Duke Nukem 3D - Le Bottin des Jeux Linux

Duke Nukem 3D

Specifications

Title: Duke Nukem 3D Type: Linux Game
Genre: Adventure & Action Status:
Category: Adventure & Action ➤ Shooter ➤ Fantasy & Sci-fi ➤ Duke Nukem, Redneck Rampage, ... Commercial: ✓
Tags: FPS; Action; Shooter; Adventure; Build engine; Duke Nukem; Aliens; Urban Warfare; Sci-fi; Gore; Nudity; Retro; 1990s; Cult Classic; Funny; Fast-Paced; Co-op Demo:
Released: Not Tracking Package Name:
Date: Extern Repo:
License: Code : GPL v2 / Artwork : Commercial Deb Repo:
View: First person Package:
Graphic: 3D Binary:
Mechanics: Real Time Source: ✓
Played: Single & Multi PDA: ✓
Quality (record): 5 stars Quality (game):
Contrib.: Goupil & Louis ID: 14010
Created: 2013-10-17 Updated: 2019-04-22

Summary

[fr]: Un FPS humoristique sorti en 1996 dans lequel le joueur incarne Duke Nukem - un personnage musclé et machiste, devenu l'ultime recours de l'humanité contre les extraterrestres qui asservissent l'humanité, pillent ses ressources minières et s'emparent des humaines. [en]: The third chapter in the series, and the first with a 3D perspective (the original Duke Nukem and the sequel, Duke Nukem II, are side scrolling platform games). This game, set sometime in the early 21st century, begins in a ravaged LA, which was overtaken by aliens while you were abducted during Duke Nukem II. Duke, upon returning to Earth, finds himself with another mess to clean up, and another alien race that needs exterminating.

Videos

Trailer / Gameplay [en] / [en] / [fr] :


"I have come here to chew bubblegum and kick ass...and I'm all out of bubblegum." :


Duke Nukem 3D using the High Resolution Pack :


Interview des développeurs / Interview with Dev :


L'histoire de ce jeu / The history of this game :

Links

Website & videos
[Homepage] [Dev site 1 2] [Features/About] [Screenshots] [Videos t ts gd id hg hg hg hg hg r r r r r r r r lp g g g g g g g g g g[fr] g[fr] g[de] mp[de] g[ru] g[hu] g[pl] g[pl] g[cz] g[sp] g[pt] g[it] g[tr] g] [WIKI] [FAQ] [RSS] [Changelog 1 2]

Commercial links (Duke Nukem 3D: Atomic Edition) : [GOG] (no longer available) [Videos t t t g g g g g g g g]
Commercial links (Duke Nukem 3D: Megaton Edition) : [Steam] (no longer available) [Videos t t r g g g[fr] g g g]
Commercial links (Duke Nukem 3D: 20th Anniversary World Tour) : [Humble Store (Windows, for contents extraction, NOT SURE!)] [Steam (Windows, for contents extraction, NOT SURE!)]

Resources
• High-Resolution Pack (32-bit high resolution textures) : [Duke3D HRP] [HRP on Youtube]
• Don Allen's Timbres of Heaven Soundfont (Nice Soundfont for FPS) : [Don Allen's Timbres of Heaven Soundfont] [ToH with Duke Nukem on Youtube]
• Demo / Abandonware, Windows, for contents extraction : [01net [fr]] [TakeGame] [Abandonware France [fr]] [ClasicosBasicos]
• Duke Nukem 3D Mods : [Mod DB]
Technical informations
[Open Hub] [PCGamingWiki 1 2] [Gros Pixels (Duke Nukem 3D) [fr]] [ZeDen.net [fr]]

Social
Devs (3D Realms [fr] [en]) : [Site 1 2] [Forums] [twitter] [Facebook] [YouTube] [LinkedIn] [Interview 1 2]
Devs (General Arcade [fr] [en]) : [Site 1 2] [twitter] [Facebook] [YouTube] [Interview 1 2]
Devs (Gearbox Software [fr] [en]) : [Site 1 2] [Forums] [twitter] [Facebook] [YouTube] [Interview 1 2]
Devs (Nerve Software [fr] [en]) : [Site 1 2] [twitter] [Facebook] [YouTube] [LinkedIn] [Interview 1 2]
Devs (Ken Silverman [fr] [en]) : [Site 1 2] [twitter] [Facebook] [YouTube] [Interview 1 2]
Game : [Blog] [Forums] [twitter] [YouTube]

On other sites
[Wikipedia (Duke Nukem 3D) [fr] [en]]
[Wikipedia (Build (game engine)) [fr] [en]]

Reviews
[metacritic] [jeuxvideo.com [fr]] [Gaming on Linux]

News / Source of this Entry (SotE) / News (SotN)

Description [fr]

Un FPS humoristique dans lequel le joueur incarne Duke Nukem - un personnage musclé et machiste, par les studios Apogee Software, Ltd. (a.k.a. 3D Realms) & General Arcade (Megaton Edition, publié par Devolver Digital). Les droits sont actuellement détenus par Gearbox Software.
Il utilise le moteur Build engine (de Ken Silverman).

Duke Nukem 3D est un FPS humoristique sorti en 1996 dans lequel le joueur incarne Duke Nukem - un personnage musclé et machiste, devenu l'ultime recours de l'humanité contre les extraterrestres qui asservissent l'humanité, pillent ses ressources minières et s'emparent des humaines.

Un échantillon (représentatif) des différentes versions disponibles (source : Wikipedia, voir plus bas) :
• Version Shareware (Windows, gratuite) : sortie en 1996, elle ne comprend que le 1er épisode à fin de démonstration.
• Version complète (Full Version, Windows, payante) : sortie en 1996, elle comprend les 3 épisodes originaux.
• Duke Nukem 3D : Atomic Edition (support natif Linux) et Plutonium PAK. L'Atomic Edition est la seule extension développée par 3D Realms, elle ajoute un 4ème épisode aux 3 initiaux, soit 11 niveaux supplémentaires. Le Plutonium PAK était un package d'upgrade permettant de convertir la version originale de Duke Nukem 3D (v1.3d) au format Atomic Edition (v1.4, puis v1.5). Quelques éléments ont été ajoutés au gameplay pour enrichir le mode multijoueur comme de nouveaux ennemis et l'apparition d'une nouvelle arme : l'expanseur (expander), alternative du rétrécisseur, qui augmente la taille de l'adversaire jusqu'à le faire éclater. Le langage de script du jeu a subi également de nombreuses améliorations, permettant à la communauté de moddeurs de créer de nouveaux ennemis et objets sans supprimer ceux qui existent déjà. Des bots peuvent désormais être émulés dans les parties multijoueur.
• Duke Nukem 3D: Megaton Edition (support natif Linux). Une version remasterisée du jeu original ainsi que des extensions Duke Nukem 3D: Atomic Edition, Duke It Out In D.C., Duke Caribbean: Life's a Beach, et Duke: Nuclear Winter. Cette version offre un support natif de la manette Xbox 360, le stockage des sauvegardes dans le cloud ainsi que diverses options graphiques (résolutions actuelles, lissage des pixels...).
• Kill-A-Ton Collection : Comprenait les jeux Duke Nukem I (Duke Nukum, en 2D), Duke Nukem II (en 2D), Duke Nukem 3D (à la fois en version v1.3d et v1.5), Duke It Out In D.C., Duke!ZONE II, Duke Xtreme, et quelques utilitaires.
• Duke Nukem 3D: 20th Anniversary World Tour : développée par Nerve Software et Gearbox Software, publiée par Gearbox Software.

IMPORTANT:

Je ne sais pas s'il est possible de récupérer les quelques niveaux de la seule version disponible (Duke Nukem 3D: 20th Anniversary World Tour) pour y jouer sous l'un des moteurs Linux (cités ci-après).

Moteurs Linux utilisables / Available Linux engines : EDuke32, JonoF's Duke Nukem 3D, Openduke,


Steam:

Duke Nukem 3D: Megaton Edition est la compilation définitive de ce jeu de tir à la première personne qui comprend des versions améliorées de Duke Nukem 3D: Atomic Edition et 3 packs d'extension uniques ainsi que la version originale du jeu.

L'emblématique Duke Nukem bataille contre une flopée d'ennemis extraterrestres dans la version améliorée de Duke Nukem 3D: Atomic Edition constituée d'une campagne solo en 4 épisodes à laquelle s'ajoute 3 magnifiques packs d'extensions plaçant notre héros fort en gueule dans un paradis tropical, un paysage d'hiver, et même dans Washington DC.
Duke Nukem 3D: Megaton Edition dispose de visuels OpenGL soignés, d'une compatibilité native avec un PC moderne, des achievements dans Steam, et le support du Steam Cloud.
Duke Nukem 3D: Megaton Edition va continuer à recevoir des mises à jour de fonctionnalités, y compris multijoueur sur Steam, de nouvelles réalisations et l'intégration de packs d'extensions supplémentaires.


Wikipedia :

Duke Nukem 3D est un jeu de tir à la première personne développé par 3D Realms et initialement commercialisé en 1996 sur PC. Troisième opus proposant d'incarner le personnage musclé et machiste Duke Nukem, le jeu oriente l'initiale série de jeu de plateforme vers le jeu de tir, tout en apportant un ton résolument adulte et très second degré. Duke Nukem 3D obtint un grand succès, faisant de son personnage principal une figure célèbre du jeu vidéo.

Description du jeu

Synopsis

De retour sur Terre après ses aventures spatiales dans Duke Nukem II, Duke Nukem survole Los Angeles lorsque son vaisseau est abattu par des extraterrestres. Une centrale militaire l'informe qu'ils ont besoin d'aide et que des êtres qui ne viennent pas de la Terre sèment la panique dans la ville. Ces derniers ont envahi le monde pour asservir l'humanité, piller ses ressources minières et s'emparer des humaines. Le gouvernement décide donc d'envoyer Duke en dernier recours pour stopper l'invasion Alien.

Système de jeu

Principes

Alors que les précédents opus de la série étaient des jeux de plateforme en deux dimensions, Duke Nukem 3D est un tournant majeur dans l'évolution de la série en s'orientant vers le jeu de tir à la première personne et la 3D. Duke Nukem 3D propose au joueur de contrôler le personnage éponyme à travers 28 niveaux répartis en trois épisodes au choix (L.A. Meltdown, Lunar Apocalypse, Shrapnel City, se déroulant respectivement à Los Angeles et ses alentours, sur la Lune, et de nouveau en ville. Dans chaque niveau, Duke doit récupérer des cartes d'accès (bleue, rouge, jaune) pour lui permettre d'avancer et de trouver la fin du niveau symbolisé par un bouton d'autodestruction sur lequel il faut appuyer. Évidemment, de nombreux adversaires sont disséminés dans le niveau pour lui faire obstacle. À la fin de chaque épisode, un niveau est consacré à l'élimination d'un boss.

Tandis que la plupart des jeux de tir à la première personne de l'époque, comme Doom, n'autorisent qu'à avancer et à tirer, le personnage de Duke Nukem peut sauter, nager et même voler grâce à un jetpack. De nombreux passages du jeu se déroulent d'ailleurs dans l'eau ou dans les airs. D'autres éléments furent aussi assez novateurs pour l'époque comme la présence de nombreux éléments destructibles ou interactifs dans le décor, la possibilité d'orienter son regard à 360° que ce soit vers le haut ou le bas, l'existence d'une vue à la troisième personne, ou encore la présence d'un viseur (« crosshair ») qui permet de viser plus aisément.

Le jeu comprend quatre niveaux de difficulté croissante : Piece of Cake, Let's Rock, Come Get Some, Damn I'm Good. Les ennemis sont de plus en plus nombreux, de plus en plus résistants, et infligent de plus en plus de dégâts avec la difficulté. En mode Damn I'm Good, les ennemis abattus se relèvent au bout d'une vingtaine de secondes tant que leur cadavre n'a pas été explosé ; l'utilisation des codes triches est également bloqué ; les codes de triches ne peuvent être activés ou désactivés dans ce niveau de difficulté.

Équipement

Une dizaine d'armes est à la disposition du joueur pour éliminer ses adversaires, progressivement récoltée au fur et à mesure du jeu. Au corps à corps, Duke peut donner des coups de pieds ce qui n'est réellement efficace que contre les ennemis les moins résistants. Par défaut, l'arme de Duke est son arme de poing, un pistolet classique. Rapidement, des armes plus puissantes sont accessibles comme un fusil à pompe, une mitrailleuse Nordenfeldt à trois canons, un lance-roquette, des bombes tuyau (pipe bombs), qui sont des grenades télédéclenchables. Enfin, certaines armes sont complètement originales : le Devastator est un double lance-missile qui tire en rafale, le réducteur (Shrinker) émet un rayon qui réduit l'ennemi et permettant ainsi de l'écraser d'un coup de semelle, et le réfrigérateur (Freezer) congèle les ennemis qui peuvent ainsi être réduits en mille morceaux. Dans la version "Plutonium Pack", une arme inédite fait son apparition : le Grossisseur de particules (Expander), qui émet des rayons en rafale et à une cadence très rapide et précise, permet de grossir toute personne qui en reçoit trop jusqu'à la faire exploser, cela peut affliger également des dégâts ou la mort aux personnes qui se situeraient trop près du lieu de l'explosion. Ces différentes armes reviendront ensuite régulièrement dans les opus suivants de la série.

En plus des précédents, d'autres objets peuvent être ramassés et viennent s'ajouter à l'inventaire du personnage pour être utilisés en cas de besoin. La trousse de soin portative (portable medikit) permet de soigner les blessures du joueur n'importe quand. Les stéroïdes sont une drogue qui permet au joueur de courir plus vite et de faire plus de dégâts lorsqu'il donne des coups de pied. Les lunettes de vision nocturne permettent de se repérer dans le noir. L'« Holoduke » est un hologramme à l'effigie de Duke qui sert à tromper les ennemis. Les bottes de protection permettent de traverser des terrains dangereux (lave, déchets radioactifs…). Le scaphandre autonome permet de respirer sous l'eau et ainsi de rester immergé plus longtemps sans subir de dégâts. Enfin, le jetpack permet au joueur de voler dans tout le niveau, ce qui permet souvent d'accéder à des recoins cachés ou de progresser plus rapidement (niveau 1 épisode 1, par exemple).

Ennemis

Les nombreux adversaires du jeu sont en grande majorité des extraterrestres et des monstres mutants, plusieurs d'entre eux ont ensuite été repris dans les futurs jeux. Duke doit aussi faire face à des requins, des tourelles et des robots-sentinelles volantes.

• Le Fantassin de base est envoyé par des dirigeants impitoyables comme première vague offensive contre les défenses terriennes. Il est armé d'un pistolet à laser et peut également attaquer depuis les airs à l'aide d'un jetpack. Bien que modérément armés, certains soldats ont fait preuve d'une grande résistance aux blessures. Lorsque ces personnages sont tués, il laissent parfois tomber des munitions pour pistolet que vous pouvez récupérer et utiliser.
• Les Capitaines d'Assaut ressemblent aux Fantassins, à la différence qu'ils portent au poignet un système de téléportation (PITD) capable de les déplacer physiquement vers une autre destination, jusqu'à une certaine portée. Utilisé comme instrument d' assaut tactique, le PITD permet aux capitaines d' assaut de lancer à volonté des attaques surprises contre leur cible humaine. Il laissent également parfois tomber des munitions pour pistolet que vous pouvez récupérer et utiliser.
• le Porcoflic (Pig Cop) est un agent alien transformé en phacochère mutant pour supprimer l'opposition humaine résiduelle1. Ils portent l'uniforme du LAPD mais les initiales ont été remplacées par l'acronyme « LARD ». Plutôt lent, le Porcoflic est néanmoins armé d'un fusil à canon scié et possède un gilet pare-balles qui le rend assez résistant. Il peut conduire des véhicules comme un vaisseau de reconnaissance. À sa mort, il lui arrive de laisser son arme qui apporte quelques munitions de fusils (shotgun) à Duke ou bien son gilet pare-balle ;
• Le Véhicule de Patrouille (Regognize Patrol Vehicle ou RPV) est un véhicule de reconnaissance aérodynamique et mortel, mû par antigravité, est piloté par des Porcoflics spécialement entraînés dans le but de maintenir la domination des envahisseurs dans les foyers de résistance humaine. Le mode d' attaque de ces vaisseaux est le mitraillage aérien à l'aide de canons laser latéraux. Leurs pilotes sont protégés par un système d' éjection automatique qui se déclenche quelques millièmes de secondes avant l'impact en cas de crash.
• l'Octocerveau (Octobrain) est une sorte de pieuvre volante qui peut lancer des décharges d'énergies mentales, ses dents tranchantes sont redoutables au corps à corps, il se sent mieux dans l'eau, beaucoup de jeux se sont inspirés de ce monstre dont World of warcraft ;
• le Protozoïde gélifonge est une créature largement inspirée du Facehugger d’Alien2. Après éclosion, la créature rampe jusqu'à Duke pour s'accrocher à son visage. Elle peut infliger des dégâts conséquents mais est facilement éliminable, ce monstre a la capacité de dévorer vos ennemis ou leurs cadavres, ce qui est assez utile dans le mode "Damn i'm good", attention à l'acide laissé quelquefois par terre lors de sa mort ;
• l'Enforcer : sorte de gros lézard mi-humain, celui-ci attaque avec la sulfateuse, il possède une résistance moyenne mais est incroyablement agile, il a la faculté de faire des bons géants ainsi que de cracher une substance qui aveugle Duke quelques secondes, il est surtout trouvé dans le deuxième chapitre "Lunar apocalypse" ;
• Le Frelon Sentinelle. Mort mécanique : il n' y a pas d' autre nom pour ces chiens de garde aéroportés des envahisseurs. Quand vous entendez le chuintement suraigu de leur système de propulsion par antigravité, il est probablement déjà trop tard. Le frelon vient percuter sa cible et explose avec une grande violence.
• le commandant d'assaut : il est énorme, c'est un extraterrestre très corpulent posé sur une plaque de métal qui lévite, son système anti-gravité lui permet d'aller partout mais il est plutôt lent (surtout dans les airs), sa présence est très facilement repérable grâce à son grognement très typique, il possède deux attaques, lancer des fusées (de puissance équivalente à une fusée de la nettoyeuse) et tourner comme une toupie au corps à corps, plutôt costaud (environ 2 roquettes pour le tuer) ;
• le Battlelord : c'est la version miniature du boss du premier chapitre et sans aucun doute le monstre le plus dangereux et le plus cruel de tout Duke Nukem, il apparaît rarement dans les niveaux, il possède un cri déchirant et possède une taille gargantuesque et il avance très rapidement s'il le veut. Lui aussi utilise plusieurs attaques : la mitrailleuse (équivalente à la sulfateuse de Duke) et la possibilité de lancer des grenades qui n'explosent que si elles touchent Duke (et très dangereuses). Pour l’achever, il faut lui lancer plus d'une demi-dizaine de roquettes, le joueur peut perdre beaucoup de points de santé s'il s'approche trop près du monstre ou s'il ne se protège et/ou s'arme pas assez ;
• les requins : présent uniquement dans l’eau, les requins ne sont pas très dangereux car ils ne sont que peu endurants (1 coup de fusil les explosent) mais ils peuvent infliger une perte d'une dizaine de points de santé lorsqu’ils mordent Duke. Ils sont de mèche avec les extraterrestres, et peuvent vous sentir et nager en tentant de vous mordre s'ils vous voient ;
• les canons : petits, présent uniquement sur terre, les canons sont perchés au sommet d'un petit cylindre gris épais accroché au sol. Ayant été créés par les extraterrestres, les canons attaquent Duke en l'arrosant littéralement de missiles lasers, de puissance équivalente à un demi-missile laser du soldat d'assaut, il peut occasionner beaucoup de dégâts si le joueur s'approche trop près, heureusement il est facilement éliminable, notamment avec une arme de précision.

Univers du jeu

Atmosphère

Par rapport aux épisodes précédents, Duke Nukem 3D adopte un ton résolument plus adulte et souvent très politiquement incorrect. Le jeu est une parodie de l'univers des séries Z et du cinéma gore, à commencer par son héros qui incarne l'archétype du mâle tout-puissant, macho, brutal, vulgaire et narcissique. Dans cet univers trash, tout tourne autour des armes à feu, du sexe et des clichés de la science-fiction. Tout le long du jeu, Duke, à travers la voix de Jon St. John (ou de Michel Roy en VF dans la version Playstation), fait régulièrement des commentaires pleins d'humour noir et de grivoiseries sur tout ce qui l'entoure.

Les lieux visités dans le jeu sont extrêmement variés, du fast-food à la station spatiale en passant par la villa japonaise, et amène souvent le joueur à visiter des lieux glauques, délabrés et peu fréquentables (cinéma pornographique, boîte de striptease, prison…). Les graphismes du jeu sont tournés vers le réalisme et fourmillent de détails. De très nombreuses interactions avec l'environnement sont permises, généralement inutiles à la progression mais destinées à renforcer l'ambiance, que ce soit avec des interrupteurs, des toilettes, ou des tables de billard. Chaque niveau est pensé pour accueillir de nombreux passages secrets, souvent rendus accessibles justement en interagissant avec le décor. Ces passages peuvent receler des armes, des ennemis, des clins d'œil humoristiques, voire des accès vers des niveaux secrets.

En dehors des extraterrestres, les seuls personnages croisés dans le jeu sont des prostituées ou des stripteaseuses. Même si elles n'apportent aucune aide, Duke peut interagir avec, par exemple en leur glissant un billet pour les faire danser (You wanna dance?) ou pour encourager les stripteaseuses à en montrer plus (Shake it, Baby!)

Grabbag, la musique thématique du jeu, a été composée par Lee Jackson. En 1999, le groupe de metal Megadeth reprit la chanson et l'inclut dans la version japonaise de leur album Risk.

Références culturelles

Pour l'ensemble du jeu
(...)
Dans des niveaux précis
(...)

Mode multijoueur

Duke Nukem 3D a été l'un des premiers jeux à proposer la possibilité de jouer en ligne. Le jeu ne fonctionne pas sur le modèle TCP/IP et son réseau repose sur le protocole IPX. Les joueurs utilisaient souvent Kali, un émulateur de réseau IPX, TEN, Microsoft's Gaming Zone, Heat ou iC. Aujourd'hui, seul Kali persiste et contient toujours une communauté de joueurs.

En 1996, TEN organise un championnat Duke Nukem en ligne avec une récompense de 500 $. Le championnat est remporté par Christopher S. Carpentier, alias « Creamator », un des premiers cyber-champion.

Les nouveaux systèmes d'exploitation comme Windows 2000 et XP ne supportant pas ou mal le jeu, les joueurs étaient jusqu'à présent forcés d'utiliser des systèmes Windows 98 ou antérieurs pour jouer en réseau. Cependant, un client compatible avec les portages multijoueurs les plus populaires de Duke Nukem 3D, nommé DukesterX, est sorti en 2004. Malgré la popularité initiale du portage Rancidmeat, il a été progressivement abandonné jusqu'à fin 2005, l'avènement du portage xDuke, représentant aujourd'hui l'immense majorité des parties multijoueur sur DukesterX. Un autre client, Dukonnector, a été introduit en 2006.

Depuis, DukesterX a perdu de sa popularité. Les joueurs utilisent Yang ou Meltdown pour les parties en multijoueur.

Le mode multijoueur propose un mode « Dukematch » (Deathmatch) ou un mode coopération permettant de refaire l'aventure à deux. Dans l’Atomic Edition, un nouveau mode fait son apparition, « Duke Tag », calqué sur le mode Capture the Flag.

Liste des niveaux
Episode 1: L.A. Meltdown

• Hollywood Holocaust
• Red Light District
• Death Row
• Toxic Dump
• Launch Facility (Niveau secret)
• The Abyss (Niveau du boss)
• Faces of Death (Niveau pour Dukematch)

Episode 2: Lunar Apocalypse

• Space Port
• Incubator
• Warp Factor
• Fusion Station
• Occupied Territory
• Spin Cycle (Niveau secret)
• Tiberius Station
• Lunar Reactor
• Dark Side
• Lunatic Fringe (Niveau secret)
• Overlord (Niveau du boss)

Episode 3: Shrapnel City

• Raw Meat
• Bank Roll
• Flood Zone
• L.A. Rumble
• Movie Set
• Tier Drops (Niveau secret)
• Rabid Transit
• Fahrenheit
• Hotel Hell
• Freeway (Niveau secret)
• Stadium (Niveau du boss)

Episode 4: The Birth (Duke Nukem Atomic Edition)

• It's Impossible
• Duke-Burger
• Shop-N-Bag
• Babe Land
• Pigsty
• Area 51 (Niveau secret)
• Going Postal
• XXX-Stacy
• Critical Mass
• Derelict
• The Queen (Niveau du boss)

Éditeur BUILD et niveaux non officiels

Le répertoire du jeu contient un éditeur de niveau baptisé BUILD et utilisant le moteur éponyme. Cet éditeur permet aux utilisateurs de concevoir leurs propres maps (niveaux scénarisés, dukematch…) ou de modifier les niveaux originaux.

L'éditeur contient par défaut une large banque d'items et de textures. Néanmoins, il est possible de concevoir ses propres textures et sprites en bitmap sur un logiciel tiers, et de les charger dans la banque de BUILD.

De nombreux niveaux non officiels ont ainsi vu le jour, et continuent de naître grâce à des communautés toujours actives aujourd'hui. Ces maps sont téléchargeables sur de nombreux dépôts sur Internet.

(...)

Développement
(...)

Portages
(...)

Extensions

Quelques mois après sa sortie initiale, en novembre 1996, le jeu sort sous une édition incluant le Plutonium Pak, Duke Nukem 3D : Atomic Edition. Seule extension développée par 3D Realms, le Plutonium Pak est une extension qui vient ajouter un nouvel épisode aux trois épisodes initiaux soit 11 niveaux supplémentaires. Quelques éléments ont été ajoutés au gameplay pour enrichir le mode multijoueur comme de nouveaux ennemis et l'apparition d'une nouvelle arme : l'expanseur (expander), alternative du rétrécisseur, qui augmente la taille de l'adversaire jusqu'à le faire éclater. Le langage de script du jeu a subi également de nombreuses améliorations, permettant à la communauté de moddeurs de créer de nouveaux ennemis et objets sans supprimer ceux qui existent déjà. Des bots peuvent désormais être émulés dans les parties multijoueur.

Quatre extensions officielles ont ensuite été développées par d'autres studios que 3D Realms.

En 1996, WizardWorks Software commercialise Duke!ZONE, un pack de 500 nouveaux niveaux conçus par la communauté de fans. Il est suivi par Duke!ZONE II qui contient trois épisodes développés par WizardWorks.

En 1997, deux autres extensions développés par Sunstorm Interactive, sortent : Duke : Été Meurtrier et Duke it out in D.C.. Dans Duke : Été Meurtrier (Duke Caribbean: Life's a Beach), Duke se repose sur une île tropicale lorsqu'il découvre que les aliens y prennent leurs propres vacances. L'extension a donc pour thème la plage, les hôtels de vacances et le soleil. Certains niveaux sont de Charlie Wiederhold, plus tard recruté par 3D Realms pour travailler sur Duke Nukem Forever. Dans Duke it out in D.C., Bill Clinton, le président des États-Unis de l'époque, est capturé par les extraterrestres et Duke part à son secours. Plusieurs niveaux de cette extension se basent sur des lieux réels de Washington D.C., comme la Maison-Blanche, les quartiers du FBI, le Washington Monument, ou le Smithsonian Institution. Sunstorm a également développé Duke Xtreme qui contient un pack de 50 niveaux et divers utilitaires.

L'année suivante, Simply Silly Software développe Duke : Hiver Nucléaire (Duke: Nuclear Winter). Dans cet épisode, le Père Noël est sous le contrôle mental des aliens. La plupart des niveaux se déroulent donc près du pôle Nord.

Projets dérivés
(...)

Port dérivé du PC

Après la diffusion du code source du moteur du jeu par Ken Silverman en juin 2000, 3D Realms a décidé de placer le code source de Duke Nukem 3D sous la licence libre GNU GPL le 1er avril 200325, tout en gardant les droits des données graphiques et sonores.

• Icculus a été le premier portage, et permet de faire fonctionner le jeu sur de nombreuses plateformes, notamment Linux. Ce port est aujourd'hui quasiment inutilisé et n'est plus mis à jour.
• Rancidmeat, basé sur Icculus et destiné à Windows, fixe de nombreux bogues et a été, pendant un temps, le port le plus populaire pour jouer en ligne. Sa dernière mise à jour date, et il est dépassé par les ports d'aujourd'hui.
• JfDuke est basé sur le confort d'utilisation et l'avancée technique. Contenant un moteur graphique OpenGL, il permet la substitution de nouvelles données graphiques au jeu. Ce port est encore utilisé, bien qu'il ne soit plus mis à jour et totalement dépassé.
• xDuke est basé sur l'expérience originale de jeu, permettant aux joueurs multijoueurs les plus chevronnés de retrouver leurs marques très facilement et de jouer les enregistrements du jeu original. xDuke est le port le plus utilisé pour le multijoueur, il n'est plus mis à jour depuis mai 2010 mais reste le plus utilisé et le plus conseillé pour les parties en réseau.
• Eduke32 est le port le plus utilisé avec xDuke aujourd'hui, même si son utilisation pour le multijoueur reste faible. Ce port basé sur JFDuke et un ancien port eduke, il améliore grandement la capacité du langage "Con".

La communauté de fans a également sorti un High Resolution Pack (HRP), tenu régulièrement à jour, qui permet de jouer à Duke Nukem 3D avec des textures en haute résolution et de remplacer les sprites par de la vraie 3D.

Compilations

Plusieurs compilations ont inclus Duke Nukem 3D. Le 16 mars 1998 sort une compilation nommée East Meets West comprenait Duke Nukem 3D: Atomic Edition et Shadow Warrior. Un autre appelé Duke Nukem: Kill-A-Ton Collection incluait Duke Nukem 3D: Atomic Edition, Duke Xtreme, Duke!ZONE II, Duke Nukem I, Duke Nukem II et différents utilitaires.

En 1998, FormGen poursuit en justice Micro Star pour sa compilation non autorisée Nuke It33. Vendu à 61 000 exemplaires, Nuke It était une compilation de 300 niveaux de Duke Nukem 3D réalisés par des fans, soit uniquement les fichiers MAP réalisés avec l'éditeur de niveau. Micro Star considérait que les niveaux créés par les fans ne représentaient pas des travaux dérivés car le fichier MAP ne contient aucun élément du jeu, uniquement les instructions pour réarranger ces éléments. La cour a toutefois jugé que l'exploitation commerciale de niveaux de fans était une claire violation du copyright du jeu, considérant que les auteurs ont des droits sur l'histoire de Duke Nukem et que les niveaux supplémentaires peuvent être considérés comme des suites.

Une nouvelle compilation Duke Nukem 3D: Megaton Edition est proposée en 2013 par Devolver Digital. Celle ci est disponible sur la plateforme de vente en ligne Steam et regroupe une version remasterisée du jeu original ainsi que des extensions Duke Caribbean: Life's a Beach, Duke It Out in D.C. et Duke: Nuclear Winter. Cette version offre un support natif de la manette Xbox 360, le stockage des sauvegardes dans le cloud ainsi que diverses options graphiques (résolutions actuelles, lissage des pixels...).

Sortie, succès et influence

Réception des critiques

Duke Nukem 3D est sorti cinq mois avant Quake, son principal concurrent qui obtiendra également un fort succès. Si l'atout de Quake était de proposer véritablement un environnement en 3D, objets et personnages compris, Duke Nukem 3D se démarquait par son ambiance humoristique, son personnage charismatique, et ses décors résolument plus réalistes que les autres jeux de tir de l'époque.

Controverses

L'aspect corrosif de Duke Nukem 3D lui a valu de nombreuses polémiques.

En Australie, un massacre perpétré le 28 avril 1996 dans la ville de Port Arthur37 rend sensible la question de la violence dans les médias, entraînant un retrait des ventes de Duke Nukem 3D par l'OFLC. Le 28 mai 1996, 3D Realms sort alors une version du jeu avec le contrôle parental automatiquement activé.

En Allemagne, le BPjM a placé le jeu sur sa liste de médias dangereux pour la jeunesse[réf. nécessaire].

Lors de la fusillade du lycée Columbine en 1999, Duke Nukem a fait partie des différents jeux accusés d'avoir donné l'idée aux deux adolescents d'organiser le massacre. Selon ces accusations, les adolescents se serait inspirés de la manière de tuer ses ennemis dans le jeu pour installer une série de pipe bombs dans les couloirs du lycée afin de déclencher une réaction en chaîne. De la même manière, les deux adolescents auraient pensé que parcourir les couloirs en tirant frénétiquement avec leurs TEC-9 et leurs fusils Hi-Point était un plan qui pouvaient fonctionner parce que cela marchait dans Duke Nukem.

Le 5 novembre 1999, un ex-étudiant en médecine âgé de 24 ans, Mateus da Costa Meira, ouvre le feu avec un uzi dans une salle de cinéma de São Paulo et fait trois morts. Le jeune homme est suspecté de s'être largement inspiré de « Hollywood Holocaust », premier niveau de Duke Nukem 3D où le joueur doit éliminer les aliens dans un cinéma. À la suite de cela, le Brésil interdit à la vente Duke Nukem 3D, ainsi que plusieurs autres jeux violents comme Doom et Postal.

Duke Nukem 3D est également décrié pour son usage des stéroïdes, dont l'utilisation rend le joueur plus fort et plus rapide quelques instants, qui pourrait influencer les jeunes joueurs. Le long de sa progression, le joueur rencontre parfois des femmes captives des aliens (bound women) qui implorent le joueur de les tuer pour abréger leurs souffrances. Le choix du joueur n'a pas d'incidence sur le reste du jeu mais certains voient cela comme un encouragement au meurtre.

De manière générale, le succès de Duke Nukem 3D auprès des jeunes joueurs inquiète car l'univers violent et ordurier du jeu est censé s'adresser à un public mature. Une étude de 1998 réalisée sur plus de 500 parents indique que moins de 5 % d'entre eux ont entendu parler de Duke Nukem alors que 80 % des collégiens disent le connaître. Le problème se retrouve en 1999 avec la commercialisation par Bandai de figurines Duke Nukem dans les magasins de jouets. Cofondateur de 3D Realms, George Broussard déclare d'ailleurs qu'il serait « suicidaire » d'interdire le jeu aux jeunes joueurs.

Suites

En 1997, 3D Realms sort Shadow Warrior, un jeu de tir à la première personne dont l'esprit proche de celui de Duke Nukem en fait une suite spirituelle.

Toutefois, Duke Nukem Forever, la véritable suite de Duke Nukem 3D, a connu une très longue phase de développement, 3D Realms annonçant toujours que le jeu sortirait « when it's done » (quand ce sera prêt). Initialement prévu pour 1997, le projet a plusieurs fois été repris depuis le début et a été amené à changer plusieurs fois de moteur graphique. Le jeu a été présenté aux E3 de 1998 et 2001, et une nouvelle bande annonce est sortie en décembre 2007. En mai 2009, le studio 3D Realms ferme officiellement ses portes et le développement du jeu Duke Nukem Forever est abandonné, mettant fin à 12 ans de développement du titre.

Finalement et contre toute attente du public, le 3 septembre 2010, soit plus de 13 ans et demi après le début du développement, 2K Games, filiale du groupe Take-Two Interactive annonce avoir repris les droits du jeu et annonce une sortie pour 2011 de Duke Nukem Forever sous l'égide de son studio Gearbox Software. Le jeu sort finalement le 10 juin 2011, soit 14 ans après le début de son développement.

Le très long développement et la relative discrétion de 3D Realms sur le jeu ont fait de lui l'un des plus célèbres vaporwares. Entretemps, plusieurs jeux basés sur la franchise Duke Nukem sont sortis, mais aucun d'entre eux n'est un jeu de tir à la première personne.

Description [en]

Murderous aliens have landed in futuristic Los Angeles, and humanity suddenly finds itself atop the endangered species list.

The odds are a million-to-one, just the way Duke likes it!

1996's critically acclaimed followup to the hit Duke Nukem II, Duke Nukem 3D raised the bar for first person shooter interactivity to new heights. Run, jump, crawl, swim, jetpack and shoot your way from Los Angeles to the moon and back in over 40 levels (60+ in Megaton Edition) ranging from movie theaters, skyscrapers, space stations, alien lairs and more!

About Duke Nukem 3D

The third chapter in the series, and the first with a 3D perspective (the original Duke Nukem and the sequel, Duke Nukem II, are side scrolling platform games). This game, set sometime in the early 21st century, begins in a ravaged LA, which was overtaken by aliens while you were abducted during Duke Nukem II. Duke, upon returning to Earth, finds himself with another mess to clean up, and another alien race that needs exterminating.

Duke is a can-do hero who realizes that sometimes innocent people have to die in order to save Earth, so accuracy of gunfire is not a real concern to him.


GOG:

Duke Nukem, the politically incorrect celebrity and ultimate alien ass kicker, defends Earth and its babes from alien invasion. He is a can-do hero who realizes that sometimes innocent people have to die in order to save Earth, so accuracy of gun fire is not a real concern to him. This is the award-winning game that helped define the FPS genre and introduced unparalleled interactivity and a talking main character.
Take the fight to the aliens in Hollywood, Los Angeles, a moon base and alien spacecraft. Defeat the aliens, so Duke can get back to some R&R with a stogie, a warm belly and a bottle of Jack.
Duke Nukem 3D: Atomic Edition is the DRM-Free version of this legendary shooter. It includes the fourth bonus episode, a new weapon, and enemies. On top of that, we give you over a 100 free Duke Nukem 3D ringtones, as an extra bonus!
Always bet on Duke in his very own Mod Spotlight. Download Fan-Made Mods! If the base game isn't enough for you, check out some of the great mods that other gamers have made!

• The most legendary first person perspective shooter featuring Duke Nukem, one of the most iconic characters of all time
• Memorable, cheesy, and just plain awesome one-liners
• A wide variety of weapons, including the Shrink Ray and Duke’s Mighty Foot


Steam:

Duke Nukem 3D: Megaton Edition is the definitive compilation of the landmark first-person shooter that includes enhanced versions of Duke Nukem 3D: Atomic Edition and three unique expansion packs as well as the original version of the classic game.

The iconic Duke Nukem battles it out against a slew of alien foes in the original four episode "Atomic Edition" single-player campaign and three over-the-top expansion packs that take the loudmouthed hero to a tropical paradise, a winter wonderland, and even Washington D.C. Duke Nukem 3D: Megaton Edition features polished OpenGL visuals, native compatibility with modern PC and Mac computers, Steam Achievements, and Steam Cloud support.
Duke Nukem 3D: Megaton Edition will continue to receive feature updates including Steamworks-enabled online multiplayer, new achievements and integration of additional Duke Nukem 3D expansion packs.


Wikipedia:

Duke Nukem 3D is a first-person shooter video game developed by 3D Realms and published by GT Interactive Software. It is a sequel to the platform games Duke Nukem and Duke Nukem II, published by 3D Realms.

Duke Nukem 3D features the adventures of the titular macho Duke Nukem, voiced by Jon St. John, who fights against an alien invasion on Earth. Along with Wolfenstein 3D and Doom, Duke Nukem 3D is considered to be responsible for popularizing first-person shooters, and was released to major acclaim. Reviewers praised the interactivity of the environments, gameplay, level design, and unique risqué humor, a mix of pop-culture satire and lampooning of over-the-top Hollywood action heroes. The game's violent nature, erotic elements, and portrayal of women incited controversy.

The shareware version of the game was originally released on January 29, 1996, while the full version was released on April 19, 1996 as version 1.3d. The Plutonium PAK, an expansion pack which updated the game to version 1.4 and added a fourth eleven-level episode, was released in November 1996. The Atomic Edition, a standalone version of the game that included the content from the Plutonium PAK and updated the game to version 1.5, was later released; the original version of Duke Nukem 3D has since been discontinued. An official fifth episode was released on October 11, 2016 with 20th Anniversary World Tour published by Gearbox Software. After fifteen years in development hell, a direct sequel was released in 2011 called Duke Nukem Forever.

Gameplay

As a first-person shooter whose gameplay is similar to Doom, the gameplay of Duke Nukem 3D involves moving through levels presented from the protagonist's point of view, shooting enemies on the way. The environments in Duke Nukem 3D are highly destructible and interactive; most props can be destroyed by the player.

Levels were designed in a fairly non-linear manner such that players can advantageously use air ducts, back doors, and sewers to avoid enemies or find hidden caches. These locations are also filled with objects with which the player can interact, that either benefit the player in some form, light switches make it easier to see, while water fountains and broken hydrants provide some health points or simply diversion, and tipping strippers provokes a quote from Duke, and a provocative reveal from the dancer.

Duke's arsenal consists of the "Mighty Foot" (a basic kick attack), a pistol, a shotgun, a triple-barrelled chain gun, a rocket-propelled grenade launcher, pipe bombs, freeze and shrink rays, laser land mines, and the rapid fire "Devastator" rocket launcher. There is also an extra weapon known as the "Expander", the opposite of the shrink ray weapon, which is only available in the Atomic Edition version of the game.

Various items can be picked up during gameplay. The portable medkit allows players to heal Duke at will. Steroids speed up Duke's movement, as well as instantly reversing the effects of the shrink ray weapon and increasing the strength of Duke's Mighty Foot for a short period. Night vision goggles allow players to see enemies in the dark. The "HoloDuke" device projects a hologram of Duke which can be used to distract enemies. Protective boots allow Duke to cross dangerously hot or toxic terrain. In sections where progress requires more aquatic legwork, scuba gear, an aqua-lung, allows Duke to take longer trips underwater. Duke's jet pack allows the player to move vertically and gain access to otherwise inaccessible areas.

The game features a wide variety of enemies; some of which are aliens and other mutated humans. The LAPD have been turned into "Pig Cops", a play on the derogatory term "pig" for police officers, with LARD emblazoned on their uniforms. As is usual for a first-person shooter, Duke Nukem encounters a large number of lesser foes, as well as bosses, usually at the end of episodes. Like Duke, these enemies have access to a wide range of weapons and equipment, and some weaker enemies have jet packs.

Multiplayer

Duke Nukem 3D features multiplayer. At the time of its release, Internet-based gaming was just beginning. Duke Nukem 3D did not support the TCP/IP client/server model, instead based its network play on the IPX LAN, modem or serial cable. Duke Nukem 3D players often either battled modem-to-modem, using the IPX network utility Kali or the Total Entertainment Network (TEN) online pay service. Kali allowed users to connect to a chat room to host and join games. Duke Nukem 3D was one of the more popular games on TEN prior to the closure of the network in 1999. The game was also supported by DWANGO.

Duke Nukem 3D‍ '​s levels were often used as the battlegrounds for these encounters, and users were even able to create their own levels, or maps, using the level editor bundled with the game, which was also used by the developers to design the initial levels. The game also features co-operative play, co-op, which allows players to complete the story based single player mode together. In Duke Nukem 3D: Atomic Edition, a new game play mode was introduced: Duke-Tag, a "capture the flag" style mode.

Duke Nukem 3D has been ported to run on modern Microsoft Windows variants including Windows XP and Windows 7. This has been made possible since the game's source code was publicly released. Various source ports have been made including EDuke32, JFDuke3D, hDuke, and xDuke. All four offer the original visual appearance of the game, while EDuke32 also supports OpenGL rendering including the capability to use fan-created modern graphics using the High Resolution Pack. hDuke and xDuke can still be played online in multiplayer 'DukeMatch' format using launchers such as Duke Matcher and YANG, both freely available. EDuke32‍ '​s multiplayer is in a state of development hell following an attempt to rewrite the network functionality using a client-server model.

Plot

Setting

Duke Nukem 3D is set on Earth "sometime in the early 21st century". The levels of Duke Nukem 3D take players outdoors and indoors through rendered street scenes, military bases, deserts, a flooded city, space stations, moon bases, and a Japanese restaurant.

The game contains several humorous references to pop culture. Some of Duke's lines are drawn from movies such as Aliens, Dirty Harry, Evil Dead II, Full Metal Jacket, Jaws, Pulp Fiction, and They Live; the mutated women saying "Kill me" is a reference to Aliens. Players will encounter corpses of famous characters such as Luke Skywalker, Indiana Jones, Snake Plissken, the protagonist of Doom, and a smashed T-800. In the first episode, players navigate a tunnel in the wall of a prison cell hidden behind a poster, just like in The Shawshank Redemption. During the second episode, players can see The Monolith (from 2001: A Space Odyssey) on the moon. In the bathroom of the first level, 867-5309 is written on a wall.

The game cover itself is a parody of Army of Darkness, with Duke posing as Ash Williams.

Story

There is little story in the game, only a brief text prelude located under "Help" in the Main Menu, and a few cutscenes after the completion of an episode. The game picks up right after the events of Duke Nukem II, with Duke returning to Earth in his space cruiser. As Duke descends on Los Angeles in hopes of taking a vacation, his ship is shot down by unknown hostiles. While sending a distress signal, Duke learns that aliens are attacking Los Angeles and have mutated the LAPD. With his vacation plans now ruined, Duke hits the "eject" button, and vows to do whatever it takes to stop the alien invasion.

In "Episode One: L.A. Meltdown", Duke fights his way through a dystopian Los Angeles. At a strip club, he is captured by pig-cops, but escapes the alien-controlled penitentiary and tracks down the alien cruiser responsible for the invasion in the San Andreas Fault. Duke discovers that the aliens were capturing women, and detonates the ship. Levels in this episode include a movie theater, a Red Light District, a prison, and a nuclear-waste disposal facility.

In "Episode Two: Lunar Apocalypse", Duke journeys to space, where he finds many of the captured women held in various incubators throughout space stations that had been conquered by the aliens. Duke reaches the alien mothership on the Moon and kills an alien Overlord. As Duke inspects the ship's computer, it is revealed that the plot to capture women was merely a ruse to distract him. The aliens have already begun their attack on Earth.

In "Episode Three: Shrapnel City", Duke battles the massive alien resistance through Los Angeles once again, and kills the leader of alien menace: the Cycloid Emperor. The game ends as Duke promises that after some "R&R", he will be "...ready for more action!", as an anonymous woman calls him back to bed. Levels in this episode include a sushi bar, a movie set, a subway, and a hotel.

The story continues in the Atomic Edition. In "Episode Four: The Birth", it is revealed that the aliens used a captured woman to give birth to the Alien Queen, a creature which can quickly spawn deadly alien protector drones. Duke is dispatched back to Los Angeles to fight hordes of aliens, including the protector drones. Eventually, Duke finds the lair of the Alien Queen, and kills her, thus thwarting the alien plot. Levels in this episode include a fast-food restaurant ("Duke Burger"), a supermarket, a Disneyland parody called "Babe Land," a police station, the Exxon Valdez, and Area 51.

With the release of 20th Anniversary World Tour, the story progress further. In "Episode Five: Alien World Order", Duke finds out that the aliens initiated a world-scale invasion, so he sets out to repel their attack on various countries. Duke proceeds to clear out aliens from Amsterdam (Netherlands), Moscow (Russia), London (England), San Francisco (USA), Paris (France), Giza Pyramid (Egypt), Rome (Italy), with the final showdown with the returning alien threat taking place in Los Angeles, taking the game full circle. There, he defeats the new "Inferno" Cycloid Emperor, the current alien leader, stopping their threat for good.

Development

Duke Nukem 3D was developed on a budget of roughly $300,000. The development team consisted of eight people for most of the development cycle, increasing to 12 or 13 people near the end. At one point the game was being programmed to allow the player to switch between first person view, third person view, and fixed camera angles. Scott Miller of 3D Realms recalled that "with Duke 3D, unlike every shooter that came before, we wanted to have sort of real life locations like a cinema theatre, you know, strip club, bookstores..."

LameDuke is a beta version of Duke Nukem 3D, which was released by 3D Realms as a "bonus" one year after the release of the official version. It has been released as is, with no support. LameDuke features four episodes: Mr. Caliber, Mission Cockroach, Suck Hole, and Hard Landing. Certain weapons were altered from the original versions and/or removed.

Lee Jackson's theme song "Grabbag" has elicited many spin-offs and remixes over the years by both fans and professional musicians, including an officially sanctioned studio version by the popular thrash metal outfit Megadeth. Another version of the song was recorded by Chris Kline in August 2005. 3D Realms featured it on the front page of their website and contracted with Kline to use it to promote their Xbox Live release of Duke Nukem 3D.

The original official website was created by Jeffrey D. Erb and Mark Farish of Intersphere Communications Ltd.

Release

PC versions

• Shareware Version: The shareware version was the early version released on January 29, 1996 and contained the original first episode, but doensn't include the other two episodes, this version originally intended to be a demonstration of game on the old shareware distribution model, so 3D Realms only officially allowed this version to be shared between multiple users.
• Full Version: The full version was the first official version released on April 19, 1996 and contained the original three episodes. It also includes the full versions of Duke Nukem and Duke Nukem II as bonus content.
• Plutonium PAK/Atomic Edition: The Atomic Edition of Duke Nukem 3D was released in November 1996 as a standalone game. It contained the original three episodes, as well as a new eleven-level fourth episode, bringing the level total to 41 as opposed to 30 in the original Duke Nukem 3D. The Plutonium PAK was released as an upgrade package to convert the original release of Duke Nukem 3D (v1.3d) to the Atomic Edition (v1.4, later updated to v1.5 with the standalone Atomic Edition release and via a free download patch for the Plutonium PAK version on 3D Realms' website). It introduced two new enemies, the Protector Drone and the Pig Cop Tank, a new final boss, the Alien Queen, and a new weapon, the Expander. Changes to the script made the game easier to mod, and players could set up a multiplayer session against CPU bots. This is the only official add-on for the game developed by 3D Realms. Unlike the original release of Duke Nukem 3D, however, the Atomic Edition does not include Duke Nukem and Duke Nukem II.
• A bundle released in 1998 called East Meets West includes Duke Nukem 3D: Atomic Edition and the full version of Shadow Warrior.
• Duke: The Apocalypse contains Duke!ZONE II, Duke Xtreme, and a T-shirt.
• Duke: The Apocalypse 2 contains Duke!ZONE, Duke It Out In D.C., a strategy guide, and a T-shirt.
• Kill-A-Ton Collection: The Kill-A-Ton Collection was released in 1998 and includes: Duke Nukem I (Duke Nukum), Duke Nukem II, Duke Nukem 3D (both v1.3d and v1.5), Duke It Out In D.C., Duke!ZONE II, Duke Xtreme, and various editing utilities.
• GOG Version: The Atomic Edition was released on GOG.com along with Duke Nukem 1, 2 and Manhattan Project in 2009. The entire catalog was removed from the website on December 31, 2015 due to licensing agreement with Gearbox Software.
• Megaton Edition: Developed by General Arcade and published by Devolver Digital, it was released through Steam on March 20, 2013. The Megaton Edition includes Duke Nukem 3D: Atomic Edition, Duke It Out In D.C., Duke Caribbean: Life's a Beach, and Duke: Nuclear Winter all running on OpenGL, as well as the original MS-DOS version of Duke Nukem 3D: Atomic Edition. It supports SteamPlay for Windows, Mac OS X, and Linux, and is based on the code of the JFDuke3D source port by Jonathon Fowler. Online multiplayer was added to the game in January 2014. However, about a year later, the Megaton Edition was removed from all digital distribution as Devolver Digital's agreement with Gearbox Software has ended now that the latter company currently owns the intellectual property. In 2016, Gearbox informed TechRaptor that they have plans to "bring the game back this year."

Duke Nukem 3D: Megaton Edition. Note the higher-resolution HUD and OpenGL graphics.

• Kill-a-Ton 2015 Collection: Released in May 2015 on Steam, includes everything that Kill-a-Ton Collection contained (with exception of Duke Nukem 3D v1.3D and Duke Xtreme), plus two other expansions, Duke Caribbean: Life's a Beach, and Duke: Nuclear Winter, as well as Duke Nukem: Manhattan Project and the Balls of Steel game. Like with GOG.com release and Megaton Edition, it was removed from Steam at end of 2015.
• 20th Anniversary World Tour: Developed by Nerve Software and Gearbox Software and published by Gearbox Publishing. It was announced by Gearbox Software on September 2, 2016 at PAX East, and it's a re-release for the Xbox One, PlayStation 4, and PC via Steam. World Tour includes an all-new 5th episode by the original episode designers, new music by composer Lee Jackson, re-recorded voice lines by Jon St. John, new enemies and new lighting effects. However, it does not contain the expansions from Kill-A-Ton Collection and Megaton Edition. World Tour was released on October 11, 2016.

Expansion packs

• Duke It Out In D.C.: This is an authorized add-on developed by Sunstorm Interactive and published by WizardWorks Software; it was released in March 1997. President Bill Clinton is captured by alien forces, and Duke must save him. This expansion pack featured 10 new levels that were based on real-world locations, such as: the White House, the FBI headquarters, the Smithsonian museum, the Washington Monument, and other areas in Washington, D.C. The add-on was also included as part of an official compilation called Duke Nukem: Kill-A-Ton Collection through business deals with 3D Realms. Charlie Wiederhold created levels for this add-on.
• Duke Caribbean: Life's a Beach: This is an authorized add-on developed by Sunstorm Interactive and published by WizardWorks Software; it was released in December 1997. Duke is relaxing on a tropical island when he discovers that the aliens are having their own "vacation". This add-on includes a sunny Caribbean theme with 12 new levels that take place on beaches and vacation hotels. Charlie Wiederhold created several levels for this add-on. Wiederhold was later hired by 3D Realms to work on the sequel Duke Nukem Forever.
• Duke: Nuclear Winter: This is an authorized add-on developed by Simply Silly Software and published by WizardWorks Software; it was released in December 1997. Santa Claus is being mind-controlled by aliens into causing trouble on Earth. Several of the levels take place near the North Pole.
• Duke!ZONE: An authorized add-on released in 1996, published by WizardWorks Software, which includes 500 fan-made levels and various editing utilities.
• Duke!ZONE II: An authorized follow-up add-on to Duke!ZONE, published by WizardWorks Software and released in 1997. Duke!ZONE II contains three new episodes, each containing seven levels, created by Simply Silly Software and the same 500 fan-made levels from the original Duke!ZONE.
• Duke Xtreme: An authorized add-on released in 1997 and developed by Sunstorm Interactive, containing 50 levels and various editing utilities.
• Duke Assault: An add-on released in 1997 containing over 1,500 levels for Duke Nukem 3D. It was published by WizardWorks Software and created by fans in the Duke Nukem 3D modding community.
• Duke Nukem's Penthouse Paradise: This is an official add-on for Duke Nukem 3D, created by Jeffrey D. Erb and Mark Farish of Intersphere Communications Ltd. and available exclusively from GT Interactive and Penthouse Magazine in May 1997. Taking place between Duke Nukem 3D and the Atomic Edition, aliens interrupt Duke's R&R and a couple of Penthouse photo shoots. Duke has to fight his way through a hotel, clubs, and, finally, the Penthouse offices.
• Duke - It's Zero Hour: An add-on developed by ZeroHour Software and released in November 1997. It was originally slated to be a retail product via WizardWorks Software, but the developers ended up releasing it for free. It has 11 new levels that feature 12 all-new monsters, five new weapons, music, and sound effects.

Console versions and add-ons

(...)

Source ports

Following the release of the Doom source code in 1997, gamers wanted a similar source code release from 3D Realms. The last major game to make use of the Duke Nukem 3D source code was TNT Team's World War II GI in 1999. Its programmer, Matthew Saettler, obtained permission from 3D Realms to expand the gameplay enhancements done on WWII GI to Duke Nukem 3D.

EDuke was a semi-official branch of Duke Nukem 3D that was released as a patch as Duke Nukem 3D v2.0 for Atomic Edition users on July 28, 2000. It included a demo mod made by several beta testers. It focused primarily on enhancing the CON scripting language in ways which allowed those modifying the game to do much more with the system than originally possible. Though a further version was planned, it never made it out of beta. It was eventually cancelled due to programmer time constraints. About a month after the release of the Duke Nukem 3D source code, Blood project manager Matt Saettler released the source code for both EDuke v2.0 and EDuke v2.1, the test version of which would have eventually become the next EDuke release, under the GPL.

The source code to the Duke Nukem 3D v1.5 executable, which uses the Build engine, was released as free software under the GPL on April 1, 2003. The game content remains under a proprietary license. The game was quickly ported by enthusiasts to modern operating systems.

The first Duke Nukem 3D port was from icculus.org. It is a cross-platform project that allows the game to be played on AmigaOS, AmigaOS 4, AROS, BeOS, FreeBSD, Linux, Mac OS X, MorphOS, Solaris, and Windows rather than MS-DOS. The icculus.org codebase would later be used as the base for several other ports, including Duke3d_32.

Another popular early project was Jonathon Fowler's JFDuke3D, which, in December 2003, received backing from the original author of Build, programmer Ken Silverman. Fowler, in cooperation with Silverman, released a new version of JFDuke3D using Polymost, an OpenGL-enhanced renderer for Build which allows hardware acceleration and 3D model support along with 32-bit color high resolution textures. Another project based on JFDuke3D called xDuke, unrelated to the xDuke project based on Duke3d_w32, runs on the Xbox. Silverman has since helped Fowler with a large portion of other engine work, including updating the network code, and helping to maintain various other aspects of the engine. Development appears to have stopped; as of January 2015, there have been no new versions since October 9, 2005.

While a few short-lived DOS-based EDuke projects emerged, it was not until the release of EDuke32, an extended version of Duke3D incorporating variants of both Fowler's Microsoft Windows JFDuke3D code, and Saettler's EDuke code, by one of 3D Realms' forum moderators in late 2004, that EDuke's scripting extensions received community focus. Among the various enhancements, support for advanced shader model 3.0 based graphics was added to EDuke32 during late 2008-early 2009. In June 2008, thanks to significant porting contributions from the DOSBox team, EDuke32 became the only Duke Nukem 3D source port to compile and run natively on 64-bit Linux systems without the use of a 32-bit compatibility environment.

On April 1, 2009, an OpenGL Shader Model 3.0 renderer was revealed to have been developed for EDuke32, named Polymer to distinguish from Ken Silverman's Polymost. It allows for much more modern effects such as dynamic lighting and normal mapping. Although Polymer is fully functional, it is technically incomplete and unoptimized, and is still in development. As of the fifth installment of the High Resolution Pack, released in 2011, the Polymer renderer is mandatory. In 2011, another significant development of EDuke32 was the introduction of true room over room (TROR), where sectors can be placed over other sectors, and can be seen at the same time. In practice, this allows for true three-dimensional level design that was previously impossible, although the base engine is still 2D.

On December 18, 2012, Chocolate Duke3D port was released. Inspired by Chocolate Doom, the primary goal was to refactor the code so developers would easily read and learn from it.

In February 2013, a source code review article was published that described the internal working of the code.

Features

☑ Hail to the King: Be the guy in the boots for the first time ever in 3D.
☑ Shoot 'em 'n' Boot 'em: Blast through a dozen types of enemies with more than 10 weapons, including pistols, shotguns and rocket launchers, and unique creations like the Freezethrower and Shrinker!
☑ Episodic Awesome: Kick ass and don’t chew gum across 4 episodes, which includes 40 levels of action-packed first-person shooting.
☑ Friendly Fire: Frag up to 8 friends in series-first multiplayer.
☑ Building Brilliance: Bare witness to the brilliance of the Build engine, as it brings the King's adventures to the third dimension for the first time!



Duke Nukem 3D: Megaton Edition includes:

☑ Duke Nukem 3D: Atomic Edition - All four officially released episodes of the iconic shooter with carefully restored visuals, timeless gameplay, and challenging Steam achievements. (OpenGL)
☑ Duke Caribbean: Life's a Beach - Grab your water gun and sunscreen as Duke battles vacationing aliens in beach side hotels, tropical lagoons and even a cruise ship! (OpenGL)
☑ Duke It Out in D.C. - Duke takes his special brand of politics to Washington D.C. to turn back the alien invasion set against the White House, the Lincoln Memorial, and even FBI headquarters. (OpenGL)
☑ Duke: Nuclear Winter - Take a brutal walk through this winter wonderland as Duke gets into the holiday spirit by bringing the battle to the North Pole! (OpenGL)
☑ Duke Nukem 3D Classic - The classic version of Duke Nukem 3D in all it's original glory. Hail to the King, baby! (DOSBox)

Installation [fr]

INSTALLATION :

Voir les moteurs disponibles dans la description [fr] ("Moteurs Linux utilisables / Available Linux engines").
L'installation y est décrite.

Test [fr]

Commentaires généraux :
Le jeu - dans sa version Atomic edition, n'étant pour l'instant plus exploité commercialement, il est proposé en téléchargement en version complète (testé : ok) sur le site 01net.com (lien ci-avant).