Heroes of Might and Magic II (1996, with Free Heroes 2 Enhanced engine) - Le Bottin des Jeux Linux

Heroes of Might and Magic II (1996, with Free Heroes 2 Enhanced engine)

Specifications

Title: Heroes of Might and Magic II (1996, with Free Heroes 2 Enhanced engine) Type: Linux Game
Genre: Strategy Status:
Category: Strategy ➤ Tactical RPG ➤ Heroes Commercial: ✓
Tags: Strategy; 4X; Turn-Based Strategy; Tactical; Turn-Based Combat; Adventure; Exploration; Action; Fantasy; Atmospheric; Skill-Based; Replay Value; PvE; PvP; Retro; 1990s; Classic; Moddable; Campaigns Demo:
Released: Latest : 1.1.0 / Dev : 67b8b22 Package Name:
Date: 2019-09-07 Extern Repo:
License: Code : GPL v2 / Artwork : Commercial Repo:
Perspective: Third person Package:
Visual: 2D Binary:
Pacing: Turn-Based Source: ✓
Played: Single & Multi PDA:
Quality (record): 5 stars Quality (game):
Contrib.: Goupil & Louis ID: 15861
Created: 2020-06-05 Updated: 2020-06-16

Summary

[fr]: Heroes of Might and Magic II (Heroes of Might and Magic II: The Succession Wars) est le 2nd opus (sorti en 1996) d'une série de jeux de stratégie médiéval-fantastique au tour par tour de type 4X. À la mort du roi d'Ironfist, ses 2 fils Roland et Archibald se disputent la couronne. Ce dernier parvient à faire exiler Roland et est déclaré roi, tandis que Roland organise la résistance. Chaque camp fait l'objet d'une campagne de jeu. Free Heroes 2 Enhanced est un moteur solo/multi, libre et multi-plateforme, compatible et amélioré (simplification, performance, gameplay). [en]: Heroes of Might and Magic II (Heroes of Might and Magic II: The Succession Wars) is the 2nd in a series of medieval fantasy turn-based 4X strategy games (released in 1996). Upon the death of the King of Ironfist, his two sons Roland and Archibald fight for the crown. The latter manages to exile Roland and is declared king, while Roland organizes the resistance. Each side is the subject of a game campaign. Free Heroes 2 Enhanced is a SP/MP engine, free and multi-platform, compatible and improved (simplification, performance, gameplay).

Videos

Présentation des développeurs / Dev presents :


Présentation des utilisateurs / Users presents :


Gameplay :

Links

Website & videos
[Homepage] [Dev site] [Features/About] [Screenshots] [Videos t ts gd gu id r lp g g[fr] g[de] g[ru] g[pl] g[cz] g[sp] g[pt] g[it] g[tr] g] [WIKI] [FAQ] [RSS] [Changelog 1 2 3]

Commercial (Gold = Heroes of Might & Magic II + its expansion The Price of Loyalty) : [GOG (Windows, for contents extraction)]

Resources
• (empty)
Technical informations
[Open Hub] [PCGamingWiki] [MobyGames] [Abandonware France (Heroes of Might and Magic II : The Succession Wars) [fr]]

Social
(Free Heroes 2 Enhanced engine) Devs (Free Heroes 2 Enhanced engine Team 1 2 [fr] [en]) : [Site 1 2] [mastodon] [twitter] [PeerTube] [YouTube] [Interview 1 2]
(HoMM2) Devs (New World Computing (Jon Van Caneghem) [en 1 2] [fr]) : [Site 1 2] [MobyGames] [mastodon] [twitter] [PeerTube] [YouTube] [Interview 1 2]
Game : [Blog] [Forums] [mastodon] [twitter] [PeerTube] [YouTube]

On other sites
[Wikipedia (Heroes of Might and Magic II) [fr] [en] [de]]
[Wikipedia (Heroes of Might and Magic) [fr] [en] [de]]
[HOLaRSE [de]]

Reviews
[metacritic]

News / Source of this Entry (SotE) / News (SotN)
[Changes with v. 1.1.0 (20190708)] [HOLaRSE on Mastodon [de] (20200604) (SotE)]

Description [fr]

Un jeu de stratégie médiéval fantastique au tour par tour et moteur de jeu compatible, par le studio New World Computing (Jon Van Caneghem), Free heroes2 par la Free Heroes 2 Enhanced engine Team.
En C++.

Heroes of Might and Magic II (Heroes of Might and Magic II: The Succession Wars) est le 2nd opus (sorti en 1996) d'une série de jeux de stratégie médiéval-fantastique au tour par tour de type 4X. À la mort du roi d'Ironfist, ses 2 fils Roland et Archibald se disputent la couronne. Ce dernier parvient à faire exiler Roland et est déclaré roi, tandis que Roland organise la résistance. Chaque camp fait l'objet d'une campagne de jeu. Free Heroes 2 Enhanced est un moteur solo/multi, libre et multi-plateforme, compatible et amélioré (simplification, performance, gameplay).


FHeroes 2 Amélioré

Qu'est-ce que c'est ?

Free Heroes 2 est une recréation du moteur du jeu Heroes 2 (de Might and Magic) avec des améliorations de l'interface utilisateur et du codage.

Qu'entendez-vous par améliorations ?

Des fonctionnalités :

• Acheter des bâtiments en un clic ?
• Améliorez les unités en un clic si vous avez des ressources
• Le dernier fichier sauvegardé est placé en haut de la liste "Load" (les fichiers sont triés par heure, pas par nom)
• Un installateur qui téléchargera également la démo de Heroes 2 ou des cartes supplémentaires pour ne pas chercher comment les copier (seulement sur Windows actuellement)
• Combat rapide pour éviter les batailles fastidieuses. Si les résultats du QuickCombat ne sont pas parfaits, vous pouvez rejouer la bataille
• Amélioration des performances par rapport à Free Heroes 2. Surtout lorsque le "end-turn", dans mes tests est environ 3-4 fois plus rapide
• De nombreuses corrections d'interface utilisateur
• Correction de l'équilibre du jeu : aller sur un bateau ne drainera pas tous les points de mouvement (mais il en drainera beaucoup). Cela correspond mieux au gameplay de Heroes 6-7, mais c'est plus agréable comme ça. Il en va de même pour la recherche de trésors



GOG:

Lord Ironfist est mort et le Royaume est plongé dans une guerre civile incessante entre ses fils, qui se querellent le pouvoir pour la récompense ultime : le contrôle des terres et la succession sur le trône royal. Aiderez-vous le vil usurpateur à lever ses armées du mal ou serez-vous loyal au prince légitime qui délivrera le peuple de la tyrannie ?

Choisissez votre camp et prenez ce qui vous revient de droit !

• Comprend Heroes of Might & Magic II et son extension, The Price of Loyalty.
• Un excellent jeu de stratégie au tour par tour sur un thème fantastique, considéré par beaucoup comme le meilleur de la série.
• Une bande originale remarquable et une ambiance de guerre dans un monde imaginaire.


Wikipedia:

Heroes of Might and Magic II: The Succession Wars est un jeu vidéo de stratégie au tour par tour développé par New World Computing et publiée par The 3DO Company en octobre 1996 sur PC puis en 1997 sur Macintosh. Il est ensuite porté sur RISC PC par R-Comp en 1998 puis sur Game Boy Color par KnowWonder en 2000. Il est le deuxième épisode de la série et fait suite à Heroes of Might and Magic: A Strategic Quest. Il se déroule dans le même univers médiéval-fantastique et relate les affrontements entre deux frères pour accéder au trône du royaume d'Enroth. Comme son prédécesseur, il combine deux phases de jeu distinctes, une phase stratégique et des combats tactiques, et intègre des éléments de jeu vidéo de rôle. Il apporte cependant plusieurs améliorations avec notamment l'ajout de deux nouvelles factions, le nécromancien et le magicien, d'un nouveau système de magie et de la possibilité d'améliorer certaines créatures.

À sa sortie, il reçoit un accueil très positif des critiques, qui saluent notamment les améliorations qu'il apporte par rapport à ses prédécesseurs au niveau des graphismes, de l'interface graphique et du système de jeu. Rétrospectivement, il est considéré comme étant le titre ayant popularisé la série. Pour surfer sur son succès, 3DO confie à Cyberlore Studios le développement d’une extension, The Price of Loyalty, qui est publiée en avril 1997 et inclut notamment quatre nouvelles campagnes. De son côté, New World Computing en développe une suite reprenant dans les grandes lignes son système de jeu. Baptisée Heroes of Might and Magic III: Restoration of Erathia, elle est publiée par The 3DO Company en 1999 et ajoute notamment de nouvelles factions et une nouvelle dimension à la carte stratégique avec l’introduction d'un niveau souterrain. À sa sortie, le jeu connait un certain succès critique et commercial et il est généralement considéré comme le meilleur épisode de la série. Surfant sur ce succès, New World Computing développe un quatrième épisode, Heroes of Might and Magic IV, qui est publié par 3DO en 2002 et intègre un certain nombre d'innovations par rapport aux trois premiers volet de la série. Après la banqueroute de 3DO en 2003, la franchise est racheté par Ubisoft qui confie à d'autres développeurs le développement de trois nouvelles suites : Heroes of Might and Magic V (2006), Might and Magic: Heroes VI (2011), et Might and Magic: Heroes VII (2015).

Trame

Univers

Heroes of Might and Magic prend place dans un monde imaginaire de type médiéval-fantastique appelé Enroth et peuplé de créatures issues des mythes et des légendes.

Scénario

Au terme de la campagne de Heroes of Might and Magic: A Strategic Quest, Lord Morglin Ironfist parvient à unifier le monde d’Enroth et à y instaurer la paix. Plusieurs années après, il meurt de vieillesse, laissant dernière lui deux héritiers, ses fils Roland et Archibald. Le mage chargé de choisir son successeur meurt malheureusement au cours d’un naufrage, peu de temps avant de désigner qui de Roland ou Archibald deviendra roi d’Enroth. Il en est de même pour ses successeurs, qui meurent tous dans d’étranges circonstances : l’un tombe par une fenêtre, un autre est tué par un dragon et un dernier est empoisonné. Accusé par Archibald d’être le responsable de leurs morts, Roland s’enfuit alors du château, donnant à Archibald l’occasion d’influencer le nouveau mage pour se faire proclamer roi d’Enroth. Une guerre débute alors entre les deux frères pour le contrôle du royaume.

Système de jeu

Heroes of Might and Magic II est un jeu de stratégie au tour par tour, parfois classé dans le sous-genre des jeux 4X. Le jeu intègre également des éléments de jeu vidéo de rôle bien que le joueur y commande des armées, et non simplement un ou plusieurs aventuriers comme dans un jeu de rôle classique. Comme ses prédécesseurs, King's Bounty et Heroes of Might and Magic, il propose deux phases de jeu distinctes : une phase stratégique (écran d’aventure) où le joueur déplace son héros sur la carte et gère ses cités et ses ressources, et une phase tactique (écran de combat) prenant place sur un plateau divisé en cases hexagonales sur lequel se déroule les affrontements.

Aventure

Sur l’écran d’aventure, le joueur dirige son armée afin de récupérer des trésors et de prendre le contrôle de cités, de châteaux et de sites de production générant des ressources. Grâce à ces ressources, il peut développer les infrastructures de son château ou recruter des créatures pour renforcer l’armée de son héros. La phase stratégique se déroule au tour par tour, chaque tour correspondant à une journée. Au début de chaque jour, les joueurs engrangent une certaine quantité d’or et de ressource en fonction des cités et des mines qu’ils contrôlent et, au début de chaque semaine, de nouvelles créatures peuvent être recrutées. Le joueur ne peut effectuer qu’un certain nombre d’action par jour. Les déplacements d’un héros dépendent ainsi du nombre de points de mouvement dont celui-ci dispose et le joueur ne peut construire qu’un nouveau bâtiment par tour dans chaque cité. Chaque joueur débute généralement la partie avec un héros, accompagné de quelques créatures, ainsi qu’avec une cité. Un brouillard de guerre recouvre au départ toute la carte mais celui-ci disparaît au fur et à mesure que les héros du joueur l’explorent. Ce dernier peut ensuite voir tout ce qui se passe dans les zones ainsi révélées. En plus d’explorer la carte, les héros peuvent récupérer des trésors et des artefacts, visiter des bâtiments neutres pour obtenir des bonus, et prendre le contrôle de mines et de sites de production qui génèrent les différentes ressources qui permettent au joueur de développer son château ou de recruter des créatures. Pour cela, ils doivent souvent combattre des groupes de monstres errants qui contrôlent l’accès à certaines zones de la carte ou à certaines ressources. Une armée ne peut être constituée que de cinq types de troupes, quel que soit le nombre de créature du même type que compte celle-ci. En plus du héros qu’il contrôle au début de la partie, le joueur peut en recruter de nouveaux dans les tavernes de ses cités.

Héros

Les armées du jeu sont menées par des héros dont les caractéristiques varient selon leur classe (barbare, chevalier, sorcière, mage, nécromancien et magicien)8. Les statistiques des héros s’améliorent lorsqu’ils gagnent un niveau après avoir accumulé suffisamment d’expérience lors des combats ou dans des lieux spéciaux de la carte comme les camps d'entraînements. Au passage à un niveau supérieur, le joueur peut également choisir entre plusieurs compétences secondaires celle qu’il souhaite développer. Un héros peut ainsi apprendre jusqu’à huit compétences, parmi les quatorze disponibles dans le jeu. Ces dernières lui permettent par exemple de convaincre des créatures de se joindre à lui (diplomatie), d’augmenter sa vitesse de déplacement (orientation), de générer des revenus régulier (finance) ou des squelettes après chaque combat (nécromancie). Chaque compétence a plusieurs niveaux et des bâtiments disséminés sur la carte stratégique permettent d’en apprendre de nouvelles. Outre ces compétences, les héros peuvent apprendre des sorts qu’ils peuvent utiliser lors des combats ou sur la carte. Ces sorts sont débloqués en construisant puis en améliorant la guilde des mages dans un château. Ils sont classés en cinq niveaux différents, les sorts les plus puissants nécessitant d’apprendre la compétence secondaire de sagesse. Ces sorts permettent par exemple au héros de bénir ou de maudire une unité, voir toutes les unités, de lancer un éclair ou une boule de feu ou de ressusciter des unités. Le sort Armageddon, qui détruit toutes les unités présente sur le champ de batailles, est particulièrement puissant, notamment lorsqu’il est combiné avec des dragons immunisés à la magie. La plupart des sorts sont destinés à être lancés pendant un combat mais Heroes of Might and Magic II introduit de nouveaux sorts utilisables sur la carte stratégique qui permettent par exemple à un héros de laisser des fantômes pour garder une mines ou de déterminer, avant de l’attaquer, si un groupe de créatures rejoindra ses rangs.

Gestion

Au héros est associé le château correspondant avec sa propre apparence et des bâtiments spécifiques. Les différentes infrastructures qui le composent ont chacune une fonction (bonus de défense, rente journalière, marché pour échanger des ressources...) et certains permettent de recruter des créatures qui rejoindront l'armée du héros contre une certaine quantité d’or. Le château génère des revenus d’or journalier, qui peuvent être utilisés pour le recrutement, mais construire certains bâtiments et recruter les créatures les plus puissantes nécessite des ressources spécifiques. En plus de l’or, six ressources différentes sont en effet disponibles dans le jeu : le bois, le sulfure, le cristal, le minerai, les joyaux et le mercure. Pour les obtenir, le joueur doit prendre le contrôle de site de production et de mines disséminés sur la carte en y envoyant son héros. Un drapeau de sa couleur apparaît alors à côté du site et il reçoit une certaine quantité de ressources à chaque tour. Certains des bâtiments permettant de recruter des créatures peuvent être amélioré afin de débloquer des troupes plus puissantes. Ainsi, en améliorant la maison qui produit des vampires, le nécromancien peut recruter des seigneurs vampires qui disposent de plus de points de vie et qui se régénèrent en blessants leurs ennemis. De la même manière, en améliorant le château des nuages, le magicien peut transformer ses géants en titans capable de lancer des éclairs. Le joueur peut aussi renforcer les défenses de son château en érigeant des tours ou en creusant des douves. Dans chaque type de château, le joueur peut en plus acquérir un dispositif défensif spécifique qui donne un bonus aux troupes qui le défendent. Le nécromancien peut ainsi créer une tempête au-dessus de son château qui donne des points de magie supplémentaires à son défenseur et le barbare peut construire un Colisée qui augmente le moral de la garnison. Il est également possible d’assigner un capitaine de garnison, pouvant notamment utiliser des sorts, à la défense d’un château.

Factions

Six classes de héros sont disponibles dans le jeu – le barbare, le chevalier, la sorcière, le mage, le nécromancien et le magicien – ces deux derniers faisant leur apparition dans ce nouvel opus. A chacun d’eux correspond un château spécifique qui permet de recruter différents types de créatures fantastiques.

- Le barbare est le personnage qui développe le plus rapidement son château qui ne nécessite que peu de ressources spécifiques (uniquement des cristaux). Il est donc particulièrement adapté à des parties courtes et aux scénarios où les ressources sont rares. Ses créatures les plus puissantes, les cyclopes, sont en revanches moins puissantes que celles des autres classes et nécessite des cristaux pour être recrutées. Outre ces derniers, le barbare dispose également de loups et d’ogres ainsi que de trolls de guerres qui attaquent à distance.

- Le chevalier peut également développer ses infrastructures très rapidement sans que cela ne nécessite trop de ressources. Il est donc lui aussi adapté aux parties courtes mais ses troupes sont suffisamment solides pour rivaliser avec celles des classes les plus puissantes en fin de partie. Outre ses unités d’élites – les paladins – qui ne nécessitent pas de ressources spéciales, le chevalier peut recruter des paysans, des archers, des piquiers et des cavaliers qui ont l’avantage d’attaquer en premier lors des combats.

- Le château du nécromancien est plus difficile à développer mais ses créature les plus puissantes, les dragons étiques, ne nécessite pas non plus de ressources spéciales. Ses unités de base, les squelettes, peuvent être recrutés normalement mais également être générés à l’issue de chaque combat grâce à la compétence de nécromancie. Outre ces derniers, il dispose de momies pouvant maudire leurs ennemis, de vampires capables de voler et des liches dont les attaques à distance font des dégâts de zone.

- Le château de la sorcière offre de nombreuses troupes pouvant attaquer à distance mais son développement coûte cher et ses unités les plus puissantes, les phénix, sont relativement fragiles. La sorcière peut également recruter des fées et des nains, qui sont très lent, ainsi que des elfes qui sont de redoutables archers mais qui ne survivent jamais très longtemps. De leur côté, les licornes sont de bonnes créature polyvalente et rapide.

- Développer le château du magicien est également difficile et celui-ci met donc du temps à devenir efficace. Ses meilleures créatures, les titans, sont en revanche les plus puissantes du jeu après les dragons noirs et ils peuvent attaquer à distance. De plus, ses troupes de bases, comme les golems, sont solides et permettent de résister en début de partie. Il dispose également de galopins (des hobbits), de sangliers puissants en attaque mais peu résistance, de rocs pouvant voler par-dessus les fortifications et des mages qui peuvent attaquer à distance.

- Le château du mage est le plus long et le plus complexe à développer mais il dispose des créatures les plus puissantes du jeu, les dragons. Ces derniers sont disponibles en trois couleurs et en plus de voler, ils sont immunisés contre la magie. Le mage peut aussi recruter des centaures, faibles et fragiles, des créatures volantes comme les gargouilles et les griffons, ainsi que de puissantes unités de corps à corps, les minotaures et les hydres.

Combats

Lorsque deux armées ennemies se rencontrent sur la carte stratégique, le jeu offre la possibilité de laisser l’ordinateur résoudre le combat automatiquement. Sinon, il bascule sur un écran tactique (écran de combat) prenant la forme d'un plateau de jeu divisé en cases hexagonales où chaque groupe de créatures est représenté par une figurine animé. Le joueur y contrôle ses groupes de créatures dont il peut définir les déplacements et les cibles. Les créatures peuvent attaquer chacune à leur tour, de la plus rapide à la plus lente, et en alternance entre les attaquant et les défenseurs. A chaque tour, le héros peut lancer un sort avec la possibilité d'affecter la même créature avec plusieurs sorts non-contradictoires. Les combats prennent également en compte la chance et le moral des troupes. Un clic droit sur un groupe de créature permet d’afficher ses caractéristiques : attaque, défense, dégâts, vitesse de déplacement, points de vie, moral et chance. Lorsque le joueur ordonne à une unité d’attaquer, le curseur en forme d’épée change d’orientation en fonction des déplacements réalisés pour rejoindre sa cible. Certaines unités disposent de capacités spécifiques comme la riposte ou le double tir.

Modes de jeu

Le jeu inclut deux campagnes, qui compte chacune une dizaine de cartes. Ces deux campagnes peuvent être jouées indifféremment avec Roland ou Archibald, les deux protagonistes du jeu, chacun appartenant à une des nouvelles classes du jeu : nécromancien et magicien. Outre les campagnes, il inclut 36 scénarios prédéfinis. Le jeu propose également un mode multijoueur dans lequel jusqu'à six joueurs peuvent s'affronter par modem, en réseau local ou sur Internet. Il dispose également d'un éditeur de niveau qui permet de créer ses propres cartes mais pas ses propres campagnes.

Versions et extension

Versions

La version originale du jeu, développé par New World Computing, est publiée par The 3DO Company en octobre 1996 sur PC puis en 1997 sur Macintosh.

Le jeu est ensuite porté sur RISC PC par R-Comp en 1998 puis sur Game Boy Color par KnowWonder en 2000.

Extension

Le jeu bénéficie d’une extension développé par Cyberlore Studios, les créateurs de l’extension Warcraft II: Beyond the Dark Portal, et publié par The 3DO Company en 1997 sous le titre The Price of Loyalty. Celle-ci inclut deux nouvelles campagnes d’envergures, baptisées Les héritiers et L'archipel. La première propose de gérer l’extension d’un empire et dans la seconde, le joueur doit affronter une horde de magicien. L’extension inclut également deux mini-campagnes, pour un total de 24 nouvelles missions. Ces dernières sont plus variée que dans le jeu original avec notamment des missions comportant une limite de temps, des missions dans lesquelles le joueur ne peut pas construire de château et doit se contenter de recruter des créatures sur la carte stratégique et des missions où les ressources sont regroupées à l’autre bout de la carte, ce qui oblige le joueur à se servir du marché pour obtenir toutes les ressources dont il a besoin. Outre les campagnes, l’extension inclut vingt nouvelles cartes dont certaines sont prévues pour jouer en équipe. Elle ajoute également quinze nouveaux artefacts, onze nouveaux héros et douze nouveaux lieux permettant entre autres de recruter une plus grande variété de créatures hors des châteaux. Seul le nécromancien bénéficie d’un nouveau bâtiment, le mausolée, qui améliore la compétence permettent de générer des squelettes. L’extension contient enfin 26 nouvelles scènes cinématiques, jouées entre les différentes missions des campagnes, ainsi que de nouvelles musiques.

Compilations

Le jeu est réédité par New World Computing en 1998 dans une compilation, intitulée Heroes of Might and Magic II Gold, regroupant le jeu original, son extension et 25 cartes inédites. Il est également réédité en 2002 dans une nouvelle compilation, Heroes of Might and Magic Platinium Edition, regroupant les trois premiers jeux de la série et leurs extensions.

Accueil

(...)

Postérité

Après la sortie du jeu, New World Computing en développe une suite reprenant dans les grandes lignes le système de jeu de ses prédécesseurs. Baptisée Heroes of Might and Magic III: Restoration of Erathia, elle est publiée par The 3DO Company en 1999 et ajoute notamment de nouvelles factions et une nouvelle dimension à la carte stratégique avec l'introduction d'un niveau souterrain. À sa sortie, le jeu connaît un certain succès critique et commercial et il est généralement considéré comme le meilleur épisode de la série. Il a bénéficié de deux extensions, Armageddon's Blade et Shadow of Death, publié respectivement en 1999 et en 2000. Surfant sur son succès, New World Computing en développe une suite, Heroes of Might and Magic IV. Publié par 3DO en 2002, cette dernière inclut quelques innovations, par rapport au gameplay des trois premiers opus de la série, permettant par exemple aux héros de participer aux affrontements.

Après la banqueroute de 3DO en 2003, la franchise est racheté par Ubisoft qui en tire trois nouvelles suites : Heroes of Might and Magic V (2006), Might and Magic: Heroes VI (2011), et Might and Magic: Heroes VI (2015).

Description [en]

"The 2nd opus of a series of medieval fantasy turn-based strategy games & a libre improved engine" -- Le Bottin.

FHeroes 2 Enhanced

What is it?

Free Heroes 2 is an engine recreation of game Heroes 2 (of Might and Magic) with UI and coding enhancements.

What do you mean by enhancements?

Features:

Buying buildings with one click?
Upgrade units with one click if you have resources
Last saved file is put on top of "Load" list (files are sorted by time, not name)
An installer that will also download the Heroes 2 Demo or extra maps to not look for them how to copy (only on Windows now)
Quick combat to avoid tedious battles. If the QuickCombat results are not perfect, you can replay the battle
Performance improvements over Free Heroes 2. Especially when "end-turn", in my testing is around 3-4 times quicker
Many UI fixes
Game balance fixes: going to a boat will not drain all movement points (but it will dran many). This matches more with Heroes 6-7 gameplay, but is nicer like this. The same is with digging for treasures


GOG:

Lord Ironfist is dead and the Kingdom is plunged into a vicious civil war by his feuding sons. At stake is the ultimate prize: control of the land and succession of the royal throne. Will you support the villainous usurper and lead the armies of evil or be loyal to the righteous prince and deliver the people from tyranny.

Chose your allegiance and take what is rightfully Yours!

• Includes Heroes of Might & Magic II and its expansion The Price of Loyalty
• An excellent turn-based fantasy-themed strategy, considered by many to be the best of the series
• Incredibly good music and the atmosphere of war in a fantasy world


Wikipedia :

Heroes of Might and Magic II: The Succession Wars is a turn-based strategy video game developed by Jon Van Caneghem through New World Computing and published in 1996 by the 3DO Company. The game is the second installment of the Heroes of Might and Magic series and is typically credited as the breakout game for the series. Heroes II was voted the sixth-best PC game of all time by PC Gamer in May 1997.

An expansion pack, The Price of Loyalty, was released in 1997. Later, 3DO bundled Heroes II and its expansion pack in one box, released as Heroes of Might and Magic II Gold in 1998.

Gameplay

For the most part, Heroes of Might and Magic II is largely a graphical overhaul to the first game. Gameplay in both games is along the 4X genre of strategy games, in that the player builds their kingdom from the ground up, securing resources, stronger armies, better generals, and then uses those assets to find and defeat opponents through capturing their castles and defeating their armies. Aside from the updated look, Heroes II added many new features that would become staples in the Heroes of Might and Magic franchise. Heroes II added the Necromancer and Wizard factions, joining the original four factions (Knight, Barbarian, Sorceress, and Warlock) from the first game. These two new factions also come with an army of creatures and a themed town that ties the faction together, and the six are divided down the middle to have 3 "good" and 3 "evil" factions.

Each hero still retains the 'primary skill' system from Heroes I but now can also learn secondary skills, giving each hero the ability to become more distinctive as they gain experience. Each hero can possess up to eight different secondary skills and once gained, a skill can be developed from Basic to Advanced and Expert levels. For example, the Wisdom skill allows a hero to learn spells of level 3 and higher, while the Logistics skill increases the hero's movement ability over land. In Heroes I, heroes had a single, fixed, special ability according to their class. The magic system was overhauled in Heroes II. Heroes I had used a memorization system in which each spell could be cast a certain number of times before being exhausted, where the player had to return to a guild to relearn the spell. Heroes II uses a magic point system that allows the player to apportion spell use as needed, while the varying point cost of different spells maintains balance. Another major feature introduced in Heroes II is the ability to upgrade certain army units, granting them improved statistics and, in some cases, important abilities.

Lastly, Heroes II added more scenarios to the game and a proper campaign, where the player chooses the good or evil side and plays a series of scenarios using the three factions of that side. Victories in certain scenarios give the player lasting bonuses that carry over to future scenarios, and the player can choose a starting bonus before each scenario starts, based on what strategy they take.

Story

The canonical ending of Heroes I results in Lord Morglin Ironfist's victory. In the following years, he has successfully unified the continent of Enroth and secured his rule as king. Upon the king's death, his two sons, Archibald and Roland, vie for the crown. Archibald orchestrates a series of events that lead to Roland's exile. Archibald is then declared the new king, while Roland organizes a resistance. Each alignment is represented by one of the game's two campaigns. Archibald's campaign features the three "evil" town alignments, while Roland's campaign features the three "good" town alignments.

If Archibald is victorious, Roland's rebellion is crushed, and Roland himself is imprisoned in Castle Ironfist, leaving Archibald the uncontested ruler of Enroth. The canonical ending, however, results in Roland's victory, with Archibald being turned to stone by Roland's court wizard, Tanir. This event is referenced later in Might and Magic VI: The Mandate of Heaven, when Archibald is freed of the spell. He goes on to be a significant NPC in Might and Magic VII: For Blood and Honor.

Development

Much of the core programming of Heroes II was carried over from the original Heroes, thus the game actually took less time to develop than the original Heroes.

Music

The soundtrack produced primarily by Paul Romero.

Expansion

The Price of Loyalty is the expansion pack for Heroes II, released on May 16, 1997. The expansion adds four new campaigns, new artifacts, new scenario maps, new in-map buildings and an improved map editor. The expansion also added a new structure for the necromancer faction - the shrine that enhances the heroes' ability to raise the dead (Necromancy Skills). Each new campaign had a totally different story that doesn't have any connection to the original game or the other campaigns.

Reception

(...)