répertoire courant) en relançant game-data-packager avec pour paramètre le nom de votre jeu :
$ /usr/games/game-data-packager name_of_your_game
(exemple : $ /usr/games/game-data-packager tyrian)
• Notez le nom du paquet ainsi construit et installez-le avec dpkg (avec les droits root) :
# dpkg -i name_of_the_data.deb
(exemple : # dpkg -i tyrian-data_61_all.deb)


➥ Installation à partir du source du jeu :

Source non testé.


LANCEMENT DU JEU :

• Si vous avez installé le jeu à partir d'un paquet : Alt F2 puis saisissez : /usr/games/opentyrian

Test [fr]

Test (2.1.20130907) par goupildb :

(test de fonctionnement)

J'avais testé la version 2.1 il y a quelques années. Mon impression était que le jeu semblait assez sympathique mais la taille de l'écran (quelques centimètres de côté) gâchait le plaisir d'y jouer.
À l'occasion de cette version 2.1.20130907 (elle n'est pas si nouvelle, mais je ne l'avais pas testé) en dépôt, j'ai eut envie de voir si les choses avaient changées.

☯ Facilité d'installation

Il me semble que pour l'ancienne version j'étais passé par les dépôts Getdeb, l'installation se réduisait à installer 1 ou 2 paquets (de mémoire défaillante :)).
Le jeu est à présent dans les dépôts Debian, mais Debian oblige, pas de données non libres. Donc le contenu non libre - mais gratuit, est téléchargé séparément via un utilitaire (game-data-packager) à installer via les dépôts Debian. Cet utilitaire télécharge les données dans le répertoire utilisateur courant et construit un paquet automatiquement, qu'il suffit ensuite d'installer via dpkg.
Une opération à peine plus compliquée que l'installation du paquet initial.

Si j'ai une suggestion (pour simplifier encore un peu plus l'installation) : inclure un script et une dépendance (vers game-data-packager) dans le paquet opentyrian (à la manière de ce qui se fait pour Rocks'n'Diamonds qui propose le téléchargement de ses données automatiquement) pour le téléchargement de ses données.
Mais la situation présente est déjà excellente.

☯ Réalisation
• Graphisme & interface : ouaouh, c'est beau. Là aussi les progrès sont importants. Les menus sont complets et les instructions sont fournies. Il y a même une démo qui démarre automatiquement après quelques dizaines de secondes. Des tas de réglages sont possibles. on peut notamment jouer en plein écran ou en fenêtré avec de nombreux réglages. Le plus intéressant de ces réglages - car améliorant nettement l'expérience de jeu, me semble être le Scaler: hq4x (d'autres sont disponibles : 2x, Scale2x, hq2x, 3x, ...).

• Son : plusieurs très jolies bandes sons très arcade. Parfait.
• Fiabilité / Robustesse : pas de souci de ce côté là, le jeu fonctionne bien.
• Support des périphériques : mon joystick est reconnu et fonctionne, il est néanmoins nécessaire de lui attribuer les contrôles manuellement (directions), mais cela ne pose aucun problème, tout fonctionne. Le jeu peut aussi bien sûr être joué au clavier ou à la souris (non testé).

☯ Gameplay
Le jeu propose :
- 1 Player Full Game
- 1 Player Arcade
- 2 Player Arcade (en hotseat)
- Modem/Network Game (l'option émet un bruit lorsqu'on la sélectionne dans le menu mais c'est tout, pas d'accès à un menu intermédiaire, je ne sais pas si c'est parce que c'est désactivé ou parce qu'il faut qu'il détecte un autre client/serveur).

Le mode scénario est très bien construit avec des tonnes de textes (sous forme de conteneurs de données) à lire pour ceux qui veulent s'immerger dans l'histoire, mais on n'est pas obligé - pour ceux qui leur préfère l'action.
Après un premier combat (gagné ou perdu), des crédits permettent d'acheter (si vous avez été très bon et/ou êtes économe :) ou d'améliorer le vaisseau. Je ne vais pas détailler, c'est complet. À la partie suivante ça canarde nettement mieux avec des canons en plus :).
C'est du shooter spatial, ambiance salle d'arcade : le jeu est de qualité et très complet.

☯ Longévité
4 épisodes sont proposés, chacun avec 3 niveaux de difficulté.
En difficulté Normal au 1er épisode j'arrive au bout et me fait éliminer par le boss final. Mais avec un peu d'entraînement je suis sûr d'y parvenir. J'ai testé le 2nd épisode et là çà se corse.
Les possibilités sont très nombreuses, d'autant avec le mode scénario et l'amélioration du vaisseau. Il y a vraiment de quoi s'amuser. Excellent !

Côté ☺ :
• Une réalisation (graphisme, son, interface) irréprochable.
• Un jeu d'une très grande qualité avec enfin (avec cette version 2.1.20130907) un graphisme adapté aux écrans actuels.
• Un excellent gameplay.
• Des graphismes magnifiques et variés, un contenu important.

Côté ☹ :
• Le mode LAN : fonctionnel (et dans ce cas un plus pourrait être une info sous l'interface) ou pas (idem : un petit message du type "à venir")


☯ Conclusion :
Un jeu magnifique à tester absolument dans cette version. Le contenu et la réalisation sont de qualité professionnelle.
Un grand bravo et merci à tous ses auteurs !