Fairy-Max - Le Bottin des Jeux Linux

Fairy-Max

Specifications

Title: Fairy-Max Type: Tool
Genre: Puzzle Status:
Category: Puzzle ➤ Board Game ➤ Chess ➤ Engine ➤ XBoard & WinBoard Commercial:
Tags: Puzzle; Board Game; Chess Engine; Chess Variant; Oriental Chess; XBoard & WinBoard Protocol Demo:
Released: 5.0b-1 Package Name: fairymax
Date: 2014-11-05 Extern Repo:
License: Do with it whatever you want Deb Repo: Debian
View: Third person Package: ✓
Graphic: Text Binary: ✓
Mechanics: Turn-Based Source: ✓
Played: Single PDA:
Quality (record): 5 stars Quality (game): 5 stars
Contrib.: Goupil & Louis ID: 10993
Created: 2010-08-20 Updated: 2019-02-24

Summary

[fr]: Une variante de Micro-Max, un moteur de jeu d'échecs (c'est une IA spécialisée dans ce type de jeux) libre et multi-plateforme d'un niveau correct (puissance estimée à 2000 Elo) communiquant avec le protocole Winboard/Xboard (les moteurs actuels utilisent soit Winboard/Xboard, soit UCI). L'une de ses particularités est qu'il est très souple, puisqu'il est capable de jouer à plus d'une quinzaine de variantes de jeux d'échecs et que d'autres peuvent être ajoutées par simple modification de son fichier de configuration. [en]: A variant of Micro-Max, a free/libre and cross-platform chess engine (it is an AI specialized in this type of games) with a pretty good level (power estimated at 2000 Elo) communicating with the Winboard / Xboard protocol (current engines use either Winboard / Xboard or UCI). One of its particularities is that it is very flexible, since it is able to play more than fifteen variants of chess games and that others can be added by simple modification of its configuration file.

Videos

Quelques exemples / Some examples (Showcase) :

Links

Website & videos
[Homepage] [Dev site] [Features/About] [Screenshots] [Videos t ts gd id r lp g g g g[fr] g[de] g[ru] g[pl] g[cz] g[sp] g[pt] g[it] g[tr] g] [WIKI] [FAQ] [RSS] [Changelog 1 2]

Commercial : (empty)

Resources
• (empty)
Technical informations
[Open Hub] [PCGamingWiki] [MobyGames] [Chess Programming Wiki] [The Chess Variant pages]

Social
Devs (H.G. Muller [fr] [en]) : [Site 1 2] [twitter] [YouTube] [Interview 1 2]
Devs (Debian Games Team [fr] [en]) : [Site 1 2 3] [mastodon] [twitter] [PeerTube] [YouTube] [Interview 1 2]
Game : [Blog] [Forums] [twitter] [YouTube]

On other sites
[Wikipedia (Fairy-Max) [fr] [en] [de]]
[Wikipedia (Fairy chess piece / Pièce féerique) [fr] [en] [de]]
[Debian] [GNU.org]

Reviews
[Chess.com]

News / Source of this Entry (SotE) / News (SotN)

Description [fr]

Une variante de Micro-Max, un moteur de jeu d'échecs léger et polyvalent, par H.G. Muller.

Fairy-Max est une variante de Micro-Max, un moteur de jeu d'échecs (c'est une IA spécialisée dans ce type de jeux) libre et multi-plateforme d'un niveau correct (puissance estimée à 2000 Elo) communiquant avec le protocole Winboard/Xboard (les moteurs actuels utilisent soit Winboard/Xboard, soit UCI). L'une de ses particularités est qu'il est très souple, puisqu'il est capable de jouer à plus d'une quinzaine de variantes de jeux d'échecs et que d'autres peuvent être ajoutées par simple modification de son fichier de configuration.

Micro-Max (du même auteur) est le plus petit moteur (seulement 1900 caractères) existant de cette puissance.

Ressources et documentations disponibles : voir les fiches "Ressources - Echecs" et "Ressources - Echecs Orientaux".


Fairy-Max est une intelligence artificielle, également appelée "moteur", permettant de jouer aux variantes d'échecs.

C'est un logiciel libre à code source ouvert. Il a été créé dans le but d’évaluer de manière empirique les pièces féeriques, en permettant à celles-ci de participer, parmi les pièces d’échecs orthodoxes, à des jeux d’échecs visant à faire échec à une pièce royale adverse. Il recherche en amont de la même manière que le moteur d'échec FIDE dont il est issu (le plus petit programme d'échecs au monde, micro-Max) en générant des mouvements et en les testant dans son tableau interne. Pour savoir comment chaque type de pièce se déplace, micro-Max utilise des tableaux avec des vecteurs d'étape et il sait quelles pièces sont des sauteuses et lesquelles sont des glisseuses. Dans Fairy-Max, le contenu de ces tables n'est pas figé, mais est chargé à partir d'un fichier de configuration 'fmax.ini' au début de chaque jeu. Cela permet à l'utilisateur de modifier la manière dont les pièces se déplacent (ou d'ajouter des pièces de sa propre conception) sans modifier le programme, en modifiant le contenu du fichier fmax.ini. Fmax.ini est un fichier texte normal et peut donc être modifié avec n’importe quel éditeur de texte (par exemple, le Bloc-notes).

Fairy-Max est "seulement une IA". Cela signifie qu’il ne fournit aucun graphique pour afficher la position du jeu auquel il joue, mais ne transmet que les mouvements sous forme de texte. Il est principalement conçu pour être exécuté en tant que moteur sous l'interface graphique WinBoard (ou son homologue Linux, XBoard) et communique avec cette interface graphique dans le "protocole WinBoard". Bien que plusieurs autres interfaces graphiques prennent en charge le protocole WinBoard, elles n'offrent généralement pas autant de prise en charge de variantes que WinBoard / XBoard. La plupart des interfaces graphiques ne prennent en charge que les échecs normaux, mais ChessGUI de Matthias Gemuh prend également en charge les variantes 10x8 de Capablanca. Notez qu'il existe également de nombreux autres moteurs compatibles WinBoard pour le jeu à des variantes pouvant être jouées avec WinBoard version 4.3 ou ultérieure. Certains jouent même des variantes que Fairy-Max ne pourrait jamais implémenter (par exemple, Xiangqi ou Crazyhouse).

Il existe cependant certaines versions dédiées de Fairy-Max qui sont adaptées aux variantes ayant des besoins très particuliers, telles que la règle de Shatranj baring ou le confinement de pièces sur certaines zones du plateau de Xiangqi. Ces versions, appelées respectivement ShaMax et MaxQi, ne sont en général utiles que pour jouer à une seule variante d’échecs et sont incluses dans les téléchargements répertoriés en haut de cette page. Il existe également un dérivé "Looking Glass", qui joue à Alice Chess. Il existe également un dérivé de recherche spécial, "Pair-o-Max", qui prend en compte le potentiel e mat en fin de partie.

Tableau 1: Variantes prédéfinies dans le fichier fmax.ini fourni

normal : bon vieux jeu de reine folle de la FIDE
shatranj : précurseur arabe des échecs avec des éléphants au lieu des évêques (mieux joué avec ShaMax)
capablanca : variante 10x8 avec archevêque et chancelier
gothic : variante brevetée similaire à Capablanca, avec une configuration d'ouverture plus excitante
courrier : variante 12x8 médiévale, combinant des morceaux de Shatranj avec l'évêque moderne
compagnon chevalier : Le Roi bouge comme un chevalier et vice versa
cylindre : le tablier n'a pas de bord gauche ou droit, les pièces s'enroulent autour
berolina : variante 8x8 où les Pions capturent en ligne droite et se déplacent en diagonale
super : Superchess, une variante 8x8 shuffle avec 4 super-pièces, y compris l'Amazone
great : Great Shatranj, une variante 10x8 où tous les glisseurs sont remplacés par les pièces correspondantes à courte portée
seirawan : S-Chess, où un composé R+N et B+N démarre en main et peut être placé sur le tableau 8x8
Spartan : Spartan Chess, où une armée complètement non orthodoxe avec deux rois (les Spartans) affronte l'armée régulière (perse) de la FIDE
makruk : Thai Chess, une variante de Shatranj dans laquelle les éléphants sont remplacés par des généraux en or, et les pions commencent au 3ème rang
falcon : sur 10x8 avec deux 'faucons' (multi-chemins boiteux (1,3)+(2,3) sauteurs)
- : Échecs avec différentes armées : l'armée de la FIDE, les Cobberers Colorbound, les Chevaliers Nutty ou les Remarkable Rookies s'affrontent
xiangqi : échecs chinois (9 x 10) avec éléphants, canons et roi confinés dans un palais 3 x 3 (uniquement avec MaxQi)
fairy : une variante fourre-tout, à laquelle toute pièce peut participer par défaut. Fairy-Max redéfinit la signification de cette variante comme spécifié par une option de liste déroulante.

Installation

(...)



Debian:

Jeu d’échecs compatible avec xboard et moteur de variantes du jeu

Fairymax est un programme pour le jeu d’échecs et ses variantes. Il utilise le protocole de moteur de jeu xboard/winboard pour le déroulement. En plus du jeu d’échecs classique (aussi connu comme la variante de la dame enragée), il peut jouer aux versions de jeu d’échecs Capablanca, gothique, knightmate, cylindrique, berolina, superchess et courier.

Description [en]

Fairy-Max is an AI, also called 'engine', for playing Chess variants.

It is free open-source software. It was created for the purpose of empirically evaluating fairy pieces, by allowing those to participate amongst orthodox Chess pieces in Chess games aimed at checkmating an opponent royal piece. It searches ahead like the FIDE-Chess engine from which it was derived (the World's once smallest Chess program, micro-Max) by generating moves and trying them out on the internal board. To know how each piece type moves, micro-Max uses tables with step vectors, and it knows which pieces are leapers and which are sliders. In Fairy-Max, the contents of these tables is not fixed, but is loaded from a configuration file 'fmax.ini' at the start of each game. This allows the user to change the way pieces move (or add pieces of his own design) without changing the program, by altering the contents of the fmax.ini file. Fmax.ini is a normal text file and thus can be modified with any text editor (e.g. Notepad).

Fairy-Max is 'only an AI'. This means it does not provide any graphics to display the position of the game it is playing, but only relays the moves as text. It is primarily designed to be run as an engine inside the WinBoard GUI, (or its Linux counterpart XBoard), and it communicates with this GUI in 'WinBoard protocol'. Although there are several other GUIs that support WinBoard protocol, they will in general not offer as much variant support as WinBoard / XBoard. Most GUIs only support normal Chess, but ChessGUI by Matthias Gemuh also supports 10x8 Capablanca variants. Note that there are also many other WinBoard-compatible engines for playing variants that can be played under WinBoard 4.3 or higher. Some even play variants that Fairy-Max could never implement (e.g. Xiangqi or Crazyhouse).

There are however some dedicated versions of Fairy-Max that are adapted to variants with very unique needs, such as the Shatranj baring rule, or the confinement of pieces to certain board areas in Xiangqi. These versions, known as ShaMax and MaxQi, respectively, are in general only useful for playing a single Chess variant, and are included in the downloads listed at the top of this page. There also is a derivative 'Looking Glass', which plays Alice Chess. There also exists a special research derivative 'Pair-o-Max', which does take into account mating potential in the late end-game.

Table 1: Variants pre-defined in the supplied fmax.ini

normal : FIDE's good old mad-queen game
shatranj : Arabic precursor of Chess with Elephants in stead of Bishops (best played with ShaMax)
capablanca : 10x8 variant with Archbishop and Chancellor
gothic : Patented variant similar to Capablanca, with a more exciting opening setup
courier : 12x8 Medieval variant, combining Shatranj pieces with the modern Bishop
knightmate : King moves like Knight, and vice versa
cylinder : The board has no left or right edges, pieces wrap around
berolina : 8x8 variant where Pawns capture straight ahead, and move diagonally
super : Superchess, an 8x8 shuffle variant with 4 super-pieces, including Amazon
great : Great Shatranj, a 10x8 variant where all sliders are replaced by corresponding short-range pieces
seirawan : S-Chess, where a R+N and B+N compund start in hand and can be gated onto the 8x8 board
spartan : Spartan Chess, where a completely unorthodox army with two kings (the Spartans) battle the regular (Persian) FIDE army
makruk : Thai Chess, a Shatranj-like variant where Elephants are replaced by Gold Generals, and Pawns start on 3rd rank
falcon : On 10x8 with two 'falcon' pieces (multi-path lame (1,3)+(2,3) leapers)
- : Chess with Different Amies: the FIDE army, the Colorbound Cobberers, the Nutty Knights or Remarkable Rookies battle each other
xiangqi : Chinese Chess (9x10 board) with Elephants, Cannons, and a King confined to a 3x3 Palace (only with MaxQi)
fairy : A catch-all variant, in which by default any piece can participate. Fairy-Max redefines the meaning of this variant as specified by a combobox option.

Setup

(...)


Debian :

Fairymax is a program that plays chess and chess variants. It uses the xboard/winboard chess-engine protocol to communicate. Apart from 'regular' chess (also known as the Mad-Queen variant), it can play Capablanca chess, gothic chess, knightmate, cylinder chess, berolina chess, superchess and courier chess.


Wikipedia:

Fairy-Max is a free and open source chess engine which can play orthodox chess as well as chess variants. Among its features is the ability of users to define and use their own custom variant chess pieces for use in games.

Fairy-Max was derived from micro-Max (also developed by H.G. Muller), one of the smallest programs to play complete FIDE chess.

Description

The Fairy-Max module is a chess engine only, but is packaged with WinBoard/XBoard, which serves as the graphical user interface. Users can play against the Fairy-Max engine, or play the engine against other engines. It can also be set up to play two armies against each other, both using the Fairy-Max engine, for the purpose of analyzing chess moves, chess variants, or variant chess pieces.

Capabilities

Fairy-max is provided with a large selection of pre-defined games, including classical chess, xiangqi (Chinese chess), shogi (Japanese chess), Capablanca Chess, Courier chess, shatranj (ancient Arabic chess), and numerous other chess variants. Users are also able to specify their own board sizes, and define custom chess pieces, so that user-defined chess variants can also be played. Chessboards can be defined with a maximum size of 14 files in width, and 16 ranks in depth.

Playing strength

The engine strength has been roughly estimated at an Elo rating of 1200 when playing orthodox chess, so attentive and experienced chess players may be able to defeat it. The author of the program has said "the goal of Fairy-Max is to make an entertaining but beatable opponent to play against in all kind of chess variants."

Installation [fr]

• Pour jouer avec ce moteur, utilisez une interface graphique de jeu telle que (testé & validé) : Knights,
• Sous Debian, les Moteurs de jeux d'échecs empaquetés sont installés dans /usr/games/ (information utile pour le paramétrage des interfaces graphiques).

Test [fr]

Test (4.8j) :
Il fonctionne bien.

Commentaires généraux :
Je ne me suis pas inspiré de la page Wikipedia, véridique :))