FreeCol - Le Bottin des Jeux Linux

FreeCol

Specifications

Title: FreeCol Type: Linux Game
Genre: Strategy Status:
Category: Strategy ➤ Wargame ➤ On map ➤ Economy ➤ Colonization Commercial:
Tags: Colonization; Strategy; Exploration; Economy; Political; Diplomacy; Military; Simulation; Adventure; Classic; Tech tree; Moddable; Replay Value; PvP; PvE; Competitive; Local Multi; Online Multi; Local Co-op; Co-op; Co-op vs AI Demo:
Released: Latest : 0.11.6 / Dev : 2018-03-22 / 1256db0 Package Name: freecol
Date: 2018-03-29 Extern Repo:
License: GPL v2+ Deb Repo: Debian
View: Third person Package: ✓
Graphic: 2.5D Binary: ✓
Mechanics: Turn-Based Source: ✓
Played: Single & Multi PDA:
Quality (record): 5 stars Quality (game): 5 stars
Contrib.: Goupil & Louis ID: 11075
Created: 2010-08-20 Updated: 2018-05-12

Summary

[fr]: Une réplique (gameplay et règles identiques) libre, multi-plateforme, et améliorée (graphisme 2.5D notamment), de Colonization (de Sid Meier et Brian Reynolds pour MicroProse), un jeu de stratégie solo (IA) au tour par tour dérivé de Civilization. Le joueur démarre avec un vaisseau et 2 colons (Français, Anglais, Néerlandais ou Espagnol) en Amérique entre 1492 et 1850, avec pour objectif d'étendre et de faire prospérer sa colonie jusqu'à ce qu'elle devienne auto-suffisante, déclare l'indépendance et s'émancipe de la Royauté. [en]: A free/libre, cross-platform, and improved (including 2.5D graphics) replica (gameplay and identical rules) of Colonization (by Sid Meier and Brian Reynolds for MicroProse), a SP (AI) / MP turn-based strategy game derived from Civilization. The player starts with a vessel and 2 settlers (French, English, Dutch or Spanish) in America between 1492 and 1850, with the aim of extending and growing his colony until it becomes self-sufficient, declares independence and emancipated from Royalty.

Videos

Gameplay [en] / [en] / [fr] :


Présentation des utilisateurs / Users presents :

Links

Website & videos
[Homepage] [Dev site 1 2] [Features/About] [Screenshots 1 2] [Videos t ts gd id r r lp g g g g g g g g[fr] g[de]g[ru] g[pl] g[cz] g[sp] g[pt] g[it] g[tr] g] [WIKI 1 2] [FAQ] [RSS] [Changelog 1 2 3 4]

Commercial : [Support their work (Donate)]

Resources
• North America map, by Euzimar : [FreeCol forums]
Technical informations
[Open Hub] [PCGamingWiki] [MobyGames] [Gros Pixels (Civilization) [fr]]

Social
Devs (FreeCol Team 1 2 [fr] [en]) : [Site 1 2] [twitter] [YouTube] [Interview 1 2]
Devs (Sid Meier [fr] [en]) : [Site 1 2] [MobyGames] [twitter] [YouTube] [Interview 1 2 3]
Devs (Brian Reynolds [fr] [en]) : [Site 1 2] [MobyGames] [twitter] [YouTube] [Interview 1 2]
Game : [Blog] [Forums] [twitter] [YouTube]

On other sites
[Wikipedia (FreeCol) [fr] [en] [de]]
[Wikipedia (Colonization) [fr] [en] [de]]
[JeuxLinux [fr]] [Jeux libres [fr]] [UBUNTU [fr]] [Framalibre [fr]] [The Linux Game Tome] [HOLaRSE [de]] [Debian] [Mod DB] [Indie DB]

Reviews
[Uziana]

News / Source of this Entry (SotE) / News (SotN)

Description [fr]

Un clone libre de Colonization (de Sid Meier et Brian Reynolds pour MicroProse), un jeu de stratégie au tour par tour, par la Freecol Team.
En Java.

FreeCol est une réplique (gameplay et règles identiques) libre, multi-plateforme, et améliorée (graphisme 2.5D notamment), de Colonization (de Sid Meier et Brian Reynolds pour MicroProse), un jeu de stratégie solo (IA) / multi au tour par tour dérivé de Civilization. Le joueur démarre avec un vaisseau et 2 colons (Français, Anglais, Néerlandais ou Espagnol) en Amérique entre 1492 et 1850, avec pour objectif d'étendre et de faire prospérer sa colonie jusqu'à ce qu'elle devienne auto-suffisante, déclare l'indépendance et s'émancipe de la Royauté.

Différences principales entre Colonization et Civilization (inspiré de la page Wikipedia En) :

Les jeux Colonization et Civilization sont assez semblables par leur apparence et leur mécanique au tour par tour, mais diffèrent par leur gameplay.
• Civilization a été développé par Sid Meier et Bruce Shelley en 1991 pour le compte du studio MicroProse. Le joueur est déjà établi sur la carte, son objectif est de développer / forger son empire / sa civilisation en compétition avec 2 à 6 autres civilisations dirigées par l'ordinateur ou d'autres joueurs, en démarrant avec presque rien (1 ou 2 colons) en 4000 avant Jésus Christ, jusqu'en des temps futuristes (en 2100). Le jeu peut être gagné soit en détruisant toutes les autres civilisations, soit en étant la première civilisation à atteindre la planète Alpha Centauri.
• Colonization a été développé par Sid Meier et Brian Reynolds un peu plus tard, en 1994, également pour le compte du studio MicroProse. Il ressemble à Civilization, mais s'en distingue par son gameplay. Dans Colonization, le jeu se déroule Outre-Atlantique en 1492 pour se finir en 1850. Le joueur dirige l'expansion de sa colonie (Française, Anglaise, Néerlandaise ou Espagnole) au service de la couronne, les autres nations étant dirigées par l'ordinateur. A mesure que les colonies deviennent auto-suffisantes, elles se rebellent, et pour gagner le joueur devra déclarer l'indépendance et dans un combat mettre en défaite les forces expéditionnaires Royales. Le joueur voyage avec 2 unités à bord d'un navire vers des terres inconnues, la carte se révèle peu à peu, le nouveau monde est découvert, il rencontre les Indiens, une colonie est fondée, les colons commencent à modifier leur environnement pour améliorer leur productivité, le vaisseau est renvoyé en Europe pour rapporter davantage de colons. Le jeu accorde une part très importante à la production alimentaire, à l'industrie et au commerce de marchandises. Les ressources tirées de la terre sont converties en produits de base et sont utilisées ou vendues.

Crédit image (lien ci-dessus) : Euzimar (see Resources above)

Voir aussi / See also : Expedition, FreeCol,


FreeCol est un jeu de stratégie au tour par tour basé sur l'ancien jeu Colonization, et similaire à Civilization. L'objectif du jeu est de créer une nation indépendante.

Vous commencez avec seulement quelques colons défiant les mers orageuses dans leur recherche de nouvelles terres. Les guiderez-vous dans la colonisation d'un nouveau monde ?

L'équipe FreeCol vise à créer une version Open Source de Colonization (publiée sous licence GPL).
Pour commencer, nous essaierons de faire un clone exact de Colonization. Les visuels seront mis à jour avec des normes plus récentes mais resteront propres, simples et fonctionnels. Certaines nouvelles fonctionnalités seront implémentées mais le gameplay et les règles seront exactement les mêmes que le jeu original. Des exemples de fonctionnalités modernes sont : une carte isométrique et un support multijoueur.

Ce clone sera développé de manière incrémentielle et aboutira à FreeCol 1.0.0 qui sera un clone pratiquement exact de Colonization. Le développement incrémentiel signifie essentiellement que nous allons ajouter des fonctionnalités une à une. Cela nous permet d'avoir un programme fonctionnel à tout moment et aussi de sortir un jeu inachevé mais fonctionnel de temps en temps.

Une fois que FreeCol 1.0.0 sera terminé, nous travaillerons sur FreeCol 2.0.0. FreeCol 2 ira au-delà de la version originale de Colonization et aura de nombreuses nouvelles fonctionnalités, ce sera une implémentation de notre vision (et de celle de nos utilisateurs) de ce que Colonization 2 aurait été.

La version originale de Colonization

La version originale de Colonization a été publiée en 1994 par Microprose. Colonization est fortement basé sur Civilization qui est généralement considéré comme le meilleur jeu de stratégie PC au tour par tour dans l'histoire de l'humanité.

Dans Civilization, l'objectif était de construire une nation qui pourrait résister à l'épreuve des temps et qui pourrait aussi faire l'une des choses suivantes : conquérir le monde ou être le premier à lancer un vaisseau spatial. Dans Colonization, les choses sont un peu différentes ...

Une partie de Colonization commence en 1492 et l'objectif est de coloniser l'Amérique. Vous commencez le jeu avec un navire et deux colons.

Comme dans Civilization, vous devez construire une nation puissante, mais heureusement, dans la première partie du jeu, vous pourrez renvoyer des navires en Europe pour vendre les produits que vous avez manufacturé ou pour ramener quelques colons. Amener les colons dans le nouveau monde est un aspect très important du jeu car un tour de jeu prend une année, et par conséquent les colonies ne se développent pas aussi rapidement que dans Civilization. Vous pouvez payer les colons pour venir dans le nouveau monde ou vous pouvez vanter la liberté de religion de votre peuple, auquel cas ils sauteront dans vos vaisseaux sans réclamer quoi que ce soit.

Un autre aspect important est le commerce : la source de tous les revenus (à l'exception de l'or Inca et Aztèque). Dans un pays rempli de précieuses ressources, il est important de construire vos colonies au bon endroit et de placer les artisans à leur place. Ce n'est pas uniquement pour avoir un revenu mais aussi pour pouvoir vivre de la terre quand on ne peut plus compter sur le soutien de l'Europe.

À côté de tout cela, vous devrez décider si vous voulez ou non vivre paisiblement auprès des Amérindiens. Ils peuvent apprendre de nouvelles compétences à vos colons qui ne peuvent être enseignées nulle part ailleurs et ils vous offriront des biens si vous choisissez de les traiter en amis. D'un autre côté, leurs villages peuvent être attaqués et leurs biens précieux peuvent leur être accaparés et vendus en Europe.

D'autres forces européennes s'affairent aussi à occuper leur part du nouveau monde. Si leurs frontières vont trop loin, alors prenez le contrôle de certaines de leurs colonies par la force, car ils n'hésiteraient pas à vous faire la même chose.

L'objectif de Colonization est de déclarer votre indépendance et de survivre à une attaque des troupes du Roi. Avant de déclarer votre indépendance, vous devez avoir la majorité du peuple derrière vous. Cela peut être obtenu en favorisant la liberté d'expression et en ayant un système gouvernemental fort.



Debian:

Remake libre de l'ancien Colonization

Freecol est un jeu dans l’esprit de Civilization, mais qui prend place dans un environnement colonial. Colonisez le nouveau monde, construisez des villes, faites du commerce ou battez vous contre les autochtones et les autres nations Européennes, échangez avec votre métropole jusqu’à être prêt à vous battre pour votre indépendance !


Wikipedia :

FreeCol est un clone libre du jeu Colonization de Sid Meier. Il est publié sous la licence publique générale GNU. Majoritairement programmé en Java, il est multiplate-forme. En février 2007, il a été nommé « jeu du mois » de SourceForge.net.

Déroulement du jeu

L'histoire de FreeCol débute en 1492 lors de la colonisation du Nouveau Monde. Le joueur débute avec quelques colons dans le but de développer une colonie pendant que ses rivaux européens font de même. Ensuite, le joueur développe sa colonie avec l'aide de la métropole jusqu'à ce qu'il soit assez puissant et indépendant pour déclarer son indépendance.

Pendant le jeu, le joueur peut commercer différents produits avec sa métropole et les nations amérindiennes. Dans chacune des villes de sa colonie, le joueur peut construire différents bâtiments et produire divers produits. Les produits peuvent être transportés par bateau ou par chariot. Seuls les navires peuvent être utilisés afin de commercer avec la métropole. Les immigrants européens doivent aussi être transportés en bateau jusqu'à la colonie.

Le joueur doit assigner des tâches à ses colons dans les villes ; ces tâches sont soit de récolter les ressources premières autour de la ville ou de travailler dans un des bâtiments de la ville. Les colons peuvent avoir des spécialités qui leur confèrent un bonus s'ils effectuent la tâche dans laquelle ils sont spécialistes. Un joueur peut assigner plusieurs colons dans la même ville, mais il doit surveiller la quantité de nourriture pour éviter que la ville tombe en famine. Le joueur peut assigner plus d'un colon à travailler dans le même bâtiment pour en accélérer la production. Cependant, il doit s'assurer qu'il y a assez de ressource première à leur fournir sinon ces colons ne vont que consommer de la nourriture et ne prodiguer aucune production. Les colons peuvent aussi se voir attachés des outils, des chevaux et des mousquets pour travailler en dehors de la ville. Un colon avec des outils est appelé un pionnier et il peut construire des aménagements autour des villes comme des routes et des champs défrichés. Un colon avec des mousquets devient un soldat, s'il a aussi des chevaux, il devient un dragon. Ces derniers sont utilisés afin de défendre la colonie. Un colon avec seulement des chevaux est un éclaireur qui peut être utilisé afin d'explorer le territoire et de rencontrer les Amérindiens.

Description [en]

FreeCol is a turn-based strategy game based on the old game Colonization, and similar to Civilization. The objective of the game is to create an independent nation.

You start with only a few colonists defying the stormy seas in their search for new land. Will you guide them on the Colonization of a New World?

The FreeCol team aims to create an Open Source version of Colonization (released under the GPL).
At first we'll try to make an exact clone of Colonization. The visuals will be brought up to date with more recent standards but will remain clean, simple and functional. Certain new 'features' will be implemented but the gameplay and the rules will be exactly the same as the original game. Examples of modern features are: an isometric map and multiplayer support.

This clone will be developed incrementally and result in FreeCol 1.0.0 which will be an almost exact Colonization clone. Incremental development basically means that we'll add features one at a time. This allows us to have a running program at all times and also to release an unfinished but working game once in a while.

Once FreeCol 1.0.0 is finished we'll start working towards FreeCol 2.0.0. FreeCol 2 will go beyond the original Colonization and will have many new features, it will be an implementation of our (and our users') image of what Colonization 2 would have been.


The Original Colonization

The original Colonization was released in 1994 by Microprose. Colonization is heavily based on Civilization which is generally considered to be the best Turn-Based strategy game for the PC in the history of mankind.

In Civilization the objective was to build a nation that could stand the test of times and that could also do one of the following: conquer the world or be the first to launch a spaceship. In Colonization things are bit different ...

A Colonization game starts in 1492 and the objective is to colonize America. You begin the game with one vessel and two colonists.

As in Civilization you need to build a powerful nation, but fortunately in the early part of the game you'll be able to send ships back to Europe in order to sell the goods you've produced or to bring back some colonists. Getting colonists into the new world is a very important aspect of the game as one game turn takes one year and later on even one season and as a result colonies don't grow as rapidly as they do in Civilization. You can pay colonists to come to the new world or you can show off with the religious freedom of your people in which case they will hop on your vessels for no money at all.

Another important aspect is trade: the source of all income (apart from Inca and Aztec gold). In a land filled with precious resources it is important to build your colonies at the right location and to place craftsmen where they belong. This is not only to have an income but also to be able to live off the land when you can no longer count on the support of Europe.

Through all this you'll have to decide whether or not you want to live next to the native Americans peacefully. They can teach your colonists new skills that cannot be tought anywhere else and they will offer you goods in case you choose to treat them as your friends. On the other hand, their villages can be attacked and their valuable goods can be taken from them and sold in Europe.

Other European forces are also busy occupying their piece of the new world. Should their borders go too far then take over some of their colonies by force because they wouldn't hesitate to do the same thing to you.

The object of Colonization is to declare your independence and survive an attack of the King's forces. Before declaring your independence you need to have the majority of the people behind you. This can be done by promoting free speech and by providing a strong governmental system.


Debian:

Open source remake of the old Colonization

freecol is a game in the spirit of Civilization but taking place in a colonial background. Colonize the new world, build towns, trade or fight with natives and other European civilizations, trade with your homeland until you're ready to fight for your independance !


Wikipedia:

FreeCol is a 4X video game, a clone of Sid Meier's Colonization. FreeCol is free and open source software released under the GNU General Public License v2.

FreeCol is mostly programmed in Java and should thus be platform-independent. In practice, it is known to run on Linux and Windows, as well as Mac OS X (with some limitations).

While remaining faithful to the original in terms of mechanics and gameplay, FreeCol sports a new set of redesigned graphics. Moreover, in addition to the classical Colonization rules, it features an additional ruleset that incorporates ideas that didn't make it to the final version of Meier's game, requests by fans and original concepts like new European players with new national bonuses.

Gameplay

In FreeCol the player leads the colony of a European power from the arrival on the shore of the New World into the future, achieving one of a two of possible victory conditions: either gaining independence by declaring independence and subsequently defeating the dispatched royal expeditionary force or by defeating the colonies of all the competing European powers by the year 1600. To be allowed to declare independence, at least 50% of the player's colonists must support independence. This is achieved by producing liberty bells; 200 liberty bells turn one colonist from being a royalist into being a rebel. To be able to defeat the royal expeditionary force the player must train and build a strong enough army of his own.

Another important factor are the numerous settlements of different Native American nations. Native settlements can be traded with to gain gold or they can be conquered for treasure. Native settlements can also teach the player's colonists and turn them into specialist. Specialists are considerably more productive when assigned in their trade. Most specialists can be trained for gold in Europe or come as settlers for free, but certain specialists can only be trained at certain native settlements.

FreeCol starts in 1492 with two colonists on a caravel on the ocean at the player's disposal. The player is the king's proxy and is supposed to lead the caravel to the shore and found a colony in the New World consisting of multiple settlements. The player gets additional colonists by producing food (200 food units in a settlement generates a new unit), by immigration from Europe, by converting the natives or by capturing unarmed units of competing European colonies.

The player may trade with Europe using various natural resources which are produced in settlements or acquired from trade with natives. In each settlement the player can also build up industrial buildings to convert raw materials into processed goods, which sell for more in Europe, providing a significant economic advance.

Reception

In February 2007 FreeCol was SourceForge.net's Project of the Month. In 2008 Rock, Paper, Shotgun's game journalist Alec Meer had mixed feelings about FreeCol but still called it: "it’s an remarkable accomplishment, and I’m very glad it’s out there." and "FreeCol, though, is here right now, it’s free, it’s stable, it’s pretty much feature-complete and unlike its parent it has multiplayer". In 2010 Alec Meer named FreeCol in Rock, Paper, Shotgun as a better alternative when he was confronted with the later commercial remake Civilization IV: Colonization.

FreeCol became a popular freeware title, which was for instance downloaded over 1,900,000 times on Sourceforge alone, between January 2002 and April 2017.

Installation [fr]

INSTALLATION :
Le jeu est dans les dépôts Debian, il suffit d'installer le paquet.


LANCEMENT DU JEU :
Alt F2 + freecol

Test [fr]

Test (0.11.6) de goupildb :
(testé 30 min, dont les 3/4 en rédaction et errements)
Au démarrage on a le plaisir d'une superbe interface fourmillante d'options et d'une bande sonore avec des mouettes et une musique délicate.
Ne connaissant que très peu le jeu, je ne lance que les options par défaut, dans un solo contre l'IA.
J'entre mon pseudo et clique sur le bouton "Lancer le jeu". Un message précise "Patience : Démarrage du jeu".
5 min passent. Trouvant l'attente interminable, je fini par me dire que là c'est décidément trop long, clique machinalement à nouveau sur le bouton "Lancer le jeu" et j'obtiens le message : "Tous les joueurs ne sont pas prêts". Ah. Je croyais être seul ??
J'annule, relance la partie. Ah, je vois dans le menu que 3 autres joueurs ont le statut "disponible" (le mien est sur "non disponible"). Je les changent pour "IA seulement".
Je relance le jeu, il ne se passe rien. Je découvre que le menu est déroulant et que tout en bas de ce déroulant il y en a d'autres qui étaient masqués (avec le statut "disponible"). Même traitement pour ceux là.

Finalement je choisi la carte de l'Australie (plus petite), je lance et là çà démarre sur un petit air de clavecin :). En passant j'ai découvert de nombreuses autres options.
Dommage, après cela plus aucun son ne s'est fait entendre.
C'est du case par case, 5 mouvements par tour. J'utilise le clavier (flèches) pour les déplacements et la souris pour l'accès à l'interface.
Pour l'instant, mon plus gros problème est que je ne sais pas trop quoi faire. J'ai eut un message au début m'indiquant qu'il fallait aller à l'Ouest. Je longe la côte, aperçois des arbres, un indigène, des masques et des huttes. J'aperçois une sorte de frontière, m'en approche au plus près et ... un message s'affiche "Salutations, marin, voulez-vous débarquer ?". Voilà ce que je cherchais :)
Je choisi de débarquer mes 2 colons et de commercer en paix avec les indiens. S'en suit plusieurs fenêtres d'informations. Puis je fini à nouveau par me demander que faire ? Ah, il fallait valider la fin du tour.
Je rame, quand je tente certains mouvements j'ai un retour sonore assez désagréable, donc le son fonctionne. Je test des trucs et finalement me décourage.
Je n'ai que peu de temps pour tester les jeux, et là c'est un peu aride / pas assez vivant pour moi.
Il est clair qu'il faille maîtriser au moins les rudiments du jeu avant de s'en servir, ce qui ne le rend pas d'un abord facile.

Suggestions :
• Simplifier le menu de démarrage pour les novices. On s'y perd. J'étais à 2 doigts de jeter l'éponge. Il manque aussi un message "Attente de joueurs" (pour éviter d'attendre pour rien, d'autant qu'un message indique de patienter, on s'imagine qu'il calcul la carte alors qu'il ne fait qu'attendre le top de tous les joueurs).
• Ajouter une aide / un tuto pour les premiers pas, pour ne pas passer du temps à lire une documentation souvent indigeste.
• Ajouter du son au cours du jeu. Les sons forts bien réussis ne se font entendre qu'au démarrage de l'interface. L'idée des mouettes était excellente. J'aurais aimé entendre les mouettes / des vagues / des chants de marins pour les phases en mer, et des chants d'animaux exotiques pour les phases sur terre.
• Ajouter quelques animations sur la carte (oiseaux ? animaux ? vagues ?) pour la rendre plus attractive.

Conclusions :
En l'état actuel du jeu, voici mes impressions :
• à réserver à un public connaissant déjà le jeu et/ou patient.
• le jeu est très complet et d'une excellente réalisation. Le graphisme est soigné.
• De mon point de vue il manque encore quelques artifices pour l'égayer et donner l'envie aux néophytes dans mon genre de pousser davantage : plus de sonorités (musique, effets sonores) et quelques effets visuels (animations) pour le rendre plus vivant.
• Cela reste néanmoins une très belle réalisation. Bravo et merci à toute l'équipe de développement !