Kerbal Space Program - Le Bottin des Jeux Linux

Kerbal Space Program

Specifications

Title: Kerbal Space Program Type: Linux Game
Genre: Simulation Status:
Category: Simulation ➤ Space Program Commercial: ✓
Tags: Space; Simulation; Building; Sandbox; Physics; Science; Strategy; Sci-fi; Education; Exploration; Adventure; Open World; Funny; Comedy; Unity engine; Replay Value; Difficult; Realistic; Moddable Demo: ✓
Released: Not Tracking Package Name:
Date: Extern Repo:
License: Commercial Repo:
Perspective: Third person Package:
Visual: 3D Binary: ✓
Pacing: Real Time Source:
Played: Single PDA:
Quality (record): 5 stars Quality (game):
Contrib.: Goupil & Louis ID: 13916
Created: 2013-10-03 Updated: 2020-07-15

Summary

[fr]: Un simulateur de vol spatial et un jeu de construction, dans lequel le joueur tente de construire un engin spatial fonctionnel (fusée, avion, satellite, station spatiale, ...) à partir d'un inventaire de modules classés en plusieurs catégories (moteurs, réservoirs de carburant, ailes, renforts structurels...) puis le lance vers l'espace en programmant sa séquence de vol, en essayant de ne pas tuer son équipage. Chaque module a sa propre fonction et a une incidence sur la façon dont le vaisseau vol (ou pas). [en]: A space flight simulator and construction game, in which the player tries to build a functional spacecraft (rocket, plane, satellite, space station, ...) from an inventory of modules classified into several categories (engines, fuel tanks, wings, structural reinforcements ...) then launches it into space by programming its flight sequence, trying not to kill its crew. Each module has its own function and affects the way the vehicle flies (or not).

Videos

Trailer :


Gameplay [en] / [en] / [fr] :


Version courante / Current release (1.0) :


Linux joue / Linux plays : Penguin Recordings, Gaming On Linux, Ross McLean

Links

Website & videos
[Homepage] [Dev site] [Features/About] [Screenshots] [Videos cv t ts ts ts ts ts ts ts ts ts ts d d d ht r r r r lp lp lp lp lp[ru] g g g g g g g g g[fr] g[fr] g[fr] g[fr] g] [WIKI] [FAQ] [RSS] [Changelog 1 2 3]

Commercial : [Online store] [Humble Store] [Steam] [GOG]

Resources
• (empty)
Technical informations
[Open Hub] [PCGamingWiki] [MobyGames]

Social
Devs (Squad [fr] [en]) : [Site 1 2] [twitter] [YouTube] [Interview 1 2]
Game : [Blog] [Forums] [twitter] [Facebook] [YouTube] [reddit]

On other sites
[Wikipedia (Kerbal Space Program) [fr] [en] [de]]


Reviews
[metacritic]

News / Source of this Entry (SotE) / News (SotN)
[Gaming on Linux on Mastodon (20200702) (SotN)] [Linux Games (20130319)]

Description [fr]

Un jeu dans lequel les joueurs conçoivent et gèrent leur propre programme spatial, par le studio Squad.
Il utilise le moteur Unity.

Kerbal Space Program (KSP) est à la fois un simulateur de vol spatial et un jeu de construction, dans lequel le joueur tente de construire un engin spatial fonctionnel (fusée, avion, satellite, station spatiale, ...) à partir d'un inventaire de modules classés en plusieurs catégories (moteurs, réservoirs de carburant, ailes, renforts structurels...) puis le lance vers l'espace en programmant sa séquence de vol, en essayant de ne pas tuer son équipage. Chaque module a sa propre fonction et a une incidence sur la façon dont le vaisseau vol (ou pas).


Le joueur a la possibilité de construire une fusée à plusieurs étages. Pour la contrôler, il doit organiser plusieurs actions dans la séquence de vol, qu'il pourra ensuite activer au fur et à mesure. Par exemple, il peut décider à quel moment allumer un moteur ou séparer deux sections.


Kerbal Space Program (KSP) est un jeu dans lequel les joueurs conçoivent et gèrent leur propre programme spatial.
Construisez un vaisseau spatial, volez, et essayez d'aider les Kerbals à remplir leur mission ultime de conquête spatiale.

Dans KSP, vous devez construire un engin spatial, capable de transporter son équipage dans l'espace, sans les tuer.
A votre disposition une collection de pièces, qui doivent être assemblées pour créer un vaisseau fonctionnel. Chaque partie a sa propre fonction et aura une incidence sur la façon dont le vaisseau vol (ou pas). Alors, attachez-vous à, et soyez prêt à mettre en pratique la science des fusées !



Wikipedia:

Kerbal Space Program (KSP) est un simulateur de vol spatial permettant au joueur de construire sa propre fusée, son propre avion, son propre satellite artificiel, ou même sa propre station spatiale puis de les lancer dans l'espace. Le jeu est édité et développé par le studio indépendant Squad, basé à Mexico.

Le jeu est d'abord sorti uniquement sous Windows en version alpha 0.7.3, le 24 juin 2011. La version 0.10, sortie le 6 septembre 2011, est la première version du jeu jouable sous Mac OS X et la version 0.19, sortie le 14 mars 2013, est la première compatible avec Linux. De plus, le jeu est disponible sur Steam depuis le 20 mars 2013, en raison de la très forte demande des fans. Les versions sont identiques, à quelques détails techniques près.

La version 1.0 du jeu est sortie le 27 avril 2015, mais le jeu continue d'être mis à jour après cette version. Il est disponible uniquement en anglais, bien que Squad ait annoncé que le jeu serait traduit en d'autres langues une fois son développement plus avancé. Cependant, certaines traductions non officielles partielles du jeu sont déjà disponibles.

Durant l'été 2015, Squad annonce que KSP serait porté sur consoles par Flying Tiger Development. Le jeu sort ainsi sur PlayStation 4 le 12 juillet 2016 en Amérique du Nord, et sur Xbox One le 15 juillet 2016. Une version sur Wii U est aussi attendue pour 2016.

Le jeu est téléchargeable sur le site officiel du jeu ou via un compte Steam, à un prix augmentant au fil des versions. Une démo de la version 1.0 est aussi disponible mais n'est pas mise à jour et ne dispose donc pas des améliorations apportées par les versions ultérieures. Une fois la version complète du jeu achetée, les autres mises à jour sont faites gratuitement, cela n'inclut cependant pas d'éventuels DLC (downloadable content), sauf pour les personnes ayant acheté le jeu avant le mois de mai 2013.

Système de jeu

Ce jeu permet de construire puis de piloter un véhicule spatial. Il est également possible de construire des bases et des stations spatiales, d'envoyer des sondes et des rovers et de créer des avions et autres appareils volant. De plus, il est possible de faire des rendez-vous spatiaux entre vaisseaux et de s'y arrimer. Il est possible d'allier des capacités différentes sur un même vaisseau selon les besoins.

Construction d'une fusée

Pour la construction, qui s'effectue dans le Vehicule Assembly Building (VAB ou Bâtiment d'Assemblage de Véhicules), le joueur a à sa disposition plusieurs modules répartis en plusieurs catégories (moteurs, réservoirs de carburant, ailes, renforts structurels etc.). Le nombre et la diversité de ces modules sont étoffés au fil des versions et certains joueurs conçoivent eux-mêmes des modules qu'ils intègrent ensuite au jeu et proposent en téléchargement. Le joueur a la possibilité de construire une fusée à plusieurs étages. Pour la contrôler, il doit organiser plusieurs actions dans la séquence de vol, qu'il pourra ensuite activer au fur et à mesure. Par exemple, il peut décider à quel moment allumer un moteur ou séparer deux sections.

Il est également possible de construire des avions qui sont beaucoup plus efficaces en vol atmosphérique mais mal adaptés aux vols spatiaux. Ils sont néanmoins très utiles en mode carrière, pour des missions d'observation à basse altitude disponibles via les contrats. Ces avions se construisent dans le Space Plane Hangar (SPH ou Hangar d'Avions Spatiaux), le principe y est le même que les fusées mais la construction se fait à l'horizontale et la symétrie "radiale" est remplacée par une symétrie en "miroir".

Toutes les pièces de fusées sont disponibles pour la construction d'avion et vice versa. Il est donc possible de créer un vaisseau similaire à la navette spatiale, décollant avec une fusée et atterrissant en planant. De plus, les avions peuvent être constitués de plusieurs étages comme les fusées.

Vols spatiaux

Une fois l'engin assemblé, le joueur doit piloter la fusée et son équipage (des êtres humanoïdes verts appelés « Kerbals »). Il peut également faire des sorties extravéhiculaires (EVA), durant lesquelles il pourra utiliser son jetpack.

Le lancement d'une fusée se déroule à la verticale. Le joueur doit, pour mettre sa fusée en orbite, lui faire gagner suffisamment de vitesse horizontale et la périgée, c'est-à-dire l'endroit où la trajectoire du vaisseau passe le plus près de la planète, doit être à plus de 70 000 m d'altitude. Le joueur peut ensuite faire des changements d'orbite. Il peut également changer de champ d'attraction : en s'approchant trop près des lunes, il sera attiré par elles, et en s'éloignant trop de Kerbin, il passera sur une trajectoire interplanétaire. Dans un avion, le vol s'effectue à l'horizontale, et le joueur doit s'aider de l'horizon artificiel pour stabiliser l'avion, et peut se poser en dehors de la piste d'atterrissage du centre spatial comme sur la piste de l'ancien centre spatial, situé sur une île près du centre actuel, mais aussi sur toute surface plane.

Modes de jeu

Il y a actuellement trois modes de jeu : le mode Sandbox (Bac à sable), où tout est disponible dès le début, le mode Career (Carrière), où les différentes pièces des fusées sont progressivement débloquées avec des points de science et où on doit gérer un budget, et le mode Science qui utilise le système de points de science, mais pas le budget du mode Carrière et la réputation.

Mode Carrière

Dans ce mode de jeu, le joueur doit débloquer au fur et à mesure les différents modules grâce aux points de science. Il doit également améliorer ses bâtiments pour lancer des fusées plus puissantes par exemple. Il doit également gérer son budget : chaque module et chaque amélioration de bâtiment a un coût. Pour gagner de l'argent, le joueur doit remplir des contrats, récupérer des pièces, ou utiliser des politiques particulières. Il doit pour finir gérer la réputation, qui permet d'activer certaines politiques. Les points de science se gagnent via les politiques ou en faisant des expériences.

Mode Science

Le mode science utilise le système de points de science, mais pas le budget du mode carrière et la réputation. Les bâtiments sont donc améliorés au maximum dès le début, mais le joueur doit toujours débloquer les modules.

Astres

Le jeu est composé de plusieurs astres explorables, sur lesquels il est possible de se poser, sauf le Soleil et Jool. Le premier, la planète Kerbin8, est une planète similaire à la Terre, depuis laquelle sont lancés les vaisseaux créés par le joueur. Kerbin possède deux satellites : Mun, ressemblant à la Lune, et Minmus, un satellite de glace. Par la suite, d'autres astres sont apparus, principalement dans les versions 0.17 et 0.18, et d'autres encore pourraient être ajoutés. Le système planétaire Kerbal comprend actuellement, en plus de Kerbin et ses deux satellites :

• Le Soleil, également connu sous le nom de Kerbol, probablement une naine jaune ou une naine rouge ;
• Moho, une planète basée sur Mercure9 ;
• Eve, une curieuse planète violette, censée représenter Vénus, particulièrement difficile à explorer, et son minuscule satellite Gilly10 ;
• Duna, une planète rouge analogue à Mars, et son satellite Ike11 ;
• Dres, une planète naine s'inspirant vaguement de Cérès12 ;
• Jool, une géante gazeuse verte rappelant Jupiter, et ses cinq lunes : Laythe, un satellite présentant de l'eau liquide et une atmosphère, Vall, un satellite gelé analogue à Europe, ainsi que trois satellites rocheux, Bop, Pol, et Tylo, ce dernier évoquant Ganymède13 ;
• Eeloo, une planète naine couverte de glace qui fait référence à Pluton par son orbite excentrique et fortement inclinée par rapport au plan de l'écliptique14.

Une mise à jour nommée "Asteroid Redirect Mission" (0.23.5) est sortie le 1er avril 2014 et est développée en relation avec la NASA. Elle rajoute des astéroïdes errants générés aléatoirement, et il est possible de s'y arrimer avec un grappin et d'influer sur leur trajectoire pour réussir certaines missions : cette innovation majeure permet de reproduire le projet de redirection et d'exploitation d’astéroïdes envisagé par la NASA15. Chaque astre a un champ d'attraction s'appliquant sur une certaine distance. Un vaisseau ne pouvant être affectée que par un champ d'attraction, il existe la hiérarchie suivante : un vaisseau sera dans le champ d'attraction du Soleil, puis d'une planète, et enfin de ses lunes. Cela implique des trajectoires très brusques mais comme la vitesse du vaisseau est conservée, il est possible d'utiliser l'assistance gravitationnelle.
Spécialisation

Il est possible de spécialiser les Kerbonautes dans des sortes de "classes". Il existe ensuite 5 niveaux, correspondant à des étoiles, qui permettent d'acquérir de nouvelles capacités. Ces trois sont :

• le pilote, il permet de stabiliser le vaisseau et de faciliter les manœuvres ;
• l'ingénieur, il permet de réparer des pièces endommagées ou d'augmenter la production de minerais ;
• le scientifique, il permet de réactiver des modules scientifiques déjà utilisés et d'augmenter la vitesse des recherches dans les laboratoires.

Univers

Comme pour la plupart des jeux de simulation, KSP n'a pas réellement de scénario : il n'y a aucun objectif imposé. Cependant, des missions sont proposées en Mode Carrière.

Les personnages centraux du jeu sont les Kerbals, les habitants de la planète Kerbin. Ce sont des humanoïdes verts qui ont une technologie avancée et maîtrisent l'astronautique. Ils sont cependant peu courageux, maladroits et gaffeurs et ont fait la plupart de leurs découvertes par sérendipité. Ils ont tous le nom de famille « Kerman ». Depuis la bêta 0.9, les kerbonautes ont un système d'expérience qui les rend plus compétents dans certains domaines (pilotage, science, réparations...).

Parmi les Kerbals les plus importants, on peut citer :

• Jebediah, Bill et Bob Kerman : Les trois premiers astronautes Kerbals : chaque nouvelle partie commence avec ces trois pilotes, et ils portent une combinaison orange pour les différencier des autres "kerbonautes". Ils apparaissent aussi dans plusieurs bandes-annonces du jeu. La 1.0 rajoute des femmes kerbonautes, la première étant Valentina Kerman, nommée d'après Valentina Terechkova;
• Wernher von Kerman : Nommé en hommage à Wernher von Braun, c'est un ingénieur qui apparaît dans les tutoriels. Il donne des conseils pour la conception des fusées et gère les Archives Scientifiques. Il apparait aussi dans plusieurs bande-annonces du jeu.
• Gene Kerman : Nommé en hommage à Gene Kranz, il porte le même gilet que celui que Kranz avait l'habitude de porter lors des missions du programme Apollo. C'est un instructeur et directeur de vol apparaissant dans les tutoriels. Il donne des conseils pour le pilotage, la mise en orbite et les manœuvres et il gère le Contrôle Mission. Il apparait aussi dans plusieurs bande-annonces du jeu.
• Bobak Kerman : Nommé en hommage à Bobak Ferdowsi, il apparait dans plusieurs bande-annonces du jeu. Il semble être l'assistant de Gene Kerman.
• Mortimer Kerman, Linus Kerman, Walt Kerman et Gus Kerman : Respectivement chef du Département Finances, assistant de Wernher von Kerman, représentant des Relations Publiques et Chef des Opérations, ils proposent des stratégies au joueur au Centre Administratif.

Le lieu où chaque partie débute est le Kerbal Space Center (nommé d'après le Kennedy Space Center). C'est la base d'opérations du programme spatial Kerbal : on y construit, lance et contrôle des fusées, des navettes, des rovers, etc. Il se divise en plusieurs parties :

• Le Vehicle Assembly Building (Bâtiment d'Assemblage des Véhicules) ou VAB, où sont construits tous les véhicules à décollage vertical (fusées…) ;
• Le Launch Pad (Pas de Tir), d'où sont lancés les véhicules du VAB ;
• Le Space Plane Hangar (Hangar des Navettes Spatiales) ou SPH, où sont construits tous les véhicules à décollage horizontal (navettes…) ainsi que les véhicules terrestres (rovers) ;
• La Runway (Piste), d'où décollent les véhicules du SPH ;
• La Tracking Station (Station d'Observation), qui permet de connaître la position des vaisseaux et corps célestes, et donne des informations dessus. Depuis la 0.23.5, elle permet de détecter les astéroïdes, de les identifier et de connaître leurs trajectoires ;
• L'Astronaut Complex (Complexe des Astronautes), qui permet de recruter des volontaires pour les missions, et donne la liste des Kerbals en mission ou décédés ;
• Le Mission Control (Contrôle Mission), qui propose des contrats en Mode Carrière pour financer le programme spatial ;
• Le Flag Pole (Mât à Drapeau), sur lequel est hissé un drapeau décoratif que le joueur peut modifier. Il peut être escaladé, mais cela ne sert à rien ;
• Le Research & Development Facility (Centre Recherche et Développement) ou R&D, disponible seulement en Mode Carrière, permet de débloquer des pièces avec des Points Science, et d'accéder aux Archives Scientifiques ;
• Le Command Pod Mk1 Memorial (Mémorial du Module de Commande Mk1), une statue en « hommage » à l'ancien module de commande Mk1, dont le modèle a été refait dans la version 0.16.
• L’Administration Facility (Centre Administratif), où l'on peut choisir des stratégies à adopter.

Depuis la bêta 0.9, les bâtiments évoluent: au départ peu sophistiqués, on peut les améliorer, à condition bien sûr d'en avoir les moyens.

Description [en]

"A space flight simulator and construction game, in which the player tries to build a functional spacecraft" -- Le Bottin.

KSP is a game where the players create and manage their own space program.
Build spacecraft, fly them, and try to help the Kerbals to fulfill their ultimate mission of conquering space.


In KSP, you must build a space-worthy craft, capable of flying its crew out into space, without killing them. At your disposal is a collection of parts, which must be assembled to create a functional ship. Each part has its own function and will affect the way a ship flies (or doesn't). So strap yourself in, and get ready to try some Rocket Science!


Wikipedia:

Kerbal Space Program (KSP) is a space flight simulation video game developed and published by Squad for Microsoft Windows, OS X, Linux, PlayStation 4, Xbox One, and Wii U. In the game, players direct a nascent space program, staffed and crewed by humanoid aliens known as "Kerbals." The game features a realistic orbital physics engine, allowing for real-life orbital maneuvers such as Hohmann transfer orbits.

The first publicly available version was released as a digital download on Squad's Kerbal Space Program storefront on June 24, 2011. The game then became available on Steam's early access program on March 20, 2013. The game was officially released out of beta on April 27, 2015. Kerbal Space Program has support for mods that add new features, and Squad have often added popular ones into the game officially, such as mods for resource mining and context-based missions. Notable people and agencies in the space industry have taken an interest in the game, including NASA and Elon Musk of SpaceX.

Gameplay

The player controls a nascent space program operated by Kerbals, a race of small green humanoids, who have constructed a fully furnished and functional spaceport (known as the Kerbal Space Center, or KSC) on their homeworld Kerbin, which is modelled after Earth. Despite being shown as funny cartoon-like little green men, sometimes lacking common sense, they have shown themselves to be able to construct complex spacecraft parts and perform experiments.

Gameplay can roughly be divided into "construction" and "flight." Players can create rockets, aircraft, spaceplanes, rovers, or other craft from a provided set of components. Once built, players launch their craft from the in-game space center's launch pad or runway, attempting to complete player-set or game-directed missions while avoiding various opportunities for partial or catastrophic failure such as lack of fuel or structural failure.

Missions (either player-set or proposed in the form of "contracts" with set parameters to achieve) involve goals such as reaching a certain altitude, escaping the atmosphere, reaching a stable orbit, landing on a moon or planet, capturing asteroids, and creating space stations and surface bases. Players also set challenges for each other on the game forums, such as visiting all five moons of Jool (the ingame analog for Jupiter) or using mods to test each other's craft in air combat tournaments.

Once a spacecraft is built, it is placed on the launchpad or the runway and is ready for launch. Players control a spacecraft in all three dimensions with little assistance other than a stability system to keep their rocket pointed at a player-specified direction or to keep a constant attitude. If the rocket has enough thrust and fuel, it is possible to reach orbit or even travel to other celestial bodies. In flight, to visualize the player's trajectory, the player must switch into map mode. The map shows the orbit or trajectory of the current craft as well as the current position and trajectory of other spacecraft and planetary bodies. Planetary bodies and other spacecraft can be targeted in order to view information needed for rendezvous and docking such as ascending and descending nodes, target direction, and relative velocity to the target. While in map mode, players can also access 'maneuver nodes' which can be used to plan out trajectory changes in advance.

Historical spacecraft can be recreated and their accomplishments mimicked, such as the Apollo program, the Mars Science Laboratory rover, or the International Space Station. Players may also install mods which can implement destinations, weapons, rocket parts, and goals for the game, such as mining for resources or incrementally deploying an interplanetary communication network. Mods can also consist of informational displays showing craft and orbital statistics such as delta-V and orbital inclination. Squad has often implemented popular mods into the stock game, such as the "Karbonite" resource mining system made by user RoverDude.

Game modes

The game can be played in three different game modes that are selected when the player starts a new game: "Sandbox" mode, "Science" mode, and "Career" mode. In sandbox mode, players are free to attempt any mission for which they can construct a suitable vehicle, with no punishments for failure and entirely user-assigned missions. Many players have constructed unrealistic spacecraft in this mode, such as unrealistically huge, complicated, and/or extremely expensive rockets. Many players have also created replicas of real-life rockets and aircraft as well as replica and non-replica automobiles, trains and boats.

In Science mode, the initial selection of parts is limited, with the more advanced parts unlocked via "Science", in the Research and Development building, gained by performing various scientific experiments on Kerbin and throughout the solar system. Science mode was partially designed to ease new players into the game and prevent them getting overwhelmed. Science gained on a mission needs to be received by the space port. This can be done by transmissions via antennas in the game, or recovery by a craft landing back on Kerbin.

Career mode is an extension upon science mode, adding funds, reputation, and contracts. In order to build and launch new rockets, the players must complete contracts to earn funds to pay for the new parts. Reputation affects how many contracts are given to the player (less reputation leads to fewer and lower-quality contracts). Declining a contract will reduce the likelihood that a contract of the same type will appear.

Physics

While the game is not a perfect simulation of reality, it has been praised for its representation of orbital mechanics. Every object in the game except the celestial bodies themselves are under the control of a Newtonian dynamics simulation. Rocket thrust is applied accurately to a vehicle's frame based on the positions in which the force-generating elements are mounted. The strength of the joints connecting parts together is finite and vehicles can be torn apart by excessive or inappropriately directed forces.

The game simulates trajectories and orbits using patched conic approximation instead of a full n-body simulation, and thus does not support Lagrange points, perturbations, Lissajous orbits, halo orbits and tidal forces. According to the developers, full n-body physics would require the entire physics engine to be rewritten.

The in-game astronauts, known as "Kerbals", have physics calculations applied to them when they are on extra vehicular activities. For example, hitting an object with only the Kerbal's feet will send them into a tumble. While on EVA, Kerbals may use their EVA suit propellant system (analogous to the NASA Manned Maneuvering Unit) to maneuver in space and around crafts and space stations. Actions that can be performed while on EVA include repairing landing legs, wheels, and solar panels. Kerbals can also collect material from science experiments, allowing them to bring back scientific data without having to bring back heavy or bulky parts or risking destruction of the data and experiment during atmospheric entry.

Some celestial bodies have atmospheres of varying heights and densities, affecting the efficiency of wings and parachutes and causing drag during flight. The simulations are accurate enough that real-world techniques such as Hohmann transfers and aerobraking are viable methods of navigating the solar system. Aerobraking, however, has become a much more difficult method of velocity reduction since the full 1.0 release due to the addition of a better aerodynamics model and optional atmospheric entry/reentry heating. Atmospheres thin out into space, but have finite, set heights unlike real atmospheres.

Kerbal Space Program makes some changes to the scaling of its solar system for gameplay purposes. For example, Kerbin (the game's analog of Earth) is only 600 kilometres (370 mi) in diameter (approximately 1/10 that of Earth's). Kerbin's density is over 10 times that of Earth's, in order to produce similar gravitational accelerations at the surface. The planets themselves are also significantly closer together than the planets in our solar system. However, there are mods that port the real-world solar system into the game, with accurate scaling and environments, and provide additional parts to make up for the extra power requirements.

Features

Main Features:
☑ The Vehicle Assembly Building and the Space Plane Hangar allows players to build spacecraft out of any imaginable combination of parts.
☑ Fully-fledged, Physics-based Flight Simulation ensures everything will fly (and crash) as it should.
☑ Take your Kerbal crew out of the ship and do Extra Vehicular Activities
☑ Fly out to Moons and other Planets
☑ Procedural Terrain delivers detailed terrain at a vast scale. The Kerbal Planet is 600km in radius!
☑ Mod-enabled, allows players to create new content and modify the game.
☑ Ship systems. Keep an eye out for engine temperatures and fuel levels, and try not to explode.
☑ Build ships with multiple stages, and jettison parts away as they burn out.
☑ Build Space Stations, and surface bases on other worlds.
☑ Full control over the staging sequence allows for complex ships and advanced functionality.

Planned Features:

☐ A Tycoon-Style Career Mode.
☐ Take on Contracts to attract interest in your Space Program.
☐ Manage your crews. Hire astronauts, train them, and make them into heroes.
☐ Research & Development: Advance the scientific knowledge of Kerbalkind as you progress towards conquering space.
☐ And a whole lot more!