Master of Magic (1994) - Le Bottin des Jeux Linux

Master of Magic (1994)

Specifications

Title: Master of Magic (1994) Type: Windows
Genre: Strategy Status:
Category: Strategy ➤ Wargame (on map) ➤ Economy ➤ Civilization, Crusader Kings, Europa Universalis, ... Commercial: ✓
Tags: Strategy; 4X; Action; Exploration; Tactical; Economy; Diplomacy; Civilization; Fantasy; Magic; Replay Value; Cult Classic; Oldie Demo:
Released: Not Tracking Package Name:
Date: Extern Repo:
License: Commercial Repo:
Perspective: Third person Package:
Visual: 2.5D Binary:
Pacing: Turn-Based Source:
Played: Single PDA:
Quality (record): 5 stars Quality (game):
Contrib.: Goupil & Louis ID: 14831
Created: 2015-10-03 Updated: 2020-09-14

Summary

[fr]: Un jeu mixant stratégie de type 4X et RPG, médiéval fantastique, au tour par tour, dans lequel le joueur incarne un sorcier, dans une guerre contre d'autres sorciers. Pour l'emporter, il doit détruire ses concurrents ou les bannir par un sort puissant et difficile à mettre en oeuvre [en]: The Voodoo Priestess has called upon undead warriors. The Chaos Master is summoning a doom drake. Cities are being consumed by the plague. What are you going to do? Play your role in this clash between wizards, command your troops and conquer other countries, destroy all who stand in your way or be the first who casts the legendary Spell of Mastery!

Videos

Trailer / Gameplay [en] / [en] / [fr] :

Links

Website & videos
[Homepage] [Dev site] [Features/About] [Screenshots] [Videos t t t r(o) g(o) g(o) g(o) g(o) g(o)[fr] g g g g g] [WIKI] [FAQ] [RSS] [Changelog 1 2 3]

Commercial : [GOG (Windows)]

Resources
• (empty)
Technical informations
[Open Hub] [PCGamingWiki] [MobyGames] [Abandonware France (Master of magic) [fr]] [Abandonia (Master of magic)] [Master of Magic Heroes Page]

Social
Devs (Simtex Software [fr] [en]) : [Site 1 2] [twitter] [YouTube] [Interview 1 2]
Game : [Blog] [Forums] [twitter] [YouTube]

On other sites
[Wikipedia (Master of Magic) [fr] [en] [de]]
[Wikia] [NeoGAF] [StrategyWiki]

Reviews


News / Source of this Entry (SotE) / News (SotN)

Description [fr]

Un jeu mixant stratégie de type 4X et RPG, par le studio Simtex Software (distribué par MicroProse).

Master of Magic est un (ancien, sorti en 1994) jeu mixant stratégie de type 4X et RPG, médiéval fantastique, au tour par tour, dans lequel le joueur incarne un sorcier, dans une guerre contre d'autres sorciers. Pour l'emporter, il doit détruire ses concurrents ou les bannir par un sort puissant et difficile à mettre en oeuvre.

Crédit image : NeoGAF (lien ci-dessus).


GOG:

La Prêtresse Vaudou rallie les morts. Le Maître du Chaos tente d'invoquer un Dragon du Destin. Les villes sont ravagées par une terrible peste. Qu'allez-vous faire ? Jouer votre rôle dans cette guerre de sorciers, commander vos troupes pour conquérir d'autres pays, tout détruire sur votre passage ou être le premier à lancer le légendaire Sort Suprême ? Ne passez pas à côté de cette aventure épique !


Wikipedia :

Master of Magic est un jeu vidéo de stratégie au tour par tour sorti en 1994 pour DOS. Développé par Simtex Software, puis édité par MicroProse, il a été conçu par Steve Barcia, également à l'origine de Master of Orion et Master of Orion II: Battle at Antares. En 1997, Asmik Ace Entertainment publie une version PlayStation développée par Opera House : Civizard: Majutsu no Keifu (シヴィザード 魔術の系譜?) ; cette version aux graphismes améliorés n'existe qu'en japonais.

Master of Magic peut être regardé comme un Civilization mis en scène dans une ambiance fantasy ; doté d'un système de combat plus complexe et d'un univers original comportant deux plans d'existence (Arcanus et Myrror), Master of Magic a inspiré plusieurs jeux ultérieurs.

Synopsis

Le joueur incarne un magicien mis en compétition avec d'autres sorciers ; pour l'emporter, il doit détruire tous ses concurrents ou tous les bannir grâce au Spell of Mastery, un sort très puissant difficile à découvrir et à lancer. Ses ressources, tant magiques que financières, proviennent d'une gestion avisée de son domaine, de ses villes et de ses troupes.

Avant de commencer, le joueur doit choisir l'un des magiciens prédéfinis ou créer le personnage qui correspondra à ses vœux ; dans ce cas, le joueur choisit son portrait, puis répartit un ensemble de points dans des caractéristiques (alchimiste, artisan, célèbre, charismatique, seigneur de guerre, etc.) et des livres de sorts, puis choisit la race dont il sera le chef (elfes, elfes noirs, gnolls, halflings, hommes-bêtes, humains, nains, trolls, etc.). Lorsque la partie débute, le joueur ne possède qu'un hameau et toute la carte est masquée par un brouillard de guerre.

Des évènements aléatoires, favorables ou défavorables, rythment le jeu.

Système de jeu

Monde

Le monde est divisé en deux plans : Arcanus, dont l'environnement ressemble à celui qui se trouve sur Terre, et Myrror, qui est une ombre miroir d'Arcanus aux propriétés magiques plus prodigues. Tous les éléments géographiques sont générés aléatoirement en début de partie : océans, îles et continents, villes appartenant aux joueurs ou à des clans neutres, constructions abandonnées (qui renferment parfois des objets magiques, des livres de magie, des héros prisonniers, etc.), nodes qui génèrent de l'énergie magique, et tours qui permettent de passer d'un plan à l'autre. La plupart des lieux sont protégés par des créatures hostiles.

Dans ses villes, un joueur peut construire les bâtiments propres à la race qui peuple la cité ; ces bâtiments modifient l'efficacité productive de la ville et la diversité des unités qui peuvent y être formées ; par exemple, un grenier à grain améliore le taux de croissance de la population, une scierie augmente la production brute, un marché augmente la production de richesse, un temple augmente la production d'énergie magique, une écurie permet d'enrôler des unités montées, etc. Les terrains autour de la ville sont également importants : une scierie augmentera d'autant plus la production locale qu'il y a de forêts proches, une guilde d'alchimistes permettra de forger des armes en adamantium s'il y a des gisements de ce minéral à proximité, des plaines fertiles favoriseront la croissance de la population alors que des déserts auront l'effet inverse, etc.

La taille de la population d'une ville est représentée par un nombre d'individus, et ces habitants se divisent entre travailleurs (qui augmentent la quantité de production de la ville), paysans (qui produisent de la nourriture pour la ville et un surplus pour le royaume) et insurgés (qui ne font rien, mais peuvent conduire à l'indépendance de la ville s'ils sont trop nombreux) ; des malus de bonheur sont appliqués en fonction du taux d'imposition et si la race de la ville n'est pas la même que celle qui peuple la capitale du sorcier.

Magie

La magie est divisée en cinq sphères spécialisées et une sphère généraliste : la « magie de la vie » (blanche) est une magie bénéfique axée sur la croissance et la prospérité des villes, le renforcement des troupes, et la lutte contre le mal ; la « magie de la mort » (noire), opposée à la magie de la vie, sert à affaiblir ou à corrompre les territoires et les êtres, et dispose d'une vaste panoplie de sortilèges d'invocation de créatures maléfiques ou de morts-vivants ; la « magie de la nature » (verte) permet de manipuler les forces naturelles ; la « magie du chaos » (rouge) est une magie d'attaque et de destruction ; la « sorcellerie » (bleue) permet de produire des illusions, parfois redoutablement réelles, et de manipuler les esprits ; la « magie arcane » (incolore) regroupe tous les sorts non spécialisés, essentiellement utilitaires. Chaque sphère de magie permet de lancer des sorts de combat ou d'invocation de créatures, des enchantements sur les créatures ou les villes, voire des enchantements globaux qui impactent les plans d'Arcanus et de Myrror.

Excepté la magie arcane, disponible sans restriction, le degré de spécialisation d'un magicien dans une sphère est représenté par un nombre de livres (de 1 à 11) ; une spécialisation poussée facilite grandement la découverte des sorts les plus rares, souvent des plus puissants.

L'énergie magique brute canalisée par un magicien est répartie en trois pour générer des points de mana (stockés dans une réserve et consommés lors du lancement d'un sort), augmenter la compétence magique du magicien (c'est-à-dire : le nombre maximum de points de mana qui peuvent être dépensés en un tour), ou pour rechercher un nouveau sortilège.

Unités et héros

Chaque race possède ses propres unités (archers, archers à cheval, berserkers barbares, catapultes, chamans, hallebardiers, chevaucheurs de vouivres, etc.) ; le joueur ne peut donc enrôler que des troupes typiques des races qui peuplent les villes de son empire, sauf à engager des mercenaires qui viennent proposer leurs services.

Toute unité est composée de personnages, qui possèdent chacun des points de vie, une compétence d'attaque au corps-à-corps, une compétence de défense, une compétence de résistance magique, un potentiel de mouvement, et souvent des capacités spéciales (attaque spéciale — ex. : tir à distance, souffle enflammé, haches à lancer, etc. —, résistance au poison, initiative, invisibilité, chance, etc.) ; il est parfois avantageux de disposer d'unités avec de nombreux personnages. L'entretien des troupes nécessite de l'or et de la nourriture.

Un héros est une unité spéciale composée d'un seul personnage. De race et de profession diverses, un héros possède un profil qui le prédispose à devenir exceptionnel par rapport à des unités plus classiques ; en outre, le joueur peut l'équiper d'artéfacts (trouvés ou fabriqués) qui le renforceront encore.

Les armées sont composées de 1 à 9 unités ; la rencontre de deux armées engendre un combat sur une carte tactique en vue isométrique. Ces combats se déroulent au tour par tour : chaque adversaire déplace ses unités et les fait combattre, tirer des projectiles, lancer des sorts, ou utiliser une capacité spéciale. Les unités acquièrent de l'expérience si elles survivent à un affrontement.

Diplomatie

Établir un contact avec un autre magicien permet d'initier des relations diplomatiques avec son voisin. La qualité initiale de cette relation dépend étroitement des types de magie que pratiquent les interlocuteurs ; par exemple : un magicien spécialisé en magie de mort sera perçu négativement par ses voisins. Les relations diplomatiques évoluent ensuite en fonction des actes du joueur et de la personnalité des leaders adverses.

Les options diplomatiques se limitent à conclure des pactes de non-agression ou des alliances, négocier un tribut, échanger des sorts, ou demander la paix en cas de guerre.

Description [en]

GOG:

The Voodoo Priestess has called upon undead warriors. The Chaos Master is summoning a doom drake. Cities are being consumed by the plague. What are you going to do? Play your role in this clash between wizards, command your troops and conquer other countries, destroy all who stand in your way or be the first who casts the legendary Spell of Mastery! This is an epic adventure you cannot miss!


Wikipedia:

Master of Magic is a single-player, fantasy Turn-Based strategy 4X genre video game created by Simtex and published for MS-DOS by MicroProse in 1994. The player is a wizard attempting to dominate two linked worlds. From a small settlement, the player manages resources, builds cities and armies, and researches spells, growing an empire and fighting the other wizards.

Master of Magic's early versions had many bugs, and were heavily criticized by reviewers. The last official patch version 1.31, released in March 1995, fixed many of the bugs and implemented updates to the AI. The patched version was received more positively by reviewers.

Gameplay

A world is randomly generated each game, with player input on land size, the strength of magic, game difficulty, and other features. The player can customize the skills, spell choices, and appearance of their wizard, choosing one of fourteen races for the starting city.

The gameplay starts as units explore surroundings, pushing back the strategic map's fog of war. Among the exploration goals are defeating monsters guarding treasure, finding the best locations for new cities, discovering the Towers of Wizardry that link the planes Arcanus and Myrror, and locating the cities of enemy wizards.

Cities are established by settlers, then upgraded by adding buildings improving the economy. Cities produce food, gold and mana. Military units require food and gold upkeep; spellcasters consume mana in combat.

At the same time as colonizing territory, new magical spells are researched. Spells are either used in or out of combat.

Battles for squares in the strategic map are resolved in an isometric Turn-Based view that shows unit positions and the effect of magical spells.

Master of Magic splits spells into six schools of magic: Life Magic, which heals and protects; its antithesis Death Magic, which drains life and creates undead; Chaos Magic, which warps targets and spews destructive energies; Nature Magic, which controls the weather and turns it against the enemy; Sorcery, which manipulates the air and subverts the effects of the other schools; and Arcane Magic, which is a general school and free for all.

Players select spellbooks from desired schools, allowing them to research and cast spells from those schools. The number of spells a wizard could learn from each school was dependent upon the number of books taken for that school. Additionally, the player could select traits instead of additional spellbooks. These traits would provide a special bonus throughout the game. There are global spells that can affect targets all across the world. Unit or city enhancement spells can boost the potential of its target, such as increasing the movement and attack speed of units, enabling them to regenerate wounds, and increasing the power of their attacks. Wizards can summon fantastic creatures related to their schools. The player can research combat spells, which include direct attacks, debuffs and traps. The final spell learned is the Arcane Spell of Mastery, which takes enormous resources to research and cast but instantly wins the game for the casting player.

A tactical battle begins when two armies occupy the same square on the global map. The battle takes place in an isometric map that expands the contested square in detail (including fortifications and terrain aspects that affect movement and combat). The two forces are arrayed at opposite edges of the map, and the battle is conducted in a series of turns. The battle ends in victory for one side by eliminating the other or forcing it to flee the combat, or a draw if both sides remain after 50 turns.

The player can recruit 86 unit types from the cities to build their armies. A few (such as swordsmen and archers) are generic, while others (such as troll shamans) feature racial bonuses (such as regeneration or flight) that make them more valuable or more powerful than generic units. Most city-recruited units are unique to the city's region or terrain,and have special abilities like magic use, ranged attacks, or an ability to always strike first in combat. Mercenaries can seek employment with famous wizards, allowing them to recruit units which their cities are unable to produce. The player can even summon fantastic creatures, such as demon lords, enormous monsters like dragons, and griffins, among many others. The variety of units with unique special abilities offer many options when building an army.

Thirty-five distinct heroes are available for players to hire or summon. Heroes' special abilities boost the efficiency of other military units (like bestowing offensive or defensive bonuses), or allow the hero special attacks, immense strength or toughness, among other abilities.

Plot and setting

Master of Magic takes place across two worlds, Arcanus and Myrror. Arcanus is a land much like our Earth, with climatic zones and varied terrain like forests, oceans, grasslands, and deserts. Myrror is a parallel world to Arcanus, featuring heavier magic use and fantastic flora and fauna not found on Arcanus. The two worlds are physically linked to each other by special portals called Towers of Wizardry, allowing units to travel between worlds.

Magic nodes - which are sources of magical power - are scattered throughout both worlds. The worlds are populated by traditional fantasy races like elves and halflings, plus races unique to the game like the insectoid Klackons.

Features

Gog.com :
☑ Une jouabilité très durable grâce à son aspect aléatoire et à son système extrêmement divers de magie et d'invocation.
☑ Explorez, étendez votre parcours, exploitez et exterminez - Un jeu 4X dans un cadre de fantasy.
☑ Une excellente combinaison d'éléments de stratégie et de RPG.

☑ Enduring replayability due to its randomness and extremely diverse magic and summoning system
☑ Explore, expand, exploit, and exterminate - 4X in a Fantasy setting
☑ An excellent combination of strategy and RPG elements

Test [fr]

Commentaires généraux :

Soit il s'agit d'une erreur de ma part, soit la version Linux n'existe plus.