Maperitive - Le Bottin des Jeux Linux

Maperitive

Specifications

Title: Maperitive Type: Tool
Genre: Puzzle Status:
Category: Puzzle ➤ Education & Children ➤ Geography & History Commercial:
Tags: Demo:
Released: 1202 Package Name:
Date: 2011-05-18 Extern Repo:
License: Free Repo:
Perspective: First person Package:
Visual: 3D Binary: ✓
Pacing: Real Time Source:
Played: Single PDA:
Quality (record): 3 stars Quality (game): 5 stars
Contrib.: Goupil & Louis ID: 11868
Created: 2011-07-03 Updated: 2014-11-23

Videos

Links

[Homepage] [Dev site] [Features/About] [Site] [Twitter] [YouTube] [Screenshots 1] [Screenshots 2]
[Videos t ts gd id r lp g g[fr] g[de] g[ru] g[pl] g[cz] g[sp] g[pt] g[it] g[tr] g] [WIKI] [Forums] [Changelog 1 2] [Changelog 3]



[Lien 1]

Description [fr]

Maperitive est une interface permettant de dessiner des cartes géographiques en se basant sur les données du projet OpenStreetMap et GPS.

Vous pouvez définir ce que vous souhaitez voir sur l'écran et la manière dont ce sera représenté.
Vous pouvez ensuite exporter ces cartes dans des fichiers au formats bitmaps et SVG (vectoriels) et les imprimer.
Maperitive nécessite une connexion internet active pour la navigation.
Exemple de rendu (en ligne) utilisant Maperitive : lien 1.

Voir aussi / See also : GMapCatcher, JOSM, Maperitive, OpenAddresses, OpenStreetMap,

Features

Recopie du site le 03/07/2011 :
# text-based stylesheets
# generates relief contours
# hillshading and slopeshading
# elevation coloring
# GPX support
# OSM web maps browsing
# export to PNG, JPG & others
# OziExplorer and Google Earth support
# export to SVG (Inkscape, Adobe Illustrator)
# web tiles generator
# data query language
# automatic scripting support

Installation [fr]

LANCEMENT DU JEU :

Installez les bibliothèques Mono (en dépôts).
En console dans le répertoire du jeu lancez : $ ./Maperitive.sh

TOUCHES / CONTROLS :
+/- ou molette souris pour zoomer/dé-zoomer,
flèches ou glisser-déposer pour se déplacer sur la carte.

Test [fr]

Test (1202) :
L'outil est en développement.
Nous l'avons au départ utilisé pour naviguer sur des cartes urbaines que nous connaissons mais l'outil révèle véritablement son intérêt sur des zones de reliefs tel que les Alpes.
A en juger par les copies d'écrans, il a des fonctionnalités impressionnantes (la représentation des cartes isométriques et même en 3D).
Selon votre investissement en temps pour maîtriser l'outil (nous lui avons consacré environ 2 heures, sans avoir lu la documentation) vous arriverez à un résultat plus ou moins éloigné mais néanmoins très convaincant.

De ce que nous avons vu et sommes parvenu à faire :
L'interface est assez claire et intuitive.

L'écran est divisé en 3 zones de taille variable (elles peuvent être masquées par glisser-déposer) :
- la carte,
- "Commander" : c'est une console permettant de saisir des commandes et de suivre les messages de Maperitive (utile lorsque vous appliquez un filtre nécessitant un temps de téléchargement et/ou de traitement relativement long),
- "Map sources" : une zone permettant de sélectionner individuellement les sources de données et les filtres en cours d'utilisation pour les supprimer ou simplement les activer/désactiver. Les sources de données sont ajoutées via le menu Tools>Add web map, les filtres via le menu Tools.

Des filtres (menu Tools) permettent de modifier le rendu des cartes : Generate Relief Contours, Generate Hillshading (Igor), Generate Hillshading (Standard), Generate Hillshading (Slopes), Generate Hypsometric Tinting (Igor).

Si l'on souhaite une carte simple, les réglages par défaut suffisent amplement et sont parfaitement fonctionnels. La navigation est agréable, hormis les déplacements sur la carte car celle-ci est re-dessinée après affichage d'une surface noire assez désagréable à la longue.

Les fonctions les plus avancées de l'outil et les plus beau rendus (isométriques) sont obtenus via l'ajout des sources de données puis en activant peu à peu les filtres. Ceux-ci sont souvent peu ou pas efficaces sur terrain plat, par contre le rendu est tout autre sur les montagnes. Néanmoins l'ensemble est encore instable et il ne faut pas tout activer d'un coup sous peine de planter l'interface (ce que nous sommes parvenu à faire relativement facilement :).

Conclusion :
L'interface est encore instable mais très perfectionnée, elle préfigure ce que seront les outils OpenStreetMap de demain, grâce - il faut le souligner, à la volonté et au dévouement de ses initiateurs et de milliers de contributeurs anonymes ainsi qu'à la libéralisation progressive de données géographiques publiques (cf la participation de la Direction Générale des Impôts par exemple).
Imaginez un couplage des moteurs graphiques utilisés dans certains jeux de rôles/FPS avec les cartes d'OpenStreetMap ...

Nous avons aimé :
• le gros plus : les cartes isométriques pour les randonneurs !
• le superbe rendu des cartes,
• dans le menu View les options "Set Home Location" et "Go Home" permettant de définir un point de départ et d'y revenir facilement. Ce point sera aussi celui affiché au démarrage suivant de l'interface.

Nous avons regretté :
• pas de navigation hors ligne,
• l'outil n'est pas libre mais en revanche c'est une belle vitrine technologique.