Nikki and the Robots - Le Bottin des Jeux Linux

Nikki and the Robots

Specifications

Title: Nikki and the Robots Type: Linux Game
Genre: Arcade Status:
Category: Arcade ➤ Platformer ➤ Puzzle Platformer ➤ Misc. Commercial:
Tags: Action; Arcade; Puzzle Platformer; Robots; JetPack; Sci-fi; Family Friendly; Pixel Art; 8-bit; Cute; Retro; 1990s; Campaigns; Interactive tutorial; Level Editor; Keyboard Demo:
Released: Latest : 1.1.1 (archie) / Dev : 0bef26a Package Name:
Date: 2018-04-19 Extern Repo:
License: Code : LGPL 3.0 / Artwork : version alpha : CC BY-SA v3 Repo:
Perspective: Third person Package:
Visual: 2D Side-scrolling Binary: ✓
Pacing: Real Time Source: ✓
Played: Single PDA:
Quality (record): 5 stars Quality (game): 5 stars
Contrib.: Goupil & Louis ID: 12077
Created: 2011-04-05 Updated: 2018-05-21

Summary

[fr]: Un puzzle platformer libre et multi-plateforme dans lequel le joueur incarne Nikki, un personnage non violent rappelant Catwoman (version masculine), déjouant les plans diaboliques du Dr Lacroix visant à prendre le contrôle du monde avec son armée de robots. Pour cela Nikki devra escalader différents obstacles et utiliser ces robots à son compte pour accomplir les objectifs de chacun de ses niveaux. C'est un ex jeu commercial libéré, très soigné, faisant appel à un moteur physique, offrant son mode histoire original, près de 60 niveaux conçus par la communauté, ainsi qu'un éditeur. [en]: A libre multi-platform puzzle platformer where the player plays Nikki, a non-violent character reminiscent of Catwoman (male version), foiling Dr. Lacroix's evil plans to take control of the world with his army of robots. For this, Nikki will have to climb different obstacles and use these robots on his own to achieve the objectives of each of its levels. It's a very neat freed game, using a physics engine, offering its original story mode, nearly 60 levels designed by the community and a level editor.

Port(s)

Videos

Trailer / Gameplay [en] :


How To des développeurs / Dev How To (level editor) :


Linux Game Cast joue / Linux Game Cast plays :

Links

Website & videos
[Homepage] [Dev site] [Features/About] [Screenshots] [Videos t t ts gd id r lp ht g g g g g g g g g g[fr] g[de] g[ru] g[ru] g[pl] g[cz] g[sp] g[pt] g[pt] g[it] g[tr] g] [WIKI] [FAQ] [RSS] [Changelog 1 2]

Commercial : (empty)

Resources
• Community levels : [GitHub (Public levels)]
Technical informations
[Open Hub] [PCGamingWiki] [MobyGames]

Social
Devs (Nikki and the Robots Team [fr] [en]) : [Site 1 2] [twitter] [YouTube] [Interview 1 2]
Devs (Joyride Laboratories [en]) : [Site] [Forums] [Twitter] [YouTube 1 2] [reddit] [Interview 1 2]
Game : [Blog] [Forums] [twitter] [Facebook] [YouTube]

On other sites
[The Linux Game Tome] [HOLaRSE [de]] [Mod DB] [Indie DB]

Reviews
[metacritic]

News / Source of this Entry (SotE) / News (SotN)
[LinuxFr (20180419) [fr] (SotN)] [OMG! Ubuntu! (20120919)][LinuxFr (20120918) [fr]] [Gaming on Linux (20120128)] [Free Gamer (20110413)]

Description [fr]

Un puzzle platformer dans lequel le joueur incarne Nikki luttant contre l'infâme super méchant Dr Lacroix, par le studio Joyride Laboratories, puis par la Nikki and the Robots Team.
En Haskell.

Nikki and the Robots est un puzzle platformer libre et multi-plateforme dans lequel le joueur incarne Nikki, un personnage non violent rappelant Catwoman (version masculine), déjouant les plans diaboliques du Dr Lacroix visant à prendre le contrôle du monde avec son armée de robots. Pour cela Nikki devra escalader différents obstacles et utiliser ces robots à son compte pour accomplir les objectifs de chacun de ses niveaux. C'est un ex jeu commercial libéré, très soigné, faisant appel à un moteur physique, offrant son mode histoire original, près de 60 niveaux conçus par la communauté, ainsi qu'un éditeur.

L'originalité du jeu est que le joueur n'utilise aucune arme durant sa quête, néanmoins il a tout loisir de sauter et courir et surtout il lui sera possible de prendre le contrôle des robots du Dr Lacroix via des terminaux. L'utilisation astucieuse des robots et la combinaison de leurs caractéristiques permettent de résoudre les énigmes, de surmonter les obstacles, et d'accomplir les objectifs de chacun de ses niveaux. Ses quêtes mènent le joueur en différents lieux : d'une métropole futuriste à des installations sous-marines, des îles flottantes, et même en orbite spatial (dans les scénarios vendus séparément).

Les membres du studio Joyride Laboratories ont à présent totalement libérés le jeu, un grand merci à toute l'équipe.


Dans un monde fictif du futur, l'infâme super-méchant Dr Lacroix a l'intention de s'emparer de la suprématie mondiale avec son armée de robots. Vous prenez le rôle de Nikki et essayez de déjouer ses plans diaboliques au nom d'une organisation secrète. Votre quête vous mènera à différents endroits : des métropoles futuristes aux installations sous-marines, en passant par les îles flottantes et même jusqu'à l'espace orbital.

Nikki and the Robots rend hommage aux jeux de plates-formes classiques des années quatre-vingt et quatre-vingt-dix, tout en réalisant une idée de gameplay unique. Le personnage principal Nikki s'abstient d'utiliser des armes ou de l'équipement pendant toute la quête, et ne peut que sauter et courir autour des niveaux. Cependant, il est possible de pirater les différents robots du Dr Lacroix et d'en prendre le contrôle via des terminaux informatiques. L'utilisation astucieuse des robots et la combinaison de leurs capacités spéciales caractéristiques permettent à Nikki de résoudre des énigmes, de surmonter des obstacles et de terminer les tâches du niveau.

Description [en]

In a fictional world of the future the infamous super villain Dr. Lacroix schemes to seize world supremacy with his army of robots. You take the role of Nikki and try to cross those evil plans on behalf of a secret organization. Your quest will take you to various locations: from futuristic metropolises to submarine facilities, floating islands, and even as far as orbital space.

Nikki and the Robots renders homage to the classical platform games of the eighties and nineties, while at the same time realizing a unique gameplay idea. The main character Nikki refrains from using any weapons or equipment during the whole quest, and can only jump and run around the levels. However, it is possible to hack into Dr. Lacroix's various robots and to take control of them via computer terminals. The nifty use of the robots and the combination of their characteristic special abilities enable Nikki to solve puzzles, overcome obstacles, and complete the level tasks.

Features

☑ Plein écran ou fenêtré,
☑ moteur physique,
☑ tutorat,
☑ éditeur de niveaux intégré,
☑ téléchargement et upload de niveaux (créés par des utilisateurs) directement depuis l'interface,
☑ effets sonores,
☑ support des manettes de jeux,
☑ sprites animés, ...

Installation [fr]

INSTALLATION :

➥ Installation à partir du binaire du jeu :

Non testé.

➥ Installation à partir du source du jeu :

Opération nécessaire si vous souhaitez tester la dernière version (versions de développement) de votre jeu.

(voir le fichier README.md livré)

• Installez au préalable les paquets suivants : haskell-stack
• Et (je ne suis pas sûr qu'il soit encore indispensable, mais il est installé chez moi) : cabal-install
• Si ce n'est déjà fait, installez aussi les paquets suivants : g++ cmake pkg-config libzip-dev libopenal-dev libsndfile1-dev libqt4-dev

Nota : Prévoyez 2.1Go d'espace libre sur votre Home si l'utilitaire stack ne trouve pas ce dont il a besoin (il va le télécharger).

• Décompressez son source, puis dans son répertoire src/ lancez successivement :
$ ./build-qtwrapper.sh
$ stack setup
$ stack build


LANCEMENT DU JEU :

• Si vous avez compilé le jeu à partir de son source, en console dans son répertoire src/ lancez : $ ./linuxRunInPlace.sh


TOUCHES / CONTROLS :

Contrôle de Nikki :
Flèches : déplacements droite/gauche
Ctrl : saut

Contrôle des terminaux :
Flèches : sélection d'un robot
Ctrl : confirmation de votre choix
Shift : utilisation d'un terminal

Test [fr]

Test (1.1.1 (archie)) par goupildb :

(test de fonctionnement)

☯ Facilité d'installation
J'ai tenté de compiler le source. C'est du haskell.
N'ayant pas l'habitude de compiler ce type de source et devant l'aspect compliqué de tous ces répertoires, j'y vais à reculons, mais me lance.

Dans le répertoire src/ J'ai lancé la commande :
$ ./linuxRunInPlace.sh
./linuxRunInPlace.sh: ligne 10: stack : commande introuvable
J'ai donc installé le paquet haskell-stack
J'ai relancé la commande, et il a effectué des téléchargements de manière automatique (très bien)
Puis il s'est arrêté sur "No compiler found, expected minor version match with ghc-7.10.2 (...), try running "stack setup""
Le paquet ghc 8.2.2 est pourtant installé
J'ai lancé la commande : $ stack setup
J'ai eut ensuite un souci de place sur le Home car ses téléchargements (~.stack/) occupent 2.1Go (mon Home ne fait que 10Go et il était déjà bien rempli).
J'ai donc fait de la place et relancé la commande, elle se termine par :
(...)
Installed GHC.
stack will use a sandboxed GHC it installed
For more information on paths, see 'stack path' and 'stack exec env'

Suivant la doc README dans le fichier Readme.md, j'ai ensuite lancé :
$ ./build-qtwrapper.sh
$ stack setup
$ stack build

Tout s'est bien déroulé, la compilation s'est terminée par :
Completed 54 action(s).
Log files have been written to: /mnt/DDprc/Download/nikki-master/src/.stack-work/logs/
J'ai cherché le binaire mais ne l'ai pas trouvé :)

En relisant le fichier README.md, je vois qu'il faut lancer :
$ ./linuxRunInPlace.sh
Ca marche !

Bon finalement ça s'est bien passé sans trop d'errements de ma part. J'ai mis à jour la section "Installation" ci-avant.
Une installation automatisée peu commune, où il télécharge toutes les bibliothèques / contenu dont il a besoin (54 actions !), et les configurent et/ou les compilent : bravo !

L'aspect positif : Le jeu fonctionne bien et est superbe.
L'aspect négatif : Il ne démarre pas sans la présence du répertoire ~.stack/ de 2.1Go ...
Dommage qu'il n'ai pas installé ses données dans le répertoire du source où elles m'auraient moins gêné. Mon Home étant à présent plein, je ne vais pas pouvoir garder ce répertoire bien longtemps - et donc le jeu. J'ai tenté de copier le répertoire ~.stack/ dans src/ et même dans src/ .stack-work/ puis de renommer ~.stack/ en ~.stack-sv/ mais ça ne change rien : au démarrage suivant il tente de le reconstituer.

☯ Réalisation
• Graphisme & interface : Une interface très soignée avec les menus suivants :

- Story mode : le mode histoire. 15 niveaux à priori (je n'ai testé que le 1er). Le 1er présente l'histoire avec un PNJ (très bien). Ce 1er tableau met en œuvre différentes techniques à acquérir (saut, pousser des caisses pour escalader une plateforme, walljump, ...). Le tableau est relativement long. La mauvaise nouvelle c'est que si l'on manque une plateforme on reprend le niveau en entier, la bonne c'est que la fois suivante on y passe nettement moins de temps puisque l'on acquis les techniques :). Néanmoins en ce qui me concerne, ça devient vite agaçant (je ne suis pas assez doué et patient pour ce type d'exercice.
Si l'on interrompt ce mode (touche Esc), on tombe sur un menu permettant bien-sûr d'y revenir, de recommencer depuis le début ou de quitter le niveau. Un menu d'aide présente les touches (flèches, Ctrl pour sauter, Shift pour parler, pas de tir dans ce jeu).

- Community levels : 3 options:
⚬ Play Levels :
* 3 groupes de niveaux : 01-Tutorial (2 niveaux), 02-Quickdemo (12 niveaux), 03-Contest1 (30 niveaux)
* ou "Your levels" (mais rien pour l'instant puisque je n'en ai pas créé).
⚬ Download Levels :
* "download levels" ne fonctionne pas (server error, The server seems to be down),
* d'autres niveaux (16 niveaux). J'ai testé le niveau Basketball. Génial. Le puzzle prend ici tout son sens. Il faut commencer par escalader rapidement des boites qui tombent tout en collectant les boites d'énergie (je ne sais pas encore à quoi elles servent). Ensuite on se retrouve devant un pupitre qui permet de commander un canon que l'on oriente (touches fléchées) et l'on tire (touche Ctrl) en direction d'une caisse que l'on repousse ainsi pour libérer une plateforme que l'on peut ensuite escalader pour arriver sur une sorte de balance-interrupteur et c'est gagné ! (mon 1er niveau réussi).
⚬ Editor : on peut créer un nouveau niveau ou éditer un niveau existant (qu'il faut avoir déjà créé à priori).

- Options : permet notamment de jouer en fenêtré ou plein écran, de redéfinir les touches et de régler le volume des effets sonores et de la bande son.
- Credits
- Quit

• Son : Une belle bande sonore, mais assez répétitive, qui ne se fait entendre que sous le mode histoire. Le volume peut être réduit (25% me semble bien). De bons effets sonores, même sous l'interface.
• Support des périphériques : le clavier uniquement (pour l'instant).

☯ Gameplay
Déjà évoqué ci-avant.
Le mode histoire est très bien conçu (je n'ai parcouru que l'intro, il est précisé "/015", on peut supposer qu'il y a 15 niveaux) mais le niveau est long et il est facile de tomber d'une plateforme ce qui implique de recommencer et devient vite agaçant.
Les "Community levels" (près de 60 niveaux) sont plus intéressants car ils sont plus courts et font eux aussi appel aux différentes mécaniques du jeu.

☯ Longévité
Plusieurs jours vraisemblablement, en fonction de votre niveau. Les tableaux sont nombreux et vous pouvez en créer d'autres (et pourquoi pas les partager sur GitHub).

Côté ☺ :
• Une excellente réalisation (graphisme, son, interface)
• Un tutoriel interactif dans le mode histoire
• Des niveaux faisant appel à la physique et à différentes mécaniques (objets à déplacer, boites qui tombent et doivent être escaladées, commande de robots de différents types, interrupteurs, ...)
• De nombreux niveaux conçus par la communauté (près de 60 niveaux)

Côté ☹ :
• le jeu nécessite (à la version 1.1.1) la présence du répertoire ~.stack/ contenant 2.1Go de données (ça rempli mon /Home)
• En mode histoire les tableaux (au moins le 1er) sont trop long, car en cas d'erreur il faut tout recommencer.

☯ Conclusion :
Si vous aimez ce type de jeu vous êtes gâté car la réalisation est excellente et les tableaux sont nombreux. Le mode histoire déplaira peut-être à certain pour la difficulté et la longueur des tableaux, mais les tableaux communautaires plus courts permettent de bien s'amuser sans se prendre la tête. Excellent !
Un grand bravo et merci à ses auteurs pour ce superbe cadeau !